Recette de poulet korma à la crème végétale coco

h e l l o    s u n s h i n e  !

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler et de vous faire partager mon coup de cœur de la rentrée – oui, oui la rentrée chez moi c’est en octobre…bon ok je suis en retard ! – Depuis que j’ai découvert cet été la crème végétale coco, dernière inno produit de chez Saint-Hubert, je vois la vie en coco. Je me lève coco & je me couche coco #truestory. Si ça continue comme ça je me transforme en noix de coco ou en danseuse polynésienne telle une vahiné en chantant over the rainbow ahaha je vous entends d’ici « mais qu’est-ce qu’elle a encore fumé celle-la »… bah d’la coco voyons ;)

En version sucrée dans des gâteaux ou salée dans une soupe, tarte, cake, quiche, gratin… les utilisations et déclinaisons avec la crème coco sont nombreuses. Mais je vais vous dire pourquoi j’ai complètement craqué pour cette crème végétale épaisse et gourmande. Vous connaissez mon penchant pour les recettes sucrées/salées – ce n’est plus un secret pour personne – l’utilisation de la crème coco dans des préparations salées vient apporter cette petite sweet touch et gourmande que j’aime tant !

Dans la recette traditionnelle de poulet korma on utilise du yaourt, que diriez-vous de le remplacer par la crème coco. ? J’vous vois d’ici et mon intuition me dit que ça vous plaît.

Allez la petite  [petite -> euphémisme]  pipelette que je suis retourne au travail et vous souhaite un #HappyFriday – mais je vous laisse en bonne compagnie quand même !

• [ c r è m e    v é g é t a l e    c o c o ] •

  • Recette pour 4 personnes
  • Temps de préparation 20 min
  • Temps de cuisson 15 min

Boite à ingrédients :

  • 500 g de filet de poulet
  • 20 cl crème végétale coco (et gourmande) de Saint-Hubert
  • 100 ml d’eau
  • 100 g de mélange de noix de cajou et amandes natures
  • 2 citrons verts
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1 càc de cumin
  • 1 càc de gingembre en poudre
  • 3 càs de curry
  • 3 feuilles de laurier
  • 30 g de noix de cajou torréfiées
  • 30 g de pistaches
  • 1 branche de coriandre

Préparation :

  1. Découper les filets de poulet en morceaux et les placer dans un saladier. Ajouter le jus de citron, le curry, la coriandre ciselée et réserver. Si possible faire mariner le poulet 1 à 2h avant.
  2. Préparer la pâte à base de noix de cajou et d’amandes. Placer les noix de cajou et les amandes dans un blender ajouter l’eau (100ml) et mixer jusqu’à obtenir une pâte homogène.
  3. Éplucher et émincer l’oignon avant de le faire revenir quelques minutes dans un filet d’huile d’olive accompagné, des gousses d’ail, du cumin, du gingembre et des feuilles de laurier.
  4. Ajouter les morceaux de poulet marinés et les faire saisir à feu vif quelques minutes. Réduire le feu et ajouter la pâte à base de noix de cajou/amandes et allonger avec un verre d’eau. Et enfin, ajouter la crème végétale coco et poursuivre la cuisson à feu doux.
  5. Avant de servir ajouter sur le dessus des noix de cajou torréfiées, pistaches concassées et quelques feuilles de coriandre fraîche. Accompagner le poulet korma de riz blanc et pain pita… bonheur assuré !
Mon intuition me dit que… dans la série cuisine du monde, il ne faut pas que tu passes à côté de mon tajine tunisien au poulet ! #sendinglove

 

Recette de tartelettes crevettes sautées, pousses de bambou et gingembre confit

• [ c u i s i n o n s   l e   m o n d e  ] •

Quoi de mieux que la période estivale pour parler voyage ? Et quoi de mieux qu’un plat fait maison pour s’évader juste en fermant les yeux le temps d’une douce mélodie de saveurs en bouche ? Je vous propose pour cette première escapade estivale une escale en Asie. L’art culinaire d’Asie est reconnu pour être parmi les meilleurs du monde – même si je nuance mon propos en vous disant que toutes les gastronomies du monde sont pour moi les meilleures – bon ok il n’y a aucune nuance dans tout ça ! – Bref,.. j’adore manger ^.^

En opposition à la cuisine occidentale l’utilisation des condiments dans la cuisine asiatique est radicalement différentes et on y découvre aussi des modes de cuisson et une palette de goûts variés. Avec d’un côté les sushis, crevettes vapeurs, canard laqué, sauce soja, poulet caramel, rouleaux de printemps, nems, poulet curry…  et de l’autre blanquette de veau, escalope viennoise, risotto, bœuf bourguignon et flamiche ! L’un comme dans l’autre, ce sont autant de plats que de saveurs à découvrir.

En cuisine quand 2 gastronomies viennent à la rencontre l’une de l’autre on parle de cuisine fusion, de grands cuisiniers en ont fait leur signature alors que d’autres puristes la décrient et souhaitent rester fidèles aux traditions, à la cuisine de leurs ancêtres, et fuient toute forme de fusion. Je trouve que les deux points de vues se valent. D’un côté la fusion permet de démocratiser certaines gastronomies, trop peu connues et victimes parfois d’a priori à tort, et de les rendre plus accessibles aux papilles de tous.

Et puis je suis sûre que les deuxièmes n’ont pas encore goûté la blanquette de kefta du Chef Abdel Alaoui qui revisite la traditionnelle blanquette de veau à la mode marocaine. J’adore !

Je ne sais pas vraiment comment qualifier ma cuisine, si ce n’est une cuisine de tous les jours. Je ne m’accroche pas beaucoup à la technique et je cuisine beaucoup au feeling à l’intuition. Quand mon palais valide des associations de saveurs, ça me va ! J’aime à puiser mon inspiration dans toutes les cuisines du monde. Ce qui donne parfois des résultats surprenants comme cette recette de tartelettes de crevettes sautées, avec une touche de lait de coco, des pousses de bamboo et sans oublier la « final touch » que j’aime tant avec du gingembre confit en topping !

Et vous, vous êtes plutôt tradition ou fusion en cuisine ?

  • Recette pour 8 personnes
  • Temps de préparation : 30 min
  • Temps de cuisson : 25 min

Boîte à ingrédients :    

  • 800 g de crevettes fraîches
  • 2 pâtes brisées
  • 80 g de pousses de bambou Casino Saveurs d’Ailleurs
  • 15 cl de lait de coco Casino Saveurs d’Ailleurs
  • 1 grappe de tomates cerises
  • 40 g de gingembre confit Casino Saveurs d’Ailleurs
  • 1 botte de coriandre fraiche
  • 1 botte de ciboulette
  • Huile d’olive
  • Sel et poivre

Préparation :

  1. Préchauffer le four à 180°.
  2. Découper 8 cercles dans les pâtes brisées à l’aide d’un emporte-pièce. Les badigeonner d’huile d’olive à l’aide d’un pinceau en silicone.
  3. Déposer les cercles dans les moules à tartelettes et piquer le fond avec une fourchette. Enfourner 15 min pour faire dorer la pâte. Sortir du four et attendre que les tartelettes refroidissent avant de démouler. Réserver.
  4. Décortiquer les crevettes et les saisir à feu vif dans un wok, dans un filet d’huile d’olive, avec les pousses de bambou.
  5. Ajouter la coriandre ciselée, les tomates cerises coupées en quatre, le lait de coco, le sel et le poivre. Laisser cuire à feu doux 5mn supplémentaires tout en remuant.
  6. Placer votre préparation à base de crevettes dans les tartelettes, ajouter de fines lamelles de gingembre confit. Parsemer de ciboulette ciselée avant de servir.
Mon intuition me dit que… tu pourrais faire tout ton repas en mode tartelette avec en guise de dessert ces tartelettes aux raisins et éclats de pistaches ! Et je vous dis à très vite pour la prochaine escale, smouak, smouak !

 

Hachis parmentier de thon à la sauce tomate parfumé au ras el hanout

[ c o u c o u ]

C’est bien dans les choses les plus simples que l’on se reconnait et que l’on trouve les bonheurs les plus grands et…. quoi de plus simple qu’une purée maison ? Un petit passage éclair aujourd’hui, dans la joie et la bonne humeur, pour vous faire partager ce classique de la cuisine ! Je n’ai pas pu m’empêcher d’y mettre mon grain de sel – et mes épices – dans ce hachis parmentier de thon à la sauce tomate parfumé au ras el hanout. Alors ça vous dit ? Bonne journée ! #sendingloveandsunshine

  • Recette pour 4 personnes
  • Temps de préparation : 20 min

Boîte à ingrédients :

  • Pommes de terre
  • 500 g de thon naturel
  • 250 g de sauce tomate
  • 2 oignons rouges
  • Persil frais
  • 1 càs de ras el hanout
  • 1 pincée de noix de muscade
  • Huile d’olive
  • Parmesan

Préparation :

1. Faire cuire les pommes de terre à l’eau.

2. Laisser refroidir les pommes de terre et les éplucher. Les écraser à l’aide d’une fourchette, saler et ajouter un filet d’huile d’olive. Réserver.

3. Éplucher, émincer les oignons et les faire revenir dans une poêle dans un filet l’huile d’olive. Ajouter le thon, la sauce tomate et les épices. Laisser mijoter 10 min à feu doux.

4. Laver et ciseler le persil. Ajouter le persil  à la préparation à base de thon hors du feu. Verser la préparation dans le fond d’un plat, ajouter la purée de pomme de terre et saupoudrer de parmesan. Placer au four jusqu’à ce que le parmesan soit bien doré. Servir avec une salade !

Mon intuition me dit que… il y a aussi mon tajine tunisien au poulet qui t’appelle ici !

Tajine tunisien au poulet

Coucou ! Comment ça va en ce début de cette courte semaine ?

Les débuts de semaine marquent toujours le début d’un quelque chose, comme si nous mettions tout à plat pour redémarrer du bon pieds. Qui commence une bonne résolution en milieu de semaine ? Personne, pas vrai ? Souvent on se dit « à partir de lundi j’arrête de…. ou… je commence à…. » Et bien voila nous sommes lundi, une jolie page blanche qui s’est, pour ma part, transformée en une check list – géante – des choses que je dois impérativement faire cette semaine.

Parmi toutes ces choses j’ai pensé à vous ! Vous faire partager une petite merveille de la cuisine tunisienne. Je suis d’origine algérienne et la cuisine algérienne est une cuisine méditerranéenne savoureuse et d’une grande diversité surtout au niveau des différentes régions du pays… un peu comme ce que sont, en France, les crêpes aux bretons et la bouillabaisse aux marseillais !

La cuisine du Maghreb regorge de petits joyaux et la diversité d’un pays à un autre est absolument fascinante. L’exemple le plus connu est celui du couscous que l’on ne va pas du tout préparer de la même façon que l’on soit au Maroc en Algérie ou en Tunisie. Vous savez qu’en Tunisie le couscous se prépare avec du poisson ? Moi qui aime m’inspirer des cuisines du monde je peux vous dire que celle du Maghreb est une grande source d’inspiration et à quelques jours du début du ramadan j’avais envie de la mettre à l’honneur ici.

Aujourd’hui je vous fais partager ce tajine tunisien… oui, oui les amis j’ai bien dit tajine !! Comme beaucoup de personnes quand on entend le mot tajine on s’imagine tout de suite ce grand plat en terre cuite au couvercle qui ressemble à une cheminée, une cuisson lente et douce pour faire mijoter le poulet aux pruneaux ou aux citrons. Et bien voyez-vous en Tunisie le tajine prend une toute autre forme et j’ai pour habitude de dire qu’il est le cousin de la tortillas espagnole. En lisant la recette vous comprendrez pourquoi !

Une recette que j’adoooooore, tout simplement parce qu’elle est hyper facile et rapide à réaliser mais surtout parce qu’une fois que l’on a la base, c’est à dire les œufs, patates, oignon et fromage, on peut la décliner et l’agrémenter comme on le souhaite.

Mon intuition gourmande me murmurait à l’oreille pendant toute la préparation du tajine : « met du fromage bleu Mehdiya, mais du bleeeeeeu, je suis sûre que ça doit être terrible avec du bleu! » Ce dont je ne doute pas en tant que fada de fromage mais je tenais pour ce premier partage à rester la plus fidèle possible à la recette de nos mamas adorées.

Je vous laisse découvrir la recette en espèrent qu’elle vous plaira et je vous souhaite une belle semaine ! Surtout n’oubliez jamais de faire ce que vous aimez, au moins 3 fois par jour, comme dirait Florence Servan-Schreiber ;) J’vous kiss, J’vous !

 

  • Recette pour 4 à 6 personnes
  • Temps de préparation : 20 min
  • Temps de cuisson : 30 min
Boîte à ingrédients :
  • 300g de filet de poulet
  • 3 pommes de terre
  • 1 botte de coriandre fraiche
  • 100g d’olives noires dénoyautées
  • 2 oignons
  • 200g de Feta
  • 8 œufs + 2 œufs durs
  • 1 gousse d’ail
  • 1/2 citron
  • 2 càs de ras el Hanout
  • Huile d’olive
  • Huile de tournesol
  • Poivre & sel

Pour ces quantités j’ai utilisé un plat rectangulaire de 26×18 cm.

Préparation :
1. Préchauffer le four à 180°.
2. Faire cuire 2 œufs durs.
3. Éplucher, rincer à l’eau claire et découper les pommes de terre en cubes. Faire chauffer de l’huile de tournesol dans une poêle. Une fois l’huile bien chaude, y faire cuire les cubes de pomme de terre. Une fois les cubes dorés, égoutter et réserver.
4. Éplucher et émincer les oignons et la gousse d’ail. Couper en cubes les filets de poulet. Faites revenir les oignons, l’ail et le poulet dans un filet d’huile d’olive avec le ras el hanout. Placer dans un saladier avec les pommes de terre et ajouter la feta coupée en cubes et les olives noires.
5. Laver et ciseler finement la coriandre. Battre au fouet les œufs dans un saladier, ajouter le jus d’un-demi citron, la coriandre ciselée, poivre et sel.
6. Verser les œufs dans le saladier avec tous les autres ingrédients. Ajouter les œufs durs coupés en morceaux et mélanger délicatement.
7. Mettre un filet d’huile d’olive dans un plat allant au four et y verser la préparation. Enfourner 30 min – le temps de cuisson peu varier en fonction du four. Servir chaud à la sortie du four accompagné d’une salade fraiche !
Mon intuition me dit que… tu partirais bien à la découverte de la street food du Maghreb avec ce sandwich frites omelette et harissa !

 

Soupe de nouilles, champignons, choux et oeuf… cuisinons le monde !

Si je te disais que pour moins de 10€ tu pourrais faire un voyage en Asie ? Là tu me réponds… « Mehdiya je t’aime bien mais me prends pas pour une bille ok! » C’est le moment ou je te réponds, ferme les yeux et goûte moi cette soupe de nouilles… tu sens toutes ces saveurs qui s’entremêlent délicatement… gingembre, coriandre, ciboule… huile de sésame ? Ferme les yeux et imagine toi !

 

  • Recette pour 4 personnes
  • Temps de préparation : 20 min
  • Temps de cuisson : 20 min

Ingrédients :

  • 200 g de nouilles chinoises aux œufs Casino Saveurs d’Ailleurs
  • 4 ​œufs
  • ​4 feuilles de chou vert
  • ​80 g de champignons frais
  • 1 morceau de gingembre frais (5g)
  • 2 càs de sauce soja Casino Saveurs d’Ailleurs
  • 1 càs d’huile de sésame
  • 1 cube de bouillon de légumes​
  • 1 branche de ciboule
  • 1 branche de coriandre
  • 1 L d’eau

 

Préparation :

  1. Faire cuire les œufs durs 8 à 10 min dans l’eau. Écailler les œufs et réserver.
  2. Éplucher, laver et couper toute la ciboule en rondelles (tige et bulbe). Éplucher, laver et couper en lamelles les champignons.
  3. Éplucher et hacher le gingembre. Laver les feuilles de chou et la coriandre. Effeuiller la coriandre et couper les feuilles de chou en deux sur toute la longueur au niveau de la nervure.
  4. Porter à ébullition l’eau et ajouter le cube de bouillon de légume, la sauce soja, l’huile de sésame et les nouilles. Cuire 8 à 10 min jusqu’à frémissement.
  5. Ajouter les feuilles de chou et de coriandre, les rondelles de ciboule, les lamelles de champignon et le gingembre. Poursuivre la cuisson quelques minutes.
  6. Verser aussitôt et directement dans des bols, ajouter les œufs durs et déguster !
Mon intuition me dit que… tu devrais aussi aimer ma soupe de lentilles de corail, patate douce et chips de betterave !