Escapade gourmande confidentielle… au Confidentiel d’Avignon Nord

Je suis très sensible à l’atmosphère et aux vibrations qui règnent dans un lieu… et bien souvent ce sont les personnes qui habitent et animent ce lieu qui donnent la note.  Il ne m’a pas fallu longtemps pour accrocher et m’accorder avec les bonnes ondes du Confidentiel. Pourtant de prime abord à mon arrivée dans la zone commerciale d’Avignon Nord je dois vous avouer que j’ai eu un peu peur mais on est à mille lieues de s’attendre à trouver un tel endroit. Un endroit qu’on a envie de garder confidentiel mais comme j’aime à vous faire partager mes jolies découvertes le chut ne sera pas de rigueur aujourd’hui (ou vraiment juste entre nous) je vous fais partager mon expérience. dans cet endroit où on se sent comme à la maison !

 

Le Confidentiel est le restaurant du Novotel d’Avignon Nord, qui a fait peau neuve et ouvert depuis la rentrée. Véritable poumon de l’hôtel, Le Confidentiel est un grand espace ouvert habilement divisé en plusieurs espaces de vie au décor magique, chaleureux et hors du temps. Le restaurant et sa cuisine ouverte, où l’on peut voir le Chef et sa brigade de 8 personnes en action, le bar, le lounge et vous pourrez même trouver un coin épicerie fine avec des produits de la région.

 

La déco est travaillée avec soin dans les moindres détails, cet endroit est une véritable caverne d’ali baba et le nombre d’objets qui trônent de-ci et de-là sont – dingues – et dignes de pièces de collection comme le tiroir-caisse, mon coup de cœur, que je vous mets en photo plus bas.

 

On parle de minimum 400 objets, et c’est sans compter les centaines de livres et 33 tours, eux aussi chinés par le directeur de l’établissement qui a parcouru des mois durant toutes les brocantes de la région… il semblerait que rien ne lui ait échappé.  Je ne savais plus où poser les yeux. Les seuls moments ou mon attention pouvait se recentrer c’était dans l’assiette hihihi ! Parce que la aussi chuuuut mais mes papilles en redemandent !

 

Le Chef Karim Abou El Ella, qui officie avec générosité et talent dans les cuisines, a travaillé sa carte et le sourcing des produits plusieurs mois avant l’ouverture. Il a arpenté la région à la rencontre de producteurs locaux pour trouver des produits de qualité, c’est ainsi que le poulet de Monsieur Ponce se retrouve à la carte.

Il semblerait que je partage avec le Chef cette petite passion pour les accords sucrés-salés. Mais pas de panique si vous n’êtes pas fada du sucré-salé vous trouverez votre bonheur sur une carte élaborée avec soin des recettes soigneusement travaillées. De mon côté au menu pour le dîner c’était croustillant de saumon et de pomme de terre. Filet de bar grillé, purée de panais et châtaigne glacée en plat… et une tartelette de figues à tomber !

 

Mais assez discuté. Confucius disait (enfin il parait qu’il disait parce qu’on est d’accord qu’en vrai j’en sais rien!) qu’une image vaut mille mots alors voici quelques-uns de mes – très nombreux – clichés pris lors de mon échappée gourmande.  Faire le tri n’a pas été chose simple mais il fallait faire un choix autrement c’était la tendinite assurée pour toi à force de scroller pour arriver à la fin de cet article. Smouak, smouak !

 

• [ s u r   l e     p o n t    d’ A v i g n o n …   o n   y   m a n g e ,  o n    y    m a n g e  ! ] •

 

Mon intuition me dit que… les marins avaient bien une femme dans chaque port, et que nous bah on aurait bien une place chouchoute dans chaque ville de France. J’ai trouvé la mienne pour la ville d’Avignon, mais chut il parait que c’est confidentiel ! #love

 

 

 

Cheesecake avocat, biscuit thé vert yuzu

Hello mes citrouilles !

On se retrouve aujourd’hui pour clôturer en beauté la saga spéciale Halloween avec une de mes recettes fétiches. Mon cheesecake revisité aux avocats avec sa toile en chocolat.

• [ q u a n d    l ’ a r a i g n é e    t i s s e   s a    t o i l e … e n    c h o c o l a t ] •

 

  • Temps de préparation 30 min
  • Temps de pause 1h45
  • Temps de cuisson 12 h

Ingrédients :

  • 250g de biscuits thé vert arôme Yuzu Casino
  • 100g de sucre
  • 3 œufs
  • 3 avocats
  • 70g de beurre
  • 400g de fromage frais (philadelphia)
  • 200g de fromage blanc
  • 2 càs. de maïzena
  • 1 citron vert
  • 60g de chocolat noir

Préparation :

  1. Préchauffer le four à 180°.
  2. Faire fondre au bain-marie le chocolat noir. Déposer une feuille de papier sulfurisé sur le plan de travail et former une toile d’araignée avec le chocolat fondu. Pour être plus à l’aise dessiner si besoin au préalable la toile au crayon sur le papier avant de déposer le chocolat. Réserver, bien à plat, au frais.
  3. Éplucher et dénoyauter les avocats et les réduire en purée. Ajouter le jus d’un citron vert et réserver.
  4. Mixer en une fine poudre les biscuits thé vert yuzu Casino. Faire fondre 70g de beurre au bain-marie et mélanger avec la poudre de biscuits. Tapisser le fond du cercle et tasser.
  5. Enfourner 15 min.
  6. Mélanger au batteur le fromage frais et le sucre. Ajouter la purée d’avocat puis la farine, les œufs, le fromage blanc et mélanger.
  7. Ajouter la préparation au fromage frais et avocat dans le cercle au dessus du biscuit. Placer au four à 200° pendant 10mn.
  8. Baisser à 100° et laisser cuire pendant 1h. Laisser refroidir 1h dans le four avec la porte légèrement entre ouverte puis placer au réfrigérateur toute la nuit.
  9. Sortir la toile d’araignée du réfrigérateur. Enlever délicatement le papier sulfurisé et déposer la toile d’araignée en chocolat sur le cheesecake avocat avant de servir.
Mon intuition me dit que… tu trouveras d’autres recettes terriblement gourmandes et effrayantes ici et ici des recettes Halloween réalisées en colab avec Casino.

Tartelettes salées à la mousse d’avocat et crème coco

Coucou, on démarre le weekend tout en douceur avec ces tartelettes aux allures de dessert. Avec cette entrée salée – bien qu’elle soit aussi agrémentée de notes sucrées – il va falloir… prévoir d’en faire plus qu’il n’en faut ♡ smouak !

• [ c e c i   n ‘ e s t   p a s   u n e   e n t r é e ] •

 

  • Temps de préparation 45 min
  • Temps de pause 30 min
  • Temps de cuisson 15 min

Tu vas en avoir besoin : un emporte pièce rond, une poche à douille, un rouleau de pâtisserie.

Boîte à ingrédients :

Pâte sablée :

  • 200 g de farine
  • 100 g de beurre
  • 1 œuf
  • 2 càs. de miel
  • 2 càs. d’huile d’olive
  • 1 càc. de sel
  • 1 pincée de cumin

Garniture :

  • 1 citron vert
  • 20cl de crème coco
  • 2 avocats
  • tomates cerise
  • piment d’Espelette

Préparation :

  1. Préchauffer le four à 180°C.
  2. Réalisation de la pâte sablée – verser dans un saladier la farine, le sel, le beurre coupé en morceaux et mélanger jusqu’à obtention d’un mélange sablé. Ajouter l’œuf, le miel, l’huile d’olive le cumin et mélanger. Former une boule et laisser reposer au réfrigérateur minimum 30 min.
  3. Fariner le plan de travail et abaisser la pâte. A l’aide d’un emporte-pièce former des cercles dans la pâte. Placer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Piquer la pâte à l’aide d’une fourchette et enfourner 15 min. Sortir la plaque du four et laisser refroidir.
  4. Réalisation de la mousse d’avocat – Réduire en purée les avocats ajouter le jus de citron, saler et poivrer. Monter la crème coco en chantilly.  Mélanger délicatement la purée d’avocat à la crème chantilly coco. Réserver au frais.
  5. Montage de la tartelette – placer la mousse d’avocat dans une poche à douille. Choisir une poche à douille à cran pour avoir un joli motif. Déposer la préparation sur les tartelettes. Ajouter de fines rondelles de tomates cerise, une pincée de piment d’Espelette et des zestes de citron vert.
Mon intuition me dit que…. tu devrais aussi aimer mes tartelettes aux raisins et éclats de pistaches !

Recette de poulet korma à la crème végétale coco

h e l l o    s u n s h i n e  !

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler et de vous faire partager mon coup de cœur de la rentrée – oui, oui la rentrée chez moi c’est en octobre…bon ok je suis en retard ! – Depuis que j’ai découvert cet été la crème végétale coco, dernière innovation produit chez Saint-Hubert, je vois la vie en coco. Je me lève coco & je me couche coco #truestory. Si ça continue comme ça je me transforme en noix de coco ou en danseuse polynésienne telle une vahiné en chantant over the rainbow ahaha je vous entends d’ici « mais qu’est-ce qu’elle a encore fumé celle-là »… ben d’la coco voyons ;)

En version sucrée dans des gâteaux ou salée dans une soupe, une tarte, un cake, une quiche, un gratin… les utilisations et déclinaisons avec la crème coco sont nombreuses. Mais je vais vous dire pourquoi j’ai complètement craqué pour cette crème végétale épaisse et gourmande. Vous connaissez mon penchant pour les recettes sucrées/salées – ce n’est plus un secret pour personne – l’utilisation de la crème coco dans des préparations salées vient apporter cette petite sweet touch et gourmande que j’aime tant !

Dans la recette traditionnelle de poulet korma on utilise du yaourt, que diriez-vous de le remplacer par la crème coco. ? J’vous vois d’ici et mon intuition me dit que ça vous plaît.

Allez la petite  [petite -> euphémisme]  pipelette que je suis retourne au travail et vous souhaite un #HappyFriday – mais je vous laisse en bonne compagnie quand même !

• [ c r è m e    v é g é t a l e    c o c o ] •

  • Recette pour 4 personnes
  • Temps de préparation 20 min
  • Temps de cuisson 15 min

Boite à ingrédients :

  • 500 g de filet de poulet
  • 20 cl crème végétale coco (et gourmande) de Saint-Hubert
  • 100 ml d’eau
  • 100 g de mélange de noix de cajou et amandes natures
  • 2 citrons verts
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1 càc de cumin
  • 1 càc de gingembre en poudre
  • 3 càs de curry
  • 3 feuilles de laurier
  • 30 g de noix de cajou torréfiées
  • 30 g de pistaches
  • 1 branche de coriandre

Préparation :

  1. Découper les filets de poulet en morceaux et les placer dans un saladier. Ajouter le jus de citron, le curry, la coriandre ciselée et réserver. Si possible faire mariner le poulet 1 à 2h avant.
  2. Préparer la pâte à base de noix de cajou et d’amandes. Placer les noix de cajou et les amandes dans un blender ajouter l’eau (100ml) et mixer jusqu’à obtenir une pâte homogène.
  3. Éplucher et émincer l’oignon avant de le faire revenir quelques minutes dans un filet d’huile d’olive accompagné, des gousses d’ail, du cumin, du gingembre et des feuilles de laurier.
  4. Ajouter les morceaux de poulet marinés et les faire saisir à feu vif quelques minutes. Réduire le feu et ajouter la pâte à base de noix de cajou/amandes et allonger avec un verre d’eau. Et enfin, ajouter la crème végétale coco et poursuivre la cuisson à feu doux.
  5. Avant de servir, ajouter sur le dessus des noix de cajou torréfiées, pistaches concassées et quelques feuilles de coriandre fraîche. Accompagner le poulet korma de riz blanc et pain pita… bonheur assuré !
Mon intuition me dit que… dans la série cuisine du monde, il ne faut pas que tu passes à côté de mon tajine tunisien au poulet ! #sendinglove

 

Tendance bowl mon petit bonheur gourmand et simple du jour !

Coucou les soleils !

Cette semaine je vous faisais partager un bonheur simple en cuisine sur mon compte instagram. Une gourmandise fruitée qui se rapproche de la tendance « bowl ». Impossible que vous n’en ayez pas entendu parler, la tendance ayant fait son apparition il y a quelques années maintenant . Peut-être êtes-vous vous-même devenues des adeptes de ces « bowl healthy » tout plein de bonnes choses ?

Le principe est simple : mettre tous les ingrédients d’un repas complet et souvent équilibré dans un bol. Très souvent ce sont des ingrédients crus, fruits et légumes, coupés en morceaux qui sont privilégiés et joliment disposés. Ce qui explique peut-être que cette tendance a conquis en premier lieu les végétariens. Une association de saveurs et de textures qui donne des arcs-en-ciel comestibles #jesuisunelicorne difficile donc de ne pas succomber.

Un smoothie bowl pour le p’tit déj, un bouddha ou power bowl pour le déj, un bowl cake pour le petit creux du goûter et un poke bowl pour le dîner. Une chose est certaine, il y en a pour tous les goûts. On parle même d’un avènement d’un nouvel art de vivre. Nouvel art de vivre tendance ou pas tendance tant que c’est bon moi ça me va !

Mais d’où vient cette tendance ? Nul doute que le bol trouve son origine dans la culture asiatique qui n’a attendu aucune tendance pour servir des plats complets dans un seul et même récipient. Avant d’arriver chez nous le « bol » est passé par les États-Unis pour récupérer au passage le « w » avant de traverser tout l’Atlantique – comment ? Je ne sais pas, peut-être sur le dos d’une tortue ^.^  –  et venir délicatement trouver une place de choix sur nos tables et ce pour le plus grand bonheur de nos papilles.

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous ,mais moi j ‘ai autant de plaisir à choisir un bol qu’à choisir une pièce maîtresse de ma garde-robe ! Coming soon ma sélection de bol du moment dans ma rubrique tendance en cuisine.

Et si on revenait à mon petit bonheur simple ? Aujourd’hui pas de recette avec étape 1, 2, 3… étape 27 : dressage hihihi ! La seule chose dont vous aurez besoin c’est de votre intuition gourmande.

Un bol avec du fromage blanc et un mélange de fruits frais de saison sur lesquels j’ajoute une cuillère de sirop d’agave mais tu peux aussi mettre du miel. Aujourd’hui j’avais envie de raisin et des toutes dernières mirabelles. Ensuite j’ajoute tout plein de graines, fruits secs, baies… en fonction de ce que j’ai et en fonction de mon humeur et envie. Dans mon bol du jour la pistache est venue donner avec merveille la note au raisin noir !

 

• [ b o n h e u r   s i m p l e ] •

 

 

J’en profite pour vous faire partager mon dernier sac à main coup de coeur, depuis le temps que je le voulais ce sac en rotin ! En revanche mon placard n’est pas content du tout, mais alors pas du tout, et crie « god give me some space I can’t breath » #sorry

Mon intuition me dit que…. tu devrais jeter un œil à ma recette green smoothie bowl banane, épinard et ananas !

J’vous kiss !