Galette des rois frangipane, chocolat blanc et framboises

Une de tes dernières chances de devenir Queen était d’épouser le Prince William et depuis que Kate Middelton lui a mis le grappin dessus c’est terminé ! Il te reste toujours une chance tous les ans pour être reine d’un jour avec l’épiphanie, à la seule condition d’avoir la fève ! Bon bah rien à voir avec Queen B. et les paillettes en fait cette épiphanie puisque c’est une fête Chrétienne qui célèbre la présentation de Jésus aux rois mages, le 6 janvier… Ok on est le 7… bientôt le 8… et je suis à la bourre !

La traditionnelle galette des rois est à base de frangipane et crème pâtissière. La mienne elle est à base de frangipane aussi mais pas que… des framboises et du chocolat blanc s’y sont aussi glissés.

Pour l’occasion ma copine Vanessa, à l’univers exotique et chic, à préparer un petit DIY* avec une couronne pour M’sieur et une pour M’dame. Elles sont à télécharger sur son blog Exochic où vous pourrez aussi découvrir et apprécier son univers et toutes ses créations. Pour info, c’est ma fournisseuse officielle de fond d’écran ^.^ et je ne vous parle pas de ses Moodboard… Un univers pretty et à l’image de sa personnalité : une boule d’énergie – positive – et débordante de créativité !

#secretdujourbonjour Si vous n’avez pas le temps de cuisiner une galette des rois maison j’ai entendu dire que Monoprix avait caché dans ses galettes 10 diamants, d’une valeur unitaire de 2500€ !! Seriously !! Si avec ça ils ne liquident pas les stocks, je suis la reine d’Angleterre !

recette_galettedesrois_frangipane_framboise_chocolatblanc_poiretcactus1recette_galettedesrois_frangipane_framboise_chocolatblanc_poiretcactus2recette_galettedesrois_frangipane_framboise_chocolatblanc_poiretcactus3recette_galettedesrois_frangipane_framboise_chocolatblanc_poiretcactus4recette_galettedesrois_frangipane_framboise_chocolatblanc_poiretcactus5recette_galettedesrois_frangipane_framboise_chocolatblanc_poiretcactus6

  • Pour 6 personnes (avec une pâte à environ 12 cm de diamètre)
  • Temps de préparation : 30 min
  • Temps de cuisson : 20 à 25 min

Boite à ingrédients :

  • 2 pâtes feuilletées
  • 100 g de beurre
  • 125 g de sucre
  • 2 œufs
  • 140 g de poudre d’amandes
  • 1 cuillère à soupe de farine
  • 80 g de framboises surgelées
  • 100 g de chocolat blanc
  • 1 càc. d’eau de fleur d’oranger
  • 1 jaune d’œuf
  • 1 càs. de sucre glace

Step 1 : mélanger le beurre et le sucre. Incorporer les œufs battus au préalable, la poudre d’amandes et la farine. Mélanger. Râper le chocolat blanc et ajouter à la préparation. Ajouter la fleur d’oranger et mélanger.

Step 2 : mettre la crème à base de poudre d’amandes dans une poche à douille. J’ai utilisé la mienne sans douille, parce qu’il me restait des morceaux de chocolat mal râpés et j’avais peur que ça ne passe pas dans la douille ^.^ Étaler une pâte feuilletée sur une plaque de cuisson recouverte d’un papier sulfurisé. A l’aide de la poche déposer la préparation sur la pâte feuilletée en partant du centre et en faisant un cercle comme quand, petits, on dessinait des escargots . Arrêter à environ 1,5 cm du bord, si on se met trop au bord de la pâte ça risque de déborder à la cuisson. J’ai déjà testé sans le faire exprès mouahahah !!

Step 3 : disposer les framboises et refermer avec la deuxième pâte feuilletée. Pincer les bords en appuyant avec une fourchette pour assembler les 2 pâtes feuilletées. Avec un couteau faire des incisions au-dessus de la pâte et créer des motifs… c’est là qu’on peut laisser son imagination s’exprimer. Fleur, quadrillage, flamant rose… c’est toi qui décides !

Step 4 : badigeonner le dessus de la galette avec un jaune d’œuf à l’aide d’un pinceau. J’ajoute toujours un peu de sucre glace avant d’enfourner pour accentuer la dorure et donner un côté plus gourmand à la galette. Enfourner à 180° pendant 20 à 25 min. Bien laisser refroidir, au moins 1h, avant de servir pour que la préparation fige sinon elle sera liquide au moment de la découpe car les framboises rendent de l’eau lors de la cuisson.

Mon intuition me dit que… quoi qu’il arrive on est tous des rois et des reines !

*Do it yoursef

Chocolat chaud aux saveurs de l’orient ! Un kit pour faire ton propre chocolat chaud à gagner !

Le 29 novembre prochain se tiendra la 1ère Journée Internationale du Chocolat Chaud. Si, siiiiiiii j’te promets ! Une belle initiative gourmande signée Le Petit Carré de Chocolat pour le plus grand bonheur de tous les amoureux de chocolat… et les amoureux de la vie ! Une journée où douceur, partage et tendresse seront les maîtres mots !

En attendant the big day, je te propose ma version de chocolat chaud aux saveurs d’orient. Un chocolat chaud où la douceur de la fleur d’oranger se mêle à la texture mousseuse de la crème fouetté et aux feuilles de brick croquantes. Un chocolat chaud à partager mardi prochain avec celui, celle, ceux… que tu aimes.

Pour l’occasion je te propose aussi de remporter un kit pour réaliser ta propre version de chocolat chaud. Pour participer au concours on se retrouve sur la page facebook ici ! Ou laisse moi en commentaire #Ilovechocolatchaud

recette_chocolat_chaud_orange_pisatche2recette_chocolat_chaud_orange_pisatcherecette_chocolat_chaud_orange_pisatche3recette_chocolat_chaud_orange_pisatche4recette_chocolat_chaud_orange_pisatche1

Boîte à ingrédients pour 1 chocolat chaud :

Chocolat chaud :

Crème fouettée parfumée à la fleur d’oranger :

  • 50cl de crème liquide
  • 60g de sucre glace
  • 2 c. à soupe de fleur d’oranger

Topping :

  • 1/4 d’une feuille de brick
  • Amandes effilées
  • Pistaches concassées
  • Zestes d’orange

(OPTIONNEL) Tu vas aussi en avoir besoin :

  • Rondins de bois
  • Une cheminée
  • Un plaid
  • Un super friend

Step by Step :

Step 1 : préparation de la crème fouettée à la fleur d’oranger – verser la crème liquide dans un saladier. Ajouter le sucre glace et la fleur d’oranger. Fouetter avec un fouet électrique jusqu’à ce que la crème prenne une consistance mousseuse, un peu comme de la chantilly. Réserver au frais.

Step 2 : préparation du chocolat chaud – dans une casserole faire fondre le chocolat en remuant régulièrement. Ajouter les zestes de la moitié d’une orange et une pincée de cannelle. Laisser chauffer encore quelques minutes. Passer au chinois le chocolat chaud pour récupérer les zestes.

Step 3 : préparation du topping – couper de petits morceaux dans la feuille de brick et placer dans une poêle avec les amandes effilées. Faire chauffer à sec jusqu’à ce que les feuilles de brick et amandes deviennent dorées. Concasser 1 à 2 pistaches.

Step 4 : le dressage – verser le chocolat chaud dans une tasse. Ajouter la crème fouettée et saupoudrer avec les amandes, feuilles de brick, pistaches et de très fins morceaux de zeste d’orange.

Mon intuition me dit… qu’on sera nombreux à trinquer mardi prochain, hein ;)

 

Au cœur des montagnes enneigées loin du stress !!

Fraîchement rentrée de vacances, je ne peux pas m’empêcher de vous faire partager mon expérience de skieuse débutante et téméraire. Cette année j’ai chaussé pour la première fois de ma vie des chaussures de ski pour vivre l’expérience inoubliable de dévaler les pistes de ski en mode roulé-boulé… ou en mode boulet tout court !

Cet article s’adresse à la fois à tous ceux qui, comme il y a 2 semaines, étaient complétement réfractaires à l’idée de se retrouver perchés en haut d’une montagne et de devoir la descendre à l’aide de ces 2 longues planches qu’on appelle plus communément des skis. Cet article s’adresse aussi à tous les skieurs avertis qui croisent des gens comme moi sur les pistes.

Mon pessimisme ambiant face au sport d’hiver fait désormais parti du passé.  À part quelques chutes ce petit séjour Savoyard au cœur des montagnes enneigées loin du stress ne m’a pas fait de mal. J’ai réussi à mettre en pause mon addiction au café pour un chocolat chaud en bas des pistes. Un pur moment de bonheur pour profiter de la vue somptueuse et faire le point, le temps d’une dernière pause gourmande, sur mon expérience de skieuse novice :

Albiez_zoom_poiretcactus.com

Deux idées reçues sur le ski :

1. Le froid… moi qui suis une véritable frileuse je n’ai jamais eu aussi chaud. Imaginez-vous avec 3 couches de vêtements, un manteau, un bonnet, des chaussures de ski qui vous montent jusqu’aux tibias et qui vous demandent un effort surhumain pour marcher tel un astronaute, les skis sur les épaules, les bâtons de ski à la main, pour les plus courageux vous avez l’option avec sac à dos !!  Bref… en nage avant même d’arriver en bas des pistes.

2. La peur que les skis ne se décrochent pas lorsque l’on chute. De ce côté, il n’y a aucun problème les skis sont fait pour vous, réglés et adaptés à votre corpulence lors de la location. Il est possible que pour une toute petite chute ils ne se défassent pas et que vous vous retrouviez dans des positions un peu étranges et là c’est une autre histoire, celle de la skieuse novice qui essaie désespérément de se remettre debout par tous les moyens, pour les plus nerveuses vous avez l’option avec les cris !!

Deux bonnes raisons  d’y aller :

1. Si vous voulez des cuisses de rêve c’est le moment, rien de mieux qu’une descente de piste – très longue de préférence – en mode chasse-neige pour sentir vos cuisses brûler et faire de la concurrence aux sœurs Williams.

2. Un dépaysement garanti avec de longues balades en montage pour profiter des paysages qui invitent à la sérénité et au calme faisant de vous un maître bouddhiste envahi par un sentiment de plénitude total. Petit conseil tout de même avant votre balade, les intersections et ronds-points on peut pas dire qu’il y en ait beaucoup en montagne mais veillez tout de même à prendre le bon chemin dès le départ sinon vous finirez, comme moi, par vous demander au bout d’une heure de marche  pourquoi vous n’avez toujours pas trouvé le village qu’on vous avait pourtant indiqué à 15 min de marche…

Deux choses auxquelles vous allez devoir renoncer  une fois sur les pistes :

1. La classe vous oubliez de suite… quand vous descendez les pistes avec vos 3 épaisseurs de fringues en mode sache-neige à moitié replié sur vous même les cheveux enneigés en train de crier « je vais y laisser ma peau, je vais y laisser ma peau…!! » vous ressemblez à tout sauf à quelqu’un qui maitrise sa descente. Le seul moment ou vous aurez la classe c’est en rentrant de vacance avec un teint hâ­­­­­lé… et encore si vous n’avez pas les traces du masque de ski sur le visage !

2. Votre fierté vous allez la laisser en bas des pistes… parce que croyez moi quand vous vous faites doubler par un ‘nouveau-né’, qui de surcroît à déjà la ‘classe’, vous vous sentez tout petit.

Alors il ne me reste plus qu’à souhaiter de bonnes vacances à tous ceux qui ont pris la route pour le ski ce weekend ou à l’année prochaine sur les pistes… d’ici là voici quelques jolis clichés enneigés pour le plaisir des yeux. N’hésitez pas à nous partager vos expériences ou anecdotes en commentaires de cet article. Ça me ferait drôlement plaisir de vous lire !

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

albiez_poiretcactus10

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC