Browsing Tag:

chocolat

RECETTES

[concours] 2 coffrets Méditerranéen bonbons de chocolat Henri Le Roux à gagner

On dit que l‘hormone du bonheur Phényléthylamine serait présente dans le chocolat ! Mais celle-ci une fois présente dans notre organisme est très vite éliminée. Il faudrait manger beaucoup, beaucoup… b.e.a.u.c.o.u.p de chocolat pour que cette hormone du bonheur agisse sur nous. Pourtant manger du chocolat rend heureux et c’est peut être parce qu’on aime tout simplement ça et que l’acte de manger du chocolat est aussi associé à des moments bien particuliers. Ce qui permet à notre cerveau de libérer de la dopamine et que c’est cette dopamine qui nous procure ce sentiment de bonheur.

En cette période de fête de fin d’année, propice à la dégustation de chocolat, autant vous dire ça va être un grand lâché de dopamine.  J’avais envie de partager ce petit bonheur avec vous et de vous faire partager mon coup de cœur chocolaté de cette fin d’année : le coffret Méditerranéen de la maison de chocolat Henri Le Roux.

Un écrin de bonheur qui renferme précieusement 6 bonbons de chocolat. Ce coffret nous raconte une histoire, il nous invite au voyage, nous transporte avec douceur et délicatesse sur le pourtour méditerranéen. Chacun de ses 6 bonbons de chocolat, imaginés et créés par Julien Gouzien, Chef Chocolatier et Caramélier de la Maison Le Roux,  sont composés des produits cultes de la méditerranée. Le jolie design de la boîte, avec cette fenêtre, symbolise à merveille cette invitation envoûtante.

J’ai littéralement craqué – fondu – pour ce coffret et comme le bonheur ça se partage j’aimerai l’offrir à 2 d’entre vous. Toutes les modalités du concours en bas de cet article et ici la description des 6 bonbons de chocolat pour vous mettre l’eau à la bouche et vous envoyer tout plein de dopamine ! #sendinglove

 

[ a n a t o l i e ]
Située à l’extrémité occidentale de l’Asie en Turquie, l’Anatolie est l’héritière de plusieurs influences. Le bonbon de chocolat « Anatolie » les explore avec son praliné amande et noisette, rendu croustillant par ses graines d’anis sauvage de Turquie, les brisures de sablé et les zestes de citron.

 [ c a l a b r i a ]
Située au sud-ouest de l’Italie à la pointe de la « botte », la Calabre (Calabria en italien) est une région gorgée de soleil et connue pour la culture de bergamotes de qualité. Le bonbon de chocolat « Calabria » est une ganache au jus de bergamote finement acidulée.

[ c a r v i ]
Autrement appelé « cumin des prés », le carvi noir était déjà consommé en Egypte dès 1500 ans avant JC. Délicatement accentué par la fraîcheur de cette épice ancienne, le bonbon de chocolat « Carvi » se présente en deux niveaux : praliné et ganache.
Composé d’amandes françaises et de noisettes du Piémont, le praliné apporte un caractère subtil mais gourmand tandis que la ganache ajoute une agréable amertume.

[ c a t a m i a  ]
Le bonbon de chocolat « Catania », est une ganache aux origines péruvienne et vénézuélienne, au jus et zestes d’orange sanguine. Avec le bonbon « Palerme », un classique de la Maison à la pistache, « Catania » propose un voyage gustatif en Sicile.

[ t a n g e r ]
Le bonbon de chocolat « Tanger » est une ganache d’origine vénézuélienne à l’infusion de menthe fraîche. En accompagnant d’une tasse de thé à la menthe, nos pensées s’évadent dans la médina marocaine.

[ d a m a s ]
Le jasmin orne toutes les maisons à Damas et la ville entière exhale son parfum… Le bonbon de chocolat « Damas » est une ganache à l’infusion de thé au jasmin posée sur un socle de pâte de fruit au pamplemousse rose. Le nez chaud et riche de jasmin et la légère amertume du pamplemousse forment un chocolat féminin et élégant.

 

• [ j ‘ a i   p a s   l e   t e m p s   j ‘ a i    c h o c o l a t ] •

Pour participer, il te suffit de me laisser un commentaire ici. Mais tu peux, si tu souhaites doubler tes chances de gagner, participer sur mon compte instagram ET facebook puisque 2 coffrets sont à gagner et que je ferai un tirage au sort sur ma page facebook et sur ma page instagram.

Pour que l’inscription soit validée ici  :

  • 1/ Liker la page facebook et/ou instagram si ce n’est pas déjà fait
  • 2/ S’abonner à la newsletter du blog, c’est juste là à droite dans la barre latérale.

Je validerai ton inscription en répondant à ton commentaire ici ou sur facebook et instagram avec un like.

La clôture du concours aura lieu le lundi 24 décembre 2018 à minuit.

Les deux gagnants seront tirés au sort et révélés sur la page facebook et instagram du blog dans la journée du mardi 25 décembre 2108 et le lot sera envoyé dans les jours qui suivent par la poste.

Ce concours est réservé aux personnes majeures et à la France métropolitain. Bon voilà je crois que j’vous ai tout dit !

Mon intuition me dit que…. j’ai pas le temps j’ai chocolat !

Cake

Le Fraternel : un gâteau marbré au chocolat imaginé par Chef Damien et le Secours Catholique

Aujourd’hui je vous présente une création gourmande et solidaire, fruit d’une collaboration entre Chef Damien, fondateur de 750g, et le Secours Catholique. Ce marbré au chocolat est le symbole de partage pour sensibiliser le plus grand nombre à la lutte contre la pauvreté.

En ce mois de fête, c’est aussi l’occasion de se rappeler combien être entouré de sa famille est important. Combien se retrouver autour d’une table, partager un bon repas, apprécier les sourires et éclats de rire des uns, les petites moues toutes mignonnettes des autres ronchons (bah oui il en faut toujours un de ronchonchon !)… n’a absolument pas de prix ! Tout va toujours tellement vite, si vite qu’on ne prend pas le temps d’apprécier ces moments si précieux à leur juste valeur. Tout le monde devrait pouvoir connaître ce bonheur et c’est le combat que mène le Secours Catholique pour accompagner les familles fragilisées par la précarité.

Le Fraternel c’est à la fois faire un don et c’est aussi un gâteau, aux douces notes de cannelle et de gingembre, qui invite à passer un moment de tendresse avec les gens que l’on aime. Le Fraternel est en vente, jusqu’au 31 décembre, dans les 74 antennes régionales du Secours Catholiques et sur le site www.epicery.com ! Pour chaque gâteau acheté, 4 euros seront reversés au Secours Catholique. Pas de cerise sur le gâteau mais un cœur, un pochoir en forme de cœur à découper sur la boîte #pimptongateau

Et si on multiplié les occasions d’être heureux ? « Un gâteau à partager avec tante Liliane à qui j’ai promis de passer voir depuis 6 mois », « Un gâteau à partager avec mes collègues de bureau parce que dans le fond je vous aime bien »,  « Un gâteau pour le goûter à l’école de la petite », « Un gâteau pour…  » Et toi avec qui partagerais-tu ce gâteau ? #sendinglove 

  • Recette pour 8 personnes
  • Temps de préparation : 20 min
  • Temps de cuisson : 45 à 60 min

Boîte à ingrédients :

  • 5 œufs
  • 150g de sucre
  • 180g de beurre
  • 260g de farine
  • 6g de levure chimique
  • 1/2 càs de cannelle en poudre
  • 1/2 càs de gingembre en poudre
  • 120g de chocolat noir 70%
  • 1 pincée de sel

Préparation :

  1. Préchauffer le four à 170°C.
    Mélangez au fouet les œufs avec le sucre. Faire fondre le beurre, puis l’ajouter aux œufs sucrés. Rassembler la farine, la levure, les épices et le sel, puis incorporer le tout à la pâte petit à petit.
  2. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Séparer la pâte dans deux contenants différents : un tiers d’un côté et les deux tiers de l’autre. Mélanger le chocolat fondu avec le tiers de pâte.
  3. Beurrer un moule de 20cm de diamètre, verser une couche de pâte nature. Ajouter un peu de pâte au chocolat, de pâte nature puis à nouveau de pâte au chocolat jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pâte dans les deux contenants.
  4. Enfourner 45 à 60 minutes en fonction du four. Planter la lame d’un couteau dans le gâteau, si elle ressort sèche, le gâteau est cuit. Laisser refroidir avant de décorer à l’aide du pochoir et déguster Le Fraternel !

Desserts/ RECETTES

Cheesecake avocat, biscuit thé vert yuzu

Hello mes citrouilles !

On se retrouve aujourd’hui pour clôturer en beauté la saga spéciale Halloween avec une de mes recettes fétiches. Mon cheesecake revisité aux avocats avec sa toile en chocolat.

• [ q u a n d    l ’ a r a i g n é e    t i s s e   s a    t o i l e … e n    c h o c o l a t ] •

 

  • Temps de préparation 30 min
  • Temps de pause 1h45
  • Temps de cuisson 12 h

Ingrédients :

  • 250g de biscuits thé vert arôme Yuzu Casino
  • 100g de sucre
  • 3 œufs
  • 3 avocats
  • 70g de beurre
  • 400g de fromage frais (philadelphia)
  • 200g de fromage blanc
  • 2 càs. de maïzena
  • 1 citron vert
  • 60g de chocolat noir

Préparation :

  1. Préchauffer le four à 180°.
  2. Faire fondre au bain-marie le chocolat noir. Déposer une feuille de papier sulfurisé sur le plan de travail et former une toile d’araignée avec le chocolat fondu. Pour être plus à l’aise dessiner si besoin au préalable la toile au crayon sur le papier avant de déposer le chocolat. Réserver, bien à plat, au frais.
  3. Éplucher et dénoyauter les avocats et les réduire en purée. Ajouter le jus d’un citron vert et réserver.
  4. Mixer en une fine poudre les biscuits thé vert yuzu Casino. Faire fondre 70g de beurre au bain-marie et mélanger avec la poudre de biscuits. Tapisser le fond du cercle et tasser.
  5. Enfourner 15 min.
  6. Mélanger au batteur le fromage frais et le sucre. Ajouter la purée d’avocat puis la farine, les œufs, le fromage blanc et mélanger.
  7. Ajouter la préparation au fromage frais et avocat dans le cercle au dessus du biscuit. Placer au four à 200° pendant 10mn.
  8. Baisser à 100° et laisser cuire pendant 1h. Laisser refroidir 1h dans le four avec la porte légèrement entre ouverte puis placer au réfrigérateur toute la nuit.
  9. Sortir la toile d’araignée du réfrigérateur. Enlever délicatement le papier sulfurisé et déposer la toile d’araignée en chocolat sur le cheesecake avocat avant de servir.
Mon intuition me dit que… tu trouveras d’autres recettes terriblement gourmandes et effrayantes ici et ici des recettes Halloween réalisées en colab avec Casino.

Gourmandises

Cookies maison au chocolat et éclats de pistaches

On se retrouve aujourd’hui avec une recette extra-moelleuse et extra-gourmande ! Des cookies au chocolat et pistache à partager… ou pas ;)

•[ q u a r t    d ‘ h e u r e    g o u r m a n d ] •

 

  • Recette pour une trentaine de cookies
  • Temps de préparation 30 min
  • Temps de cuisson 15 à 20 min

Boite à ingrédients :

  • 350 g de farine
  • 250 g de sucre
  • 250 g de beurre
  • 150 g de pépites de chocolat
  • 150 g de pistaches concassées
  • 40 g de cacao
  • 1 sachet de levure
  • 1 oeuf

Préparation :

1. Préchauffer le four à 180°. Placer dans le bol à mixeur le sucre, le beurre et mélanger. Ajouter un œuf et mélanger de nouveau.

2. Mélanger la farine, la levure et la poudre de cacao. Ajouter les pépites de chocolat et les pistaches puis mélanger. Incorporer cette préparation au mélange à base de sucre et de beurre et bien mélanger.

3. Recouvrir d’un film plastique et placer au réfrigérateur 30 à 60 min.

4. Former des boules et placer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Aplatir les boules et enfourner environ 15 à 20 min (surveiller la cuisson le temps peut varier en fonction du four).  Sortir du four et laisser refroidir. Les cookies vont légèrement durcir en refroidissant tout en gardant le moelleux du biscuit. Un vrai délice de gourmandise !

Mon intuition me dit que… On s’ferait bien aussi ces petits cookies à la figue, chocolat blanc et zeste de citron vert !

RECETTES/ TENDANCE EN CUISINE

Raw food ou l’instant confidence,… si on parlait crue ?

Coucou ! Comment ça va chez vous en ce début de semaine ? Voila un moment que je voulais vous parler d’un livre qui a retenu toute mon attention et au sujet d’une tendance culinaire. Mais le temps semble courir plus vite que moi, malgré mes années de pratique de course à pieds hihihi !!

Vous voyez de quoi je veux parler ? Ce sentiment de courir tous les jours après le temps et de se dire que nous n’aurons jamais assez d’une vie – même 3 vies – pour faire tout ce que nous rêvons de réaliser. Eh bien, ici, sur le blog, c’est un peu pareil ! Il y a tellement de choses dont j’ai envie de vous parler pour les partager avec vous… C’était d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles j’avais créé cette rubrique « Tendance en Cuisine » pour vous faire partager mes découvertes et papoter avec vous.

Et puis voilà à force de courir après tout, tout le temps on se rend compte que nous ne sommes plus forcément dans l’instant présent ou en tout cas que l’on n’en profite pas pleinement comme nous le devrions. Bon tout ça pour vous dire que ce n’est pas grave si on n’arrive pas à rayer toutes les lignes de notre « to do list » à la fin de la journée et que ce qui est important c’est d’avoir pris du plaisir à faire toutes les choses déjà accomplies ! C’est un peu ce fameux truc de « voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide ». C’est un adage, qui mériterait un soupçon de poésie, mais c’est assez bien résumé en somme.

Aujourd’hui je vous propose de prendre, le temps d’un instant, pour partir à la découverte de la cuisine crue. Une tendance appelée « Raw Food » peut-être en avez-vous déjà entendu parler ?

La cuisine crue c’est un mode d’alimentation aussi appelé crudivorisme qui consiste à transformer le moins possible les aliments et éviter tout mode de cuisson, pas au-delà de 42° en tout cas, pour préserver tous les bienfaits nutritifs des aliments.

 

Ce mode d’alimentation vivante a émergé aux États Unis d’où le nom « Raw Food« , l’engouement qu’il suscite est dû au fait qu’il renvoie à un mode de consommation sain.

Les bienfaits d’une alimentation crue proviennent essentiellement dans le fait de la conservation de toutes les valeurs nutritives des aliments en raison de l’absence de cuisson. Notez que même si l’alimentation crue est très appréciée par les végétariens ou végétaliens dans certaines variantes du crudivorisme la consommation de viande ou de poisson n’est pas exclue à condition de choisir des produits de qualité. Huuuummm toi aussi tu le sens ce bon tartare de cabillaud aux agrumes avec ce zeste de citron vert et cette herbe fraiche :)

 

La promesse de la gastronomie crue c’est la promesse d’une nourriture pleine de saveurs, on parle d’un puissant niveau gustatif ! La cuisine crue, c’est aussi revisiter tous les aliments, elle est un véritable réservoir de créativité et c’est une cuisine sensorielle parce que, ne nous y méprenons pas, la cuisine crue ce n’est pas que de la salade, ça peut aussi être très sexy…. chocolat ;) Nombreuses sont les « techniques » comme le trempage, le mixage, le marinage, la congélation, la déshydratation, la fermentation… ça semble sans fin, magiiiiiique !

 

Je vous invite à découvrir,  le grand livre de la cuisine crue de Christophe BERG, disponible chez Natura Sense, un cuisiner au parcours atypique, à la cuisine métissée et épicée. Une première approche simple pour s’initier aux plaisirs de la cuisine crue et aiguiser votre créativité. Dans cet ouvrage on trouve des recettes simples comme du caramel de datte-orange, salade thaïe, tartare d’avocat-courgette, barres énergétiques, smoothies ou encore des warps à la crème de carotte enveloppés dans des feuilles de chou (un délice!). Mais on y trouve aussi des mets un peu plus sophistiqués et parfois surprenants comme par exemple son gâteau au chocolat et citron et son gâteau aux carottes.

 

Il nous explique aussi dans son ouvrage, que je trouve très pédagogique, les différentes façons de crue-siner un aliment. Comme avec la noix de coco mature ou jeune par exemple, où il nous explique comment ouvrir une noix de coco, récupérer l’eau de coco, sécher la pulpe de coco, faire du beurre de coco et du lait de coco.

 

Manger exclusivement cru est un terrain d’expression encore peu connu qui ne concerne encore qu’une poignée de personnes. Certaines personnes ont fait du cru leur seul moyen d’alimentation.
Bon, la cuisine crue a bien des vertus mais il ne faut pas oublier que l’arrivée de la pasteurisation et les différents modes de cuisson des aliments qui se sont développées ont tout de même permis d’éviter les risques sanitaires. N’oublions pas qu’en dessous de 60 degrés les bactéries ne sont pas tuées (les vilaines!) Il convient donc aussi de se poser la question : « La cuisine exclusivement crue est t’elle bonne pour la santé ? » Tous les intestins ne supportent pas le cru alors que certains métabolismes absorberont mieux les aliments crus. C’est pour ça qu’il est aussi essentiel d’avoir l’avis d’un spécialiste avant d’entreprendre un changement radical dans son alimentation. Certains témoignages de personnes étant passées à une alimentation exclusivement crue sont bouleversants et la situation parfois irréversible.
A mon sens, je pense que c’est important d’avoir une alimentation aussi variée qu’équilibrée avec du cru et du cuit. Au risque de me mettre à dos tous les crudivores, je ne suis pas pour une alimentation exclusivement crue. Mais on peut dire que c’est une cuisine créative, pleine de ressources, qui a le mérite de donner des idées aux personnes qui consomment peu de fruits et légumes.
Mon seul regret c’est le fait de ne pas trop pouvoir utiliser d’épices dans la cuisine crue. On peut en mettre mais les épices ont besoin d’être mijotées pour faire exploser toutes leurs saveurs. D’où l’utilisation des huiles essentielles en cuisine crue qui n’ont pas besoin d’être cuites ou chauffées pour faire écho dans un plat.
Mon intuition me dit que tu pourrais peut-être bien aimer cette cette salade de tagliatelles de courgettes crues et sauce pesto d’avocat.