Browsing Tag:

blog cuisine

légumes/ Mes intuitions salées/ Plats/ RECETTES/ WAIT FOR IT

Risotto lentilles corail, rutabaga, pousse d’épinard et lait de coco

Si j’te dis risotto…

La première chose qui te vient à l’esprit, c’est lentilles ?

Non ? Bah moi si….

ça c’est moi, quand j’essaie de faire des rimes… oooh je t’entends là ! Un peu d’indulgence quand même. Comme on dit il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent pas. Je peux vous dire que j’me suis plantée un bon nombre de fois et aujourd’hui je me dis que ça valait carrément le coup d’essayer. La vie c’est une question de point de vue, toujours essayer de voir le verre à  moitié plein et si « la vie te donne 100 raisons de pleurer montre lui que tu as 1000 raisons de sourire ».

Et si tu peux avoir le sourire avec le ventre bien plein, heuuu comment te dire que là , on est au top ! Plus sérieusement, ça c’est moi quand je me lance dans la préparation de lentilles corail à l’italienne, on est pas al dente mais presque. Une délicieuse recette de risotto lentilles corail, rutabaga, patate douce, pousse d’épinard et lait de coco. Un plat qui fait un aller simple des plaques de cuisson directement à la table. Et tout ça c’est rendu possible avec mon superbe fait-tout Cristel et ses poignées amovibles. Place à la recette ! J’vous kiss et je vous dis à très vite, prenez soin de vous.

  • Difficulté ★☆☆☆
  • Recette pour 4 personnes
  • Temps de préparation 30min 
  • Temps de cuisson 20min

Boîte à ingrédients :

  • 250g de lentilles corail
  • 1/2 rutabaga (environ 150g)
  • 1/2 patate douce (environ 150g)
  • 80g de pousses d’épinard
  • 15cl de lait de coco
  • 3 càs. d’huile d’olive
  • 2 gousses d’ail
  • 1 oignon
  • environ 50cl d’eau
  • 1 cube de bouillon de légumes non salé
  • 1 càc. de curry
  • sel & poivre
  • Quelques amandes natures

Préparation :

  1. Faire bouillir l’eau avec le bouillon de légumes.
  2. Une fois l’eau chaude, couvrir et réserver.
  3. Eplucher la patate douce et le rutabaga. Les découper en cubes et réserver.
  4. Eplucher l’ail et l’oignon. Les émincer et les faire revenir, dans un fait-tout, dans de l’huile d’olive quelques minutes.
  5. Ajouter les lentilles corail et le curry, faire revenir quelques minutes sans cesser de remuer.
  6. Ajouter une louche de bouillon de légumes, la patate douce, le rutabaga et laisser cuire.
  7. Arroser au fur et à mesure avec le bouillon jusqu’à ce que ça soit cuit. Ne pas hésiter à goûter en court de cuisson pour vérifier.
  8. En fin de cuisson ajouter le lait de coco et les pousses d’épinard rincées à l’eau claire au préalable.
  9. Prolonger la cuisson 2 à 3 minutes.
  10. Ajouter le sel, le poivre, goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.
  11. Ajouter des amandes concassées sur le dessus juste avant de servir.

Mon intuition gourmande me dit que…. Mon fait-tout est fait en quoi ? L’utilisation de l’inox en cuisine !

Desserts/ Gourmandises/ Mes intuitions sucrées/ RECETTES

Recette pâte à donuts pour machine à donuts et glaçage girly

Une recette simple à réaliser aux allures girly. Pour pouvoir réaliser cette recette, il est nécessaire d’avoir un appareil à donuts. Ici à la maison on a la chance d’avoir le gaufrier prémium Lagrange avec les plaques interchangeables dont… les plaques à donuts, oh yeah !

Une machine de compétition, simple d’utilisation, intuitive, de qualité et… fabrication française, s’il vous plaît ! Tout le monde sait combien nos cuisines ne sont jamais suffisamment grandes – et soyons honnêtes, elles ne seront jamais assez grandes #toujoursplus – et combien on est obligé d’entasser les machines aux 4 coins de l’appartement genre limite il te faut un escabeau quand tu as envie d’un sorbet et qu’il faut commencer par aller chercher (trouver!) la sorbetière.

Et bah mon gaufrier c’est un petit chanceux et, entre toi et moi, j’crois qu’il le sait ! Il fait parti des machines qui ont le grand privilège de rester à mes côtés en cuisine. J’commence à avoir une jolie collection de plaques et j’utilise très souvent mon gaufrier qui enchante les brunch du dimanche.

D’ailleurs j’en profite pour te dire qu’avec l’approche des fêtes je suis en train de concocter de jolies surprises… mais chuuuuuuut pour le moment je n’en dis pas plus. Je te donne rendez-vous sur mon compte instagram hésite pas à t’abonner pour avoir les news en avant première d’ici début décembre.

  • Difficulté ★☆☆☆
  • Recette pour une vingtaine de donuts
  • Temps de préparation 30min 
  • Temps de cuisson 30min
  • Temps de repos : 1h

Boîte à ingrédients :

  • 250g de farine
  • 80g de sucre
  • 12g de levure chimique
  • 8g de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel
  • 3 oeufs
  • 250 ml de ait
  • 1càs. d’huile d’olive
  • 200g de sucre glace
  • 1 blanc d’oeuf
  • le jus d’un demi citron
  • colorant naturelle
  • fleur en pate d’amande

Préparation :

  • Mélanger ensemble la farine et la levure. Ajouter le sucre, le sucre vanillé, le sel et mélanger à nouveau.
  • Former un puit au centre et ajouter les 3 oeufs. Bien mélanger.
  • Ajouter le lait tout en continuant de battre la pâte, puis ajouter l’huile d’olive.
  • Bien mélanger jusqu’à obtention d’une pâte lisse et homogène.
  • Couvrir le récipient et au réfrigérateur 1h.
  • Cuire les donuts en suivant les instructions de votre appareil à donuts.

Pour le glaçage : mélanger le sucre glace avec le blanc d’oeuf, ajouter le jus de citron et le colorant. Mélanger. Napper les donuts et décorer avec des fleurs en pâte d’amande.

Mon intuition gourmande me dit que… Gaufres aux épinards, saumon, aneth et baies rouges !

RECETTES

Eglefin et tagliatelles de carottes et panais

Je retrouve pour la deuxième année consécutive le stand PAVILLON FRANCE sur le Salon International de l’Agriculture pour une Food Battle. Un stand, à côté duquel il est difficile de passer, avec son aquarium géant.

PAVILLON FRANCE c’est la marque collective (non commerciale) impliquant tous les acteurs de la pêche française valorisant ses métiers, ses engagements et ses produits. Elle est portée par l’association France Filière Pêche et a pour but d’aider les consommateurs à identifier, à découvrir et à apprécier, tout au long de l’année, plus de 200 espèces de poissons, coquillages et crustacés au meilleur de leur fraîcheur. Elle accompagne les consommateurs dans leur choix de produits de la mer en les informant sur les espèces, leur mode de pêche, mais aussi en proposant des conseils, astuces et recettes pour apprendre à consommer les produits de la mer en toute simplicité. Amateur de poisson ou amateur à en devenir n’hésites pas à faire un tour sur le site de PAVILLON FRANCE.

Est-ce que j’ai encore besoin de vous dire combien j’adore les Food Battle. 30 minutes top chrono pour sortir une recette à partir d’un panier que je découvre sur place. Je découvre aussi l’espèce que je vais cuisiner. Je sais que pour beaucoup cuisiner du poisson peut paraître compliqué et en décourager plus d’un. Cette Food Battle est aussi une chouette façon de vous montrer que 1/ cuisiner du poisson c’est pas si compliqué et que 2/ ça ne nécessite pas de passer des heures en cuisine et 3/ qu’avec 3 fois rien on peut faire un super plat !!

J’arrive sur place, j’enfile mon tablier et découvre sur mon plan de travail mon panier où trône les légumes de saisons, condiments et épices.

Je découvre aussi l’espèce que je vais cuisiner : un filet d’églefin ! En toute transparence je n’avais encore jamais cuisiné ce poisson. De prime abord j’avais l’impression d’être face à un cabillaud, je décide donc d’improviser et d’attaquer comme si c’était du cabillaud.

Pour accompagner mon églefin je réalise des tagliatelles de carottes et panais avec des zestes de citron pour une touche acidulée, du curry et juste ce qu’il faut de sel et de poivre pour relever le tout. Les légumes coupés en tagliatelles, à l’aide d’un économe, apportent la petite touche d’originalité au plat. Il ne me reste plus qu’à vous donner mes astuces et conseils pour une cuisson parfaite de mes pavés d’églefin. Je dépose peau vers le bas mes pavés dans un mélange beurre/huile d’olive bien chaud. Une fois les pavés de poisson cuits au ¾ les retourner et poursuivre la cuisson hors du feu quelques minutes (ne jamais couvrir) servir de suite chaud.

De retour du salon je m’empresse de faire quelques recherches sur l’espèce que je viens de cuisiner. Mon intuition ne m’avait une fois de plus pas trompé, l’églefin se trouve être le cousin méconnu du cabillaud. En réalité, c’est le poisson le plus couramment utilisé pour le fameux « fish & chips » anglais, alors peut être en as tu déjà mangé sans même le savoir.

L’églefin, pêché dans la Manche et Mers Celtiques, est un poisson à la chair fine et délicate. C’est un poisson des profondeurs, amateur de fonds sableux. Il mesure 50 centimètre en moyenne mais peut atteindre 1 mètre de long. Deux signes distinctifs pour le reconnaitre : la tâche noire marquée à la base de sa nageoire, et un petit barbillon sur la mâchoire inférieure.

Une chair riche en protéines, très maigre au goût subtil, qui fait de l’églefin un poisson parfaitement équilibré. Alors absolument plus aucune excuse… à vos tabliers ce soir on mange de l’églefin !

  • Difficulté ★☆☆☆
  • Recette pour 4 personnes
  • Temps de préparation 30 min
  • Temps de cuisson 15 min

Boîte à ingrédients :

  • 4 pavés d’églefin
  • 3 carottes (multicolores)
  • 1 panais
  • 1/2 mangue
  • 2 gousses d’ail
  • 1 oignon
  • 1 citron jaune
  • 1 citron vert
  • 2càs d’huile d’olive
  • 1 càc de curry
  • 10g de beurre
  • Sel et poivre

Préparation :

  1. Éplucher et hacher finement l’ail. Éplucher et émincer l’oignon.
  2. Éplucher les carottes et le panais. Y découper des tagliatelles à l’aide d’un économe.
  3. Faire revenir l’ail et l’oignon dans un filet d’huile d’olive. Y ajouter les tagliatelles de légume, le jus de citron jaune et faire revenir à feu vif quelques minutes pour conserver le croquant des légumes.
  4. Ajouter les morceaux de mangues, le curry et prolonger la cuisson quelques minutes.
  5. Débarrasser et dresser les tagliatelles dans une assiette creuse.
  6. Faire chauffer l’huile d’olive et le beurre dans la même poêle.
  7. Une fois la Poêle bien chaude y faire cuire les pavés d’églefin préalablement salés et poivrés.
  8. Déposer délicatement les églefins sue les tagliatelles de légumes.
  9. Ajouter les zestes de citron et un tour de moulin à poivre.

Mon intuition gourmande me dit que…

chocolat/ gâteaux/ Mes intuitions sucrées/ RECETTES

Gâteau au chocolat, patate douce et banane !

La banane et le chocolat c’est plus un secret pour personne c’est LE combo p.a.r.f.a.i.t. Aujourd’hui je vous parle d’une recette recette gourmande présentée sur le stand de La Coopérative Agricole pour la Banane de Guadeloupe & Martinique sur le Salon International de l’Agriculture 2020. Du chocolat, de la banane mais aussi de la patate douce, le goût de ce dernier est très subtil et son utilisation me permet de réduire les quantités de sucre dans la recette mais aussi de travailler sur une texture de gâteau à la fois légère, aérienne et moelleuse.

Ce gâteau, quel succès !

Un visiteur, à la chevelure grisonnante qui laisse deviner le nombre de générations qui nous séparent, s’arrête sur le stand. Il goûte le gâteau chocolat banane, reste silencieux quelques secondes et semble même ne plus être avec nous (est-ce que je vais devoir appeler les secours ? hihihi !) Il finit par s’adosser au comptoir, se penche vers moi comme si il voulait me murmurer un secret à l’oreille. Il me livre une anecdote de son enfance dans le brouhaha du salon. « ooooh la banane…. quand j’étais enfant je mettais des morceaux de banane dans du pain avec de la pâte à tartiner au chocolat » il s’arrête, se redresse et soupire. Sans un mot le hochement de sa tête et son sourire témoignent du délice de cette gourmandise. Il a les yeux qui brillent.

Je souris du bout des lèvres, je faisais la même chose petite et mes expériences faisaient beaucoup sourire ma mère. Mais je souris aussi parce que je suis attendrie, mon gâteau a « touché » les papilles de ce monsieur, il l’a fait voyager et ému en lui rappelant des souvenirs d’enfance.

Ce monsieur, touche ma sensibilité exacerbée en plein cœur, et me rappelle en quelques secondes toutes les raisons pour lesquelles la cuisine tient une place immense dans ma vie. La cuisine émeut, réveille les sens, elle nous touche, elle n’a pas de couleur, pas d’âge, pas de frontière elle est de l’ordre de l’émotionnelle mais surtout universelle !

Allez viens on s’aime… viens on partage ce super gâteau chocolat banane.

  • Difficulté ★☆☆☆
  • Recette pour une dizaine de crêpes
  • Temps de préparation 10min
  • Temps de pause 60min
  • Temps de cuisson 45min
  • Moule rectangulaire de 20x20cm

Boîte à ingrédients :

  • 100 g de farine
  • 150g de chair de patate douce
  • 2 à 3 bananes de Guadeloupe & Martinique (soit environ 250g)
  • 200g de chocolat noir
  • 50g de sucre cassonade
  • 80g de beurre
  • 3 oeufs
  • 1 pincée de bicarbonate alimentaire
  • 1 pincée de sel

Préparation :

  1. Four préchauffé à 180°C pour la cuisson du gâteau.
  2. Éplucher la patate douce, la découper en cubes et la cuir à la vapeur.
  3. Mélanger la farine, le sel et le bicarbonate dans un saladier.
  4. Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie.
  5. Ajouter le sucre et mélanger.
  6. Laisser tiédir avant d’ajouter les œufs et mélanger.
  7. Ajouter en 2 à 3 fois la préparation à base de chocolat à la farine. Bien mélanger.
  8. Écraser la patate douce et l’ajouter à la préparation.
  9. Découper des rondelles de bananes et mélanger délicatement.
  10. Verser l’appareil dans un plat beurré et fariné.
  11. Enfourné, dans un four chaud, 45min
  12. Vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau.

Mon intuition gourmande me dit que…. Bouchées croustillantes, crème de banane parfumée à le fleur d’oranger !

Mes intuitions salées/ RECETTES

Recette de gnocchis maison au potimarron et copeaux de parmesan

Des gnocchis maison oui…. mais des gnocchis maison au potimarron ! Même si je dois reconnaitre que le façonnage du gnocchi reste encore à perfectionner l’essentiel c’est qu’au moment de passer à table le goût soit là. Si tu te lances dans le façonnage maison de tes gnocchis je te recommande de les faire petit pour éviter de te retrouver avec des gnocchis de la taille d’un pouce, ça perd de son raffinement, mais c’est surtout pour avoir cuisson bien homogène. J’ai façonné mes gnocchis avec une fourchette mais j’ai vu qu’il existait une petite planche en bois pour le façonnage des gnocchis, je me suis dit que je testerai à l’occasion !

Cet hiver j’ai développé une véritable obsession pour le potimarron et à toutes les sauces. Cheesecake au potimarron, gaufres au potimarron toussa, toussa… je n’ai pas encore eu le temps de publier toutes les recettes parce qu’entre les tests, les ratés, les shooting, la rédaction de l’article ça me demande beaucoup de temps. La bonne nouvelle c’est que je suis venue à bout de mon trouble obsessionnel perfectionniste pour finaliser cette recette de gnocchis au potimarron que je peux aujourd’hui te faire partager woop, woop #HappyFace.

Quand je réalise une recette j’ai toujours ma base à laquelle j’ajoute en fonction de mon intuition gourmande le reste de mes ingrédients. Ici mes gnocchis au potimaron à poêler et les copeaux de parmesan : ma base, une évidence ! Puis viennent s’ajouter les tomates séchées et les feuilles de basilic pour parfumer le tout. Et enfin, la fan inconditionnelle de topping que je suis est passée par là pour ajouter des noix en guise de final touch. Une association de saveurs et de textures absolument parfaite ! Je vous laisse avec la recette et vous souhaite une merveilleuse semaine pleine de douceur les soleils.

  • Difficulté ★☆☆☆
  • Recette pour 4 personnes
  • Temps de préparation 45min 
  • Temps de cuisson 30min

Ingrédients :

  • 200g de chair de potimarron
  • 200g de farine
  • 1 œuf 
  • 1 càs. d’huile d’olive
  • 2 càs de parmesan Casino Saveurs d’Ailleurs
  • Copeaux de Parmigiani Reggia Casino Saveurs d’Ailleurs
  • Tomates séchées
  • Quelques feuilles de basilic 
  • Quelques noix
  • Moulin à poivre

Préparation :

  1. Bien laver la peau du potimarron et découper en morceaux sans l’éplucher.
  2. Faire cuire 20 min dans un grand volume d’eau salé.
  3. Egoutter et laisser refroidir. 
  4. Ecraser la chair de potimarron et mélanger avec la farine, les 2 cuillères de parmesan en poudre, l’œuf et l’huile jusqu’à obtention d’une pâte homogène. 
  5. Fariner le plan de travail et commencer le façonnage des gnocchis en commençant par former des boudins avec la pâte. 
  6. Couper des tronçons de 2cm de long et appuyer avec une fourchette pour finaliser la forme des gnocchis. 
  7. Porter à ébullition, dans une grande casserole, de l’eau. 
  8. Y déposer les gnocchis en plusieurs fois. Une fois qu’ils remontent à la surface, au bout de quelques minutes, ils sont cuits. 
  9. Egoutter avant de faire revenir dans un filet d’huile d’olive les gnocchis avec les tomates séchées.
  10. Dresser dans une assiette. Ajouter sur le dessus des feuilles de basilic, des copeaux de parmesan, quelques noix concassées et un tour de moulin à poivre. 

Mon intuition gourmande me dit que…. smoothie banane, pousses d’épinard et pomme !