Boisson gourmande et désaltérante au melon jaune et fleurs d’hibiscus

Un p’tit passage par ici avant de profiter du soleil, qui traverse déjà les fenêtres du salon, pour vous faire un coucou et vous souhaiter un excellent week-end ! Aujourd’hui, je vous fais partager une boisson autant gourmande que désaltérante à consommer bien fraîche. 3 ingrédients suffisent pour la préparation de cette boisson; des fleurs d’hibiscus séchées, du melon et du sirop d’agave.

Commencer par faire bouillir de l’eau, déposer une petite poignée de fleurs d’hibiscus séchées et laisser infuser 20 min hors du feu. Passer au chinois et laisser refroidir le jus. Placer au réfrigérateur une heure.

Couper le melon en 2 et enlever tous les pépins. Couper des tranches dans le melon. Éplucher les tranches et couper le melon en morceaux. Placer les morceaux de melon dans un mixeur, ajouter l’équivalent en poids de jus d’hibiscus. Ajouter pour 200g de préparation, 1 càs de sirop d’agave (mon precieuuuuux) et mixer. Verser dans de grands verres et laisser reposer 5 à 10 min au frais avant de servir !

Voici le dosage pour 2 grands verres :

  • 200 ml de jus d’hibiscus
  • 200 g de chair de melon jaune
  • 2 càs de sirop d’agave

Des bisous tout plein ! ^.^

Mon intuition me dit que… tu vas aussi aimer ma Confiture de melon avec une note de fleur d’oranger et Salade de melon et cassis !! #miam

Recette confiture maison d’abricots, thym et fleur d’oranger

Bonjour mes petits gourmands ! Aujourd’hui je vous propose de nous pencher sur les différents modes de conservation des aliments :

  • la conserve
  • la congélation
  • le séchage par la déshydratation et…
  • LA CONFITURE ! Oh yeah !

L’arrivée des abricots sur les étals de nos primeurs est propice à la réalisation de confiture avec « un petit je ne sais quoi » qui la rendra exceptionnelle et qui enchantera nos petits déj, tartines et brunch tout au long de l’année. Aujourd’hui un classique, une confiture d’abricots & parfumée au thym avec quelques notes de fleur d’oranger ! Oh yeah again !

Mais avant de passer en cuisine je voulais revenir sur la conservation des aliments avec un petit topo sur les différents procédés et leurs bienfaits. La conservation pour moi rime avec consommation citoyenne. Ça permet d’éviter le gaspillage, de consommer des fruits et légumes uniquement de saison et de pouvoir en profiter tout au long de l’année – pour ne pas avoir à en acheter hors saison ;) Voici pour les fruits et légumes du mois de juin !

Mais attention il faut rester prudent avec certains aliments, si tu ne maîtrises pas les techniques de conservation. Comme la viande par exemple plus sujette au développement de germes… Mais ici on consomme très très peu de viande alors tout va bien ! #fruitpower  #vegetablespower

On commence par le mode de conservation le plus simple, la conservation par le froid avec la congélation qui permet de garder les saveurs et valeurs nutritives des aliments. A la maison pas de place pour le gaspillage, je suis du genre à tout congeler : pain, beurre, herbes fraîches déjà ciselées, restes, feuilles de brick… eh oui ! Vous pouvez congeler les feuilles de brick ! Mais il y a quand même certains aliments qui ne peuvent pas passer par la case congélo comme les œufs frais (les œufs durs, ça passe!), les fromages frais à pâte molle et tous les fruits et légumes gorgés d’eau comme la salade, le concombre, le melon, la pastèque… et les tomates fraîches ! > testé et bien désapprouvé !

Nous avons aussi la conservation par la chaleur en montant à haute température les aliments (température sup à 100°C). Les fameux bocaux en verre de nos grands-mères ! Prudence, il vaut mieux être équipé pour ce mode de conservation. Une mauvaise stérilisation des bocaux pourrait favoriser l’apparition de germes pathogènes et être dangereux pour la santé.

Conservation par le sel (morue), le sucre (confiture) ou le vinaigre et huile (citrons confits, tomates séchées, cornichons…). Ce procédé de conservation altère le goût, la texture et les valeurs nutritives des aliments mais il est je pense celui qui laisse le plus libre cours à ton imagination et talent de cuisinier puisque nous pourrons y ajouter un tas d’épices et d’aromates. C’est d’ailleurs le cas pour la confiture que je vous présente aujourd’hui dans laquelle j’ai ajouté du thym. Ce mode de conservation va aussi à l’encontre du manger moins gras, moins salé, moins sucré… bon ok, mais j’ai pour habitude de dire : à consommer avec modération, c’est sûr que si je vide le pot de confiture sur la tartine ça ne va pas aller hein ! ;)

Et enfin la conservation par la déshydratation. C’est un procédé qui permet de garder les saveurs intactes et que personnellement j’adore. On obtient ça avec une source de chaleur soit naturelle en été, soit grâce à votre four. Mais voilà, le souci que j’ai avec ce procédé c’est que je n’arrive pas toujours à préserver/protéger mes aliments de l’humidité et que ça nécessite pas mal de surveillance après séchage.

  • Temps de préparation 10 min
  • Temps de repos 8 à 12h (1 nuit)
  • Temps de cuisson 30 min

Boîte à ingrédients pour environ 3 pots :

  • 400 g d’abricots dénoyautés
  • 400 g de sucre spécial confiture – on en trouve très facilement à côté du sucre cristal
  • 4 branches de thym
  • 2 càs de fleur d’oranger
  • Le jus d’1/2 citron

Step by step

Step 1 : rincer et couper en 2 les abricots avant de les dénoyauter. Placer dans un grand récipient les abricots (sans les couper) et tout le sucre. Mélanger délicatement et laisser macérer la nuit. Les abricots vont rendre du jus et nous obtiendrons un sirop grâce au sucre.

Step 2 : porter la confiture à ébullition et faire cuire à feu vif les 5 premières min. Ajouter le jus de citron et prolonger la cuisson 20 à 25 min en remuant régulièrement. Penser à écumer à plusieurs reprises pendant toute la durée de la cuisson.

Step 3 : retirer du feu et remuer. Ajouter le thym, la fleur d’oranger et mélanger.

Step 4 : verser dans des pots en verre préalablement ébouillantés. Retourner les pots et laisser refroidir.

Step 5 : la dégustation guys…. Miiiiiiiouuuuuum ! ^.^

On peut conserver les pots jusqu’à un an en les gardant à l’abri de la lumière.

Mon intuition me dit que… tu vas aussi aimer ma Confiture de melon et ma Confiture de tomates vertes !

Le plus moelleux, des plus moelleux des pains d’épices

En matière de pain d’épices à la maison on à la fourchette légère et la dent très critique. Le pain d’épices nous fait honneur sur la table toute l’année mais plus particulièrement pendant les fêtes. J’ai testé beaucoup de recettes avant de trouver LA recette du parfait pain d’épices à réaliser à la maison. Et tu sais quoi, il n’y a pas de secret quand tu veux le meilleur tu vas chercher chez les meilleures !

Une recette que j’ai trouvé sur le blog de Papilles & Pupilles qui l’a elle même trouvé dans un livre de cuisine de Christophe Michalak « Les desserts qui me font craquer ». J’ai suivi scrupuleusement la recette, très simple à réaliser.  Je n’ai juste pas ajouté le bicarbonate, qui se trouve dans la recette initiale, mais ça n’a pas empêché pour autant mon pain d’épices de monter. J’ai été un peu plus généreuse sur les zestes, que j’ai coupé en petits morceaux et, que j’ai laissé dans la préparation pour la cuisson.

Toutes les épices se trouvent très facilement dans le commerce y compris les étoiles de badiane. J’ai trouvé mon pain plutôt blanc à la sortie du four mais il avait tous les critères d’un bon pain d’épices à la dégustation : moelleux, pas trop sucré et merveilleusement parfumé.

Tu pensais peut être que j’allais m’arrêter là ? Sache que la gourmandise n’a pas de limite, une délicieuse confiture de Noël de chez Jours Heureux en guise de cerise sur le gâteau ? On se laisse tenter ? Une merveilleuse association de poires et de marron glacé à déguster avec le pain d’épices. Il ne manque plus qu’un jus de pomme chaud aux épices pour trinquer à la magie de Noël ! Bonnes fêtes à tous et n’oubliez pas…. #lavieestunefete !

recette_pain_depices_poiretcactus4recette_pain_depices_poiretcactus2recette_pain_depices_poiretcactus1recette_pain_depices_poiretcactus3

  • Recette pour 4 à 6 personnes
  • Temps de préparation : 10 min
  • Temps de pause : 20 min
  • Temps de cuisson : 40 min
  • Température de cuisson : 180° (thermostat 6)

Boîte à ingrédients :

  • 150 ml d’eau
  • 60 g de sucre semoule
  • 150 g de miel
  • 3 g de mélange 4 épices
  • 3 zestes de citron jaune bio
  • 3 zestes de citron vert bio
  • 2 zestes d’orange bio
  • 2 étoiles de badiane
  • 1 pincée de sel fin
  • 150 g de farine T55
  • 5 g de levure chimique
  • 95 g de beurre
  • Confiture de Noël Jours Heureux

Step by Step

Step 1 : porter à ébullition l’eau, le sucre, le sel et le miel dans une casserole. Ajouter le mélange 4 épices, les étoiles de badiane et tous les zestes coupés en morceaux. Hors du feu ajouter le beurre et laisser fondre.

Step 2 : couvrir la casserole et laisser le tout infuser pendant environ 20 minutes.

Step 3 : Tamiser la farine dans un saladier, ajouter la levure et mélanger. Verser votre préparation liquide épicée en prenant soin de retirer les étoiles de badiane. J’ai laissé volontairement les zestes dans la préparation. Mélanger.

Step 4 : placer du papier cuisson dans un moule a cake (ça rendra le démoulage plus simple) et remplir au 3/4. Enfourner à 180° 40 minutes. Laisser refroidir dans le four. Petit plus : encore meilleur si on prépare le pain d’épices la veille pour le lendemain !

Mon intuition me dit que…. on va avoir besoin d’un jus de pomme chaud aux épices de Noël pour accompagner tout ça !

Confiture de melon avec une note de fleur d’oranger

Hello les petits gourmands ! Comment se passe le début de semaine chez vous ? De mon côté, après un séminaire fort sympathique au Château de Veaux – où je peux compter les heures de sommeil sur les doigts d’une (demie) main – on va dire que le mien ressemble un peu à ça

Alors je viens parler popote avec vous pour essayer de faire face,… et cette semaine si on parlait melon ? Le melon l’un des fruits les plus prisés sur nos tables estivales. Pour immortaliser le temps Louis Daguerre inventa le Daguerréotype et pour immortaliser le melon le temps d’une saison ma grand-mère, elle, bah elle inventa la confiture de melon ! Je dis « ma grand-mère inventa », parce que la première fois que j’ai découvert la confiture de melon c’était chez ma grand-mère en Algérie et à travers mes yeux de petite fille devenue grande, je lui en attribue toujours son origine et son invention. Bien qu’aujourd’hui la confiture de melon se soit révélée au grand jour, celle de ma grand-mère garde une saveur inégalable.

Encore une fois, comme toute femme qui se respecte dans la famille, inutile de vous dire que tout se fait à la louche… ou à l’œil, c’est comme tu préfères ;) ! Pas de verre doseur, pas de gélifiant, pas de bassine à confiture…. mais beaucoup d’intuition, d’ingéniosité et d’amour ! La pectine du citron va nous servir de gélifiant naturel, l’intuition de verre doseur, la partie inférieure du couscoussier de bassine à confiture et l’amour…. ton ingrédient magique et inimitable qui fera de ta confiture une confiture maison à la signature unique !!

Alors on va vite chez son primeur rafler tous ses melons pour les mettre en boîte pour passer un automne tout en douceur avec des notes douces et sucrées. J’vous kiss !!

recette_confiture_melon_vanille_poiretcactus3recette_confiture_melon_vanille_poiretcactus2recette_confiture_melon_vanille_poiretcactus1recette_confiture_melon_vanille_poiretcactus

 

  • Recette pour environ 3 pots de confiture
  • Temps de préparation : 10 min (le temps d’éplucher et de couper le melon !)
  • Temps de cuisson : 60 min

Boîte à ingrédients :

  • Un melon jaune (environ 1kg de chair)
  • 500 g de sucre spécial confiture
  • 1 citron bio
  • 2 gousses de vanille
  • 3 c.à.s d’eau de fleur d’oranger

Step by Step

Step 1 : couper le melon en 2 et enlever tous les pépins. Éplucher le melon et le couper en dès. Couper le citron en fines rondelles.

Step 2 : mettre dans une marmite les morceaux de melon, les rondelles de citron, les gousses de vanille et le sucre.

Step 3 : faire cuire à feu vif 20 min et poursuivre la cuisson à feu doux 40 min. Remuer régulièrement.

Step 4 : sortir du feu et ajouter l’eau de fleur d’oranger. Placer la confiture dans des pots stérilisés.

Mon intuition me dit… que tu vas aussi aimer ma tartine de fromage de chèvre et confiture de tomates vertes !

Escapade dans ch’nord accompagnée de confiture de fraises et argousier

Cet été je suis partie en vacances loin du stress et de la grande métropole avec toute la petite famille. Destination la Baie de Somme, vous connaissez ?

Impossible d’échapper au « Alors, tu pars où cet été ? » et impossible d’échapper aux visages livides et décomposés à la réponse « Je pars en Baie de somme, sur la côte Picarde »… Ah que les a priori sont drôles  ! Peu importe,… j’ai choisi de ne pas passer l’été sur une île paradisiaque à me badigeonner le corps de crème et à me faire brûler par le soleil au bord de la plage tout en lisant des mag people !! Who cares !! Cet été je suis partie en vacances loin du stress et de la grande métropole. Destination la Baie de Somme !!

Cette Baie se trouve sur le littoral de la région Picarde, elle s’étant sur 70 km et fait partie des plus belles Baies du monde avec ses paysages exceptionnels. Des paysages qui ne cessent de changer au fil des marées, un tableau grandeur nature avec différentes nuances de couleurs à chaque heure de la journée. Réserve naturelle et véritable source d’inspiration pour un grand nombre de peintres et écrivains… Allez au hasard… Jules Verne, Delacroix, Degas et même Victor Hugo… Complétement au hasard !!

Nous avions élu domicile dans le village club éco-responsable et 100% piéton de Belle Dune. Une ville dans la ville entre mer, dunes et lacs, avec des maisons aux allures de maison de Disney village, un cadre idyllique pour passer des vacances au vert en famille !!

Balades à vélo, à pied, à cheval ou en bateau, footing en bord de mer, plage, marché avec produits du terroir, popote et cuisine, rythment nos journées. Que c’est doux de se laisser bercer par la nature !!

C’est au cours d’une de ces nombreuses balades que j’ai découvert cette petite baie orange, l’argousier. Son goût est très amer mais ses vertus sont insoupçonnables. L’argousier est le fruit ayant la plus grande teneur en vitamine C de toute la planète, une poignet de baies d’argousier apporterait à notre organisme l’équivalent en vitamine C de 5 kiwis. L’argousier est très utilisé en cosmétique et très peu en cuisine.

Je vous propose une première approche sucrée avec de la confiture de fraises et d’argousier. La première étape de la recette consiste à faire du jus avec vos petites baies d’argousier.  Les 100 ml de jus d’argousier à la main je ne pouvais pas m’empêcher de penser « est-ce qu’il y a un risque d’overdose de vitamine C si je bois tout cul sec ? » hihihi

recette confiture fraise argousierrecette confiture fraise argousierSONY DSCrecette confiture fraise argousierrecette confiture fraise argousier

Boîte à ingrédients :

  • 500 g de fraises
  • 500 g de sucre
  • 100 ml de jus d’argousier

Step 1 – préparation du jus d’argousier : Rincez vos petites baies et passez-les au mixeur, ajoutez un demi verre d’eau. Passez au chinois pour ne récupérer que le jus.

Step 2 : lavez vos fraises, enlever les queues et mettre dans un grand récipient, ajoutez le jus d’argousier, le sucre et laissez macérer 24h à température ambiante.

Step 3 : placez le tout dans une bassine à confiture – ou une grande casserole – et faites cuire à feux doux 1h30. Mettez dans vos pots stérilisés et laissez reposer de nouveau 24h avant de déguster.

recette confiture fraise argousierrecette confiture fraise argousier