Recette de mon enfance : beignets au Caramel au Praliné avec noisettes torréfiées

Quoi de mieux que la cuisine pour se replonger dans de doux souvenirs d’enfance. Dans la cuisine de maman Poire & Cactus la Maryse n’était pas de mise, et bien que très efficace quand on ne veut pas en perdre une miette, son absence a été… très appréciée hihihi !! Surtout quand on est enfant et que l’on attend avec de grands yeux émerveillés pour pouvoir racler avec nos petits doigts la paroi du saladier plein de chocolat jusqu’à en user le saladier !!

Nombreuses sont les recettes de notre enfance, gourmandes et bien souvent régressives, de la tarte aux pommes à la mousse au chocolat en passant par les bonnes confitures maison. Aujourd’hui je vous fais partager cette recette  de mon enfance, des beignets que je mangeais le plus souvent nature avec un chocolat chaud. Autant vous dire que les goûters avaient comme un goût de « vivement l’heure du goûter de demain! » dans la recette que je vous propose j’ai fourré mes beignets au Caramel au Praliné avec des noisettes torréfiées mais vous pouvez les garnir avec ce qui vous plaira, pâte à tartiner, confiture de fraise, compote de pomme…  Et vous qu’elle est votre recette d’enfance préférée ?

 

 

  • Recette pour environ 15 à 20 beignets
  • Temps de préparation : 30 min
  • Temps de cuisson : 10 min environ
  • Temps de pause : 2h30

Boîte à ingrédients :

Vous allez en avoir besoin :

  • Papier sulfurisé
  • Emporte pièce d’environ 8cm de diamètre
  • Rouleau à pâtisserie

Step by Step

Step 1 : dissoudre et mélanger la levure dans le lait tiède. Puis ajouter un oeuf et mélanger de nouveau. Mélanger au robot la farine, le sucre, le beurre et ajouter une pincée de sel. Ajouter à cette préparation le lait qui a été préalablement mélangé avec la levure et l’œuf. Pétrir à vitesse moyenne au robot  5 à 7 min avec le crochet. Laisser reposer dans la partie la plus chaude de la pièce pendant 1h30.

Step 2 : une fois la pâte bien levée, dégazer avec une spatule en bois. Former une boule et étaler la pâte sur un plan de travail fariné sur 1 cm d’épaisseur. Découper des cercles à l’aide d’un emporte pièce.

Step 3 : déposer les beignets sur une plaque de cuisson recouverte d’un papier sulfurisé fariné et laisser de nouveau reposer dans la partie la plus chaude de la pièce pour qu’ils doublent de volume, environ 40 à 60 min.

Step 4 : faire chauffer l’huile et y plonger les beignets quelques minutes avant de les retourner. Les sortir avec un écumoire et les déposer sur du papier absorbant. Saupoudrer les beignets de sucre glace pendant qu’ils sont encore bien chauds et les farcir avec le Caramel au praliné ou tout ce qui vous fera plaisir :)

Mon intuition me dit… que dans la série desserts régressifs tu pourrais aussi bien aimer ce brownie chocolat et beurre de cacahuètes !

Bonne semaine, des bisous !

 

Mon menu d’hiver : tiramisu à la gelée de coings et chocolat blanc

Quoi de mieux qu’un dessert léger et doux comme un nuage pour finir notre menu hiver avec mes produits Géant Casino. Un tiramisu à la gelée extra de coings avec une petite touche d’exotisme. L’alliance dans ce dessert entre le chocolat blanc, la gelée de coings et le fuit de la passion est extra. A découvrir également dans mon menu hiver mes tartelettes gourmandes au potimarron caramélisé et éclats de crackers et risotto au potimarron et éclats d’amandes grillées.

  • Nombre de personnes : 4
  • Temps de préparation : 20 min
  • Temps de cuisson : 5 min environ
  • Temps de pause : 2h

Boîte à ingrédients :

  • 6 càs de gelée extra de coings Casino
  • Biscuits boudoir
  • 250g de mascarpone
  • 2 œufs
  • 2 càs de sucre
  • 4 fruits de la passion
  • Copeaux de chocolat blanc

Pour le sirop :

  • 120ml d’eau
  • 120g de sucre

Step by step

Step 1 – préparation du sirop : Versez le sucre et l’eau dans une casserole. Portez à ébullition tout en remuant jusqu’à ce que le sucre soit complètement dissous. Laissez refroidir hors du feu.

Step 2 : mélanger le mascarpone, le sucre et les jaunes d’œufs. Montez les blancs en neige et les ajouter au mélange à base de mascarpone. Ajoutez des copeaux de chocolat blanc à la préparation et mélangez délicatement.

Step 3 : déposer les biscuits imbibés de sirop de sucre au fond des verrines. Mettre par dessus une couche de gelée de coings et finir par la préparation à base de mascarpone. Placer au frais minimum 2h. Ajouter le fruit de la passion et saupoudrer de copeaux de chocolat blanc avant de servir.

Mon intuition me dit… qu’un dessert chocolaté avec ce brownie au chocolat et beurre de cacahuètes… c’est bien aussi ! ^.^

 

Recette salade de fruits à croquer !

Croquer la vie à pleines dents,… on pourrait dire que c’est un peu le leitmotiv de Ma Box Cuisine que j’ai découvert y’a pas tout longtempt et que je vous invite à découvrir ! Ma Box Cuisine c’est comme son nom l’indique votre box qui cuisine pour vous ;) Mais enfin comment ça, depuis quand une boite en carton cuisine ? hahaha non je vous rassure la box n’est pas livrée avec un chef cuisinier… quoi qu’il y a peut-être là les prémisses d’un concept à développer… ou pas… parce que le métier de chef à domicile ça existe déjà ! Dommage, je pensais tenir un truc là mouahahah ! Enfin bref… je reviens à ma box parce que vous me connaissez, je peux partir loin si on ne me stop pas #onatousunemeufquiparletropdanssonentourage (la fille en question, bah c’est moi.. selon mon entourage hein).

Ma Box Cuisine c’est des fruits et légumes frais, de saison, sans conservateur et sans colorant pour faire le plein de 5 fruits et légumes par jour tout au long de l’année. Une box livrée avec des aliments prêts à l’emploi, lavés, épluchés et découpés !

Je vous propose aujourd’hui de croquer cette salade de fruits à pleines dents pour faire le plein de vitamine, de gourmandise et de bien être. Pas de quantité dans la liste d’ingrédients today dans la mesure où c’est toi qui décide de mettre les quantités que tu souhaites… un petit plus de ça, un peu moins de ça, juste un chouïa de ci et une grosse poignée de ça…
Boite à ingrédients :
  • Pomme granny smith : pour le côté acidulé
  • Pralin : pour le côté croquant
  • Raisin : pour son côté juteux
  • Sirop d’agave : pour une touche subtile de sucré
  • Melon jaune : pour sa douceur
  • Figue de barbarie : parce que j’adoooooore ça et aussi parce que le deuxième nom qu’on donne à la figue de barbarie c’est la poire de cactus ;)
  • Feuilles de basilic : pour le parfum
  • Ananas prêt à l’emploi reçu dans Ma Box Cuisine : parce que ça fait du bien de le voir ailleurs que sur nos couvertures de bloc note, bijoux et nappes ! #swagananas
Mon intuition me dit que… tu vas aussi aimer ma salade de concombre, agrume et grenade !

Bisous, bisous !!

Recette confiture maison d’abricots, thym et fleur d’oranger

Bonjour mes petits gourmands ! Aujourd’hui je vous propose de nous pencher sur les différents modes de conservation des aliments :

  • la conserve
  • la congélation
  • le séchage par la déshydratation et…
  • LA CONFITURE ! Oh yeah !

L’arrivée des abricots sur les étals de nos primeurs est propice à la réalisation de confiture avec « un petit je ne sais quoi » qui la rendra exceptionnelle et qui enchantera nos petits déj, tartines et brunch tout au long de l’année. Aujourd’hui un classique, une confiture d’abricots & parfumée au thym avec quelques notes de fleur d’oranger ! Oh yeah again !

Mais avant de passer en cuisine je voulais revenir sur la conservation des aliments avec un petit topo sur les différents procédés et leurs bienfaits. La conservation pour moi rime avec consommation citoyenne. Ça permet d’éviter le gaspillage, de consommer des fruits et légumes uniquement de saison et de pouvoir en profiter tout au long de l’année – pour ne pas avoir à en acheter hors saison ;) Voici pour les fruits et légumes du mois de juin !

Mais attention il faut rester prudent avec certains aliments, si tu ne maîtrises pas les techniques de conservation. Comme la viande par exemple plus sujette au développement de germes… Mais ici on consomme très très peu de viande alors tout va bien ! #fruitpower  #vegetablespower

On commence par le mode de conservation le plus simple, la conservation par le froid avec la congélation qui permet de garder les saveurs et valeurs nutritives des aliments. A la maison pas de place pour le gaspillage, je suis du genre à tout congeler : pain, beurre, herbes fraîches déjà ciselées, restes, feuilles de brick… eh oui ! Vous pouvez congeler les feuilles de brick ! Mais il y a quand même certains aliments qui ne peuvent pas passer par la case congélo comme les œufs frais (les œufs durs, ça passe!), les fromages frais à pâte molle et tous les fruits et légumes gorgés d’eau comme la salade, le concombre, le melon, la pastèque… et les tomates fraîches ! > testé et bien désapprouvé !

Nous avons aussi la conservation par la chaleur en montant à haute température les aliments (température sup à 100°C). Les fameux bocaux en verre de nos grands-mères ! Prudence, il vaut mieux être équipé pour ce mode de conservation. Une mauvaise stérilisation des bocaux pourrait favoriser l’apparition de germes pathogènes et être dangereux pour la santé.

Conservation par le sel (morue), le sucre (confiture) ou le vinaigre et huile (citrons confits, tomates séchées, cornichons…). Ce procédé de conservation altère le goût, la texture et les valeurs nutritives des aliments mais il est je pense celui qui laisse le plus libre cours à ton imagination et talent de cuisinier puisque nous pourrons y ajouter un tas d’épices et d’aromates. C’est d’ailleurs le cas pour la confiture que je vous présente aujourd’hui dans laquelle j’ai ajouté du thym. Ce mode de conservation va aussi à l’encontre du manger moins gras, moins salé, moins sucré… bon ok, mais j’ai pour habitude de dire : à consommer avec modération, c’est sûr que si je vide le pot de confiture sur la tartine ça ne va pas aller hein ! ;)

Et enfin la conservation par la déshydratation. C’est un procédé qui permet de garder les saveurs intactes et que personnellement j’adore. On obtient ça avec une source de chaleur soit naturelle en été, soit grâce à votre four. Mais voilà, le souci que j’ai avec ce procédé c’est que je n’arrive pas toujours à préserver/protéger mes aliments de l’humidité et que ça nécessite pas mal de surveillance après séchage.

  • Temps de préparation 10 min
  • Temps de repos 8 à 12h (1 nuit)
  • Temps de cuisson 30 min

Boîte à ingrédients pour environ 3 pots :

  • 400 g d’abricots dénoyautés
  • 400 g de sucre spécial confiture – on en trouve très facilement à côté du sucre cristal
  • 4 branches de thym
  • 2 càs de fleur d’oranger
  • Le jus d’1/2 citron

Step by step

Step 1 : rincer et couper en 2 les abricots avant de les dénoyauter. Placer dans un grand récipient les abricots (sans les couper) et tout le sucre. Mélanger délicatement et laisser macérer la nuit. Les abricots vont rendre du jus et nous obtiendrons un sirop grâce au sucre.

Step 2 : porter la confiture à ébullition et faire cuire à feu vif les 5 premières min. Ajouter le jus de citron et prolonger la cuisson 20 à 25 min en remuant régulièrement. Penser à écumer à plusieurs reprises pendant toute la durée de la cuisson.

Step 3 : retirer du feu et remuer. Ajouter le thym, la fleur d’oranger et mélanger.

Step 4 : verser dans des pots en verre préalablement ébouillantés. Retourner les pots et laisser refroidir.

Step 5 : la dégustation guys…. Miiiiiiiouuuuuum ! ^.^

On peut conserver les pots jusqu’à un an en les gardant à l’abri de la lumière.

Mon intuition me dit que… tu vas aussi aimer ma Confiture de melon et ma Confiture de tomates vertes !

Recette de Brownie Chocolat et Beurre de Cacahuètes

C’est le week-end de Pâques… bon ok ce n’est un secret pour personne ! Ce qui n’a échappé à personne non plus c’est que la tradition bah c’est de manger du chocolat,… beaucoup de chocolat ! En forme de poule, d’œuf, de cloche, de poussin, de lapin, fourré, enrobé, praliné… coloré. Il y en a pour tous les goûts, toutes les envies et toutes les bourses ! Moi personnellement quand je dois choisir j’y passe des heures, toutes ses couleurs, formes et goûts ça me fait tourner la tête pour la simple et bonne raison qu’il faut que j’fasse un choix et qu’en soit je voudrais tous les prendre. Trop dure la vie !

J’ai fait un petit tour des Maîtres Chocolatiers et de ce qu’ils proposaient cette année. Pâques pour les chocolatiers t’as un peu l’impression que c’est la Fashion week en mode révélation de la collection Easter*. The show must go on, chacun y va de son secret de fabrication et de son « petit je ne sais quoi » pour créer une pièce unique et là ce qui est le plus difficile ce n’est vraiment pas de choisir mais de croquer dedans et d’abîmer « l’œuvre en chocolat ». Petite j’étais du genre à garder ma poule intacte pendant des mois dans son emballage tellement je trouvais ça joli… jusqu’au jour ou j’ai appris qu’il y avait des dates de péremption, c’est ce même jour que j’ai compris le sens du mot éphémère #lol Hé allez je suis sûre que t’as déjà fait ça aussi ?

La Collection Pâques 2017 à découvrir ici. Mes préférées, les Poupées de Pierre Marcolini, ne sont-telles pas à croquer ?

Cette année à la maison, on met tout le monde d’accord autour d’un excellent Brownie Chocolat et Beurre de Cacahuètes. Une recette du Chef Anto que vous pourrait également retrouver dans le dernier numéro d’Afro Cooking Magazine. Un numéro spécial chocolat et banane avec tout plein de recettes gourmandes pour faire voyager les papilles.

Mon petit plus pour cette recette c’est de saupoudrer le brownie de praline ou de cacahuètes légèrement concassées et grillées avant d’enfourner le Brownie. Ça ramène une touche de croquant et qui dit croquant,… dit gourmand #croquantgourmand

*Pâques

 

  • Temps de préparation : 20 min
  • Temps de cuisson : 20 à 25 min (180°)
  • Recette pour environ : 6 à 8 personnes

Boîte à ingrédients :

Pour la pâte au chocolat

  • 100 g de farine
  • 110 g de beurre
  • 180 g de chocolat noir
  • 120 g de sucre
  • 3 œufs
  • 3 g de bicarbonate de soude
  • ½ gousse de Vanille

La pâte au beurre de cacahuètes

  • 150 g de beurre de cacahuètes
  • 50 g de beurre pommade
  • 60 g de sucre glace
  • 1 pincée de sel
Step by Step

La pâte au chocolat :

Faites fondre le chocolat au bain-marie avec le beurre coupé en morceaux.

Pendant ce temps, beurrez un moule ou tapissez-le de papier cuisson.

Préchauffez le four à 180 °C.

Mélangez la farine avec le bicarbonate. Réservez.

Lorsque le mélange beurre et chocolat est complètement fondu, remuez jusqu’à ce qu’il soit homogène. Ajoutez le sucre, puis les œufs un par un, en mélangeant à l’aide d’un fouet.

Grattez la gousse de vanille et ajoutez les grains à la préparation.

Versez en trois fois l’appareil au chocolat dans la farine. Fouettez délicatement à chaque fois.

La pâte au beurre de cacahuètes:

Mélangez tous les ingrédients dans un saladier et fouettez jusqu’à ce que la pâte blanchisse légèrement.

Le montage du brownie:

Versez un peu de pâte au chocolat dans le fond du moule. A l’aide d’une grande cuillère, ajoutez des tas de pâte au beurre de cacahuète un peu partout, sans mélanger. Gardez un peu de pâte pour le décor.

Recouvrez avec le reste de pâte au chocolat, et étalez-la délicatement jusqu’à recouvrir entièrement le moule. Ajoutez le reste de pâte au beurre de cacahuètes en petits tas sur le dessus du gâteau, et avec un cure-dent ou la pointe d’un couteau, décrivez les cercles et des ondulations sur la pâte.

Enfournez pendant 20 à 25 minutes environ. Démoulez le brownie quand il est encore tiède. Pour le couper en carrés, attendez que le brownie soit complètement refroidi.

Mon intuition me dit que… si tu aimes le chocolat, tu vas adorer t’essayer avec mes samoussas chocolat et banane plantain !