Anne Coppin – Quand la cuisine du monde devient son monde, portrait d’une voyageuse gourmande

acoppin_thailande_crevettedevisme

Si nous devions mettre des nouilles chinoises les unes à côté des autres pour définir le nombre de kilomètres parcourus par Anne il en faudrait des tonnes pour des milliers de kilomètres parcourus à travers le monde. L’utilisation des nouilles chinoises comme élément de mesure n’est pas anodin puisque c’est un plat de pâte sauté dégusté sur un trottoir en Thaïlande, à 12 ans, qui changera à jamais le cours de son histoire. Nous aurions pu aussi appeler ce chapitre « Quand Anne rencontre la cuisine du monde », ou « Coup de foudre en Thaïlande », ou… « Le premier jour du reste de sa vie », ou…. bon ok je m’arrête là ! Il faut dire que quand les saveurs de l’Asie ce sont invitées dans le cœur gourmand d’Anne c’était pour ne plus jamais en ressortir, sauf en mets salés ou sucrés dans l’assiette !

Vous vous souvenez de cette tajine que vous avez littéralement adoré au Maroc ? Depuis vous cherchez à retrouver cette saveur aux notes épicées semblant venues d’ailleurs et vous n’y arrivez pas ? Bah Anne c’est un peu son dada ! Retranscrire, avec les produits à notre disposition, la note parfaite d’un bò bùn dégusté au Vietnam – il y a 5 ans et dont les souvenirs hantent vos papilles – et refaire la recette chez soi. Et tu sais quoi, bonne nouvelle Anne nous offre toutes ses recettes dans son ouvrage « Happy World Food – 80 recettes pour faire voyager votre cuisine ». Mais Happy World Food c’est aussi une approche décomplexée et authentique de la cuisine, une cuisine que l’auteure souhaite rendre accessible à fous !
happy_word_food_poiretcactus

 

Chaque recette est introduite par quelques mots et chaque recette a sa propre petite astuce… et pour les gourmands d’astuces il y en a donc 80 a découvrir dans Happy world food… et là, bah on est vraiment Happy ! (désolée, je n’ai pas pu m’en empêcher !)

Pour les choses un peu plus pragmatique… Ou trouve t’on ce livre ? A combien et quand ? Et Bien J-1… les z’amis ! Et ouais le livre sera en librairie, à 22€, demain le 20 octobre 2016 ! Disponible à la FNAC, sur Amazon et dans toutes les grandes mais aussi les petites librairies.

 

Une chouette fille, un beau livre et une belle rencontre. Je vous partage très bientôt ma recette préférée du livre sur le blog et en attendant on découvre le Portrait Gourmand d’Anne Coppin une voyageuse cœur – grand – rempli de saveurs.
anne_coppin_happy_world_food_poiretcactus

 

  • Quelle est la texture qui se rapproche le plus de ta personnalité : fondant, croquant, croustillant, moelleux…? Croquant. Je peux avoir une petite carapace fine qui se fend lorsque l’on vient dans mon univers. A l’intérieure, je suis plutôt tendre.
  • Que t’évoque le mot cuisine ? Le plaisir. Faire la cuisine me calme, me rend instantanément heureuse. J’aime le fait que la réalisation soit si agréable. Et que la finalité le soit encore plus ! On dit souvent que la cuisine, c’est de l’amour. Franchement, c’est vrai !
  • Quel est l’adjectif qui te qualifie le mieux en cuisine ? Energique. J’en ai beaucoup lorsque j’enfile un tablier. Et j’aime les plats qui en ont aussi, de l’énergie…
  • Plutôt sucré ou salé ? Assurément salée !
  • Quel cuisinière es-tu ? Débrouillarde. Je peux te faire un menu pour 6 personnes, à la dernière minute, avec un frigo presque vide et trois vieux légumes.
  • Si tu étais un ustensile de cuisine ? Et pourquoi ? Si j’étais un ustensile, je serai un blender. Je reste dans mon coin bien tranquille, discrète mais si on a besoin de moi, je peux faire plein de choses différentes, très vite, très efficacement. Et je deviens indispensable… ;-)
  • Si tu ne devais manger qu’un seul aliment pour le restant de ta vie, lequel serait-il ? Ce serait du porc laqué. J’en suis dingue.
  • Quel est le plat/dessert/gourmandise que tu mangerais sans faim ? Les carottes façon pickles, marinées au vinaigre à la vietnamienne. J’en ai tout le temps dans mon réfrigérateur car j’en ai tout le temps envie. J’adore l’acidité. C’est une saveur qui me passionne et à laquelle je suis complètement addict !
  • Ton plus grand ‘cauchemar’ en cuisine ? La bouteille de gaz qui est émet son dernier souffle, alors que vos invités sont déjà à table, et que vous vous apprêtez à faire sauter-minute le plat principal. Désarroi.
  • Ton plus beau souvenir culinaire d’enfance ? Un plat de pâte sauté mangé sur un trottoir, en Thaïlande, lorsque j’avais 12 ans. Il a influencé le restant de ma vie et si j’y pense j’en ai les larmes aux yeux… J Ce voyage a été un coup de foudre pour les saveurs asiatiques, c’est lui qui m’a ouvert à la cuisine du monde.
  • Quelle est la personne qui t’inspire le plus en cuisine ? Kei Kobayashi. Un véritable artiste, discret et génial. J’aime sa cuisine tendre, sensuelle, vigoureuse
  • Quel est ton ‘QG’ culinaire ? Kintaro. Une cantine japonaise dans le 2ème arrondissement de Paris. Je me poste au comptoir et je regarde ce qui se passe derrière la vitre. Les flammes d’un mètre qui lèchent les woks, les paniers individuels de pâtes cuisant dans une marmite immense puis vigoureusement égouttées par terre (j’aimerais tellement faire ça chez moi), le nettoyage des feux à grande eau …C’est mieux que le cinéma.
Mon intuition me dit que…. ça va voyager dans les cuisines !

Rouleaux de printemps au melon, fraises & basilic

Bonjour weekend, bonjour vous !! Je vous annonçait sur Twitter ce matin que ça sentait le printemps sur le blog avant de vous annoncer que j’allais prendre une douche #scooptupeuxpastest. Nous y voici… une recette pour les amoureux de fruits et de fraîcheur avec des rouleaux de printemps peu communs.

Rouleaux de printemps, ouais d’accord mais pourquoi ? Inspecteur Poire & Cactus a mené son enquête. Le rouleau de printemps, que l’on retrouve aussi en Chine, prend ses origines au Vietnam.

Il s’agit d’une galette de riz crue dans laquelle on ajoute de la garniture. La garniture se compose le plus souvent de viande de porc rôti ou de bœuf émincé, crevettes et légumes émincés aiment également se faufiler dans ce rouleau de printemps.

J’ai cherché la signification du terme « rouleau de printemps » que je trouve plutôt joli, fin et délicat et j’ai été surprise par ma découverte. A l’origine le rouleau de printemps est un snack consommé lors des visites au cimetière pour le nettoyage des tombes. Et je vous laisse deviner à quelle saison avait lieu le nettoyage des tombes ? Bon allez je vous donne un indice, il s’agit de ma saison préférée. Comment ça, ça vous aide pas ? hihihi Un dernier indice, la réponse est dans le titre de cet article ^.^

Sans transition (pourtant je vous promets que j’en ai cherché une un bon moment…)  je vous propose aujourd’hui de revisiter le rouleau de printemps en version sucrée. C’est simple on remplace la garniture par des fruits et on parfume le tout avec des feuilles de basilic. Les rouleaux de printemps salés ont leur sauce…. notre rouleau de printemps sucré a lui aussi sa sauce : DU CHOCOLAT fondu au bain marie. Sérieusement c’est une dinguerie ! Pour une recette fruitée, un peu plus orientale, il y a aussi mes Bricks poire abricot.

recette_rouleaudeprintemps_aux_Fruits_poiretcactus1recette_rouleaudeprintemps_aux_Fruits_poiretcactus2recette_rouleaudeprintemps_aux_Fruits_poiretcactus3

 

Boîte à ingrédients :

  • 10 feuilles de riz
  • 1 barquette de fraises (250g)
  • 1 melon
  • Le jus d’un citron vert
  • 1 tablette de chocolat
  • Feuilles de basilic

Les feuilles de riz se trouvent très facilement dans le commerce, on les trouve généralement au rayon asiatique. Elles sont vendues sèches et vous allez devoir vous mouiller pour les réhydrater hihihi. La petite astuce c’est la température de l’eau. Il ne faut pas qu’elle soit trop froide sinon le feuille ne vont pas bien se ramollir et il ne faut pas qu’elle soit trop chaude sinon les feuilles vont se déchirer. Elles sont fragiles ces petites feuilles et elles vont nécessiter de votre part une manipulation délicate.

Step by step

Step 1 : découper le melon et faire de petits dès. Déposer dans un saladier et ajouter le jus du citron et le basilic ciselé. Laver les fraises, enlever la queue et réserver.

Step 2 : déposer la feuille de riz dans 5 cm d’eau tiède jusqu’à ce qu’elle soit complètement ramollie – c’est rapide il faut compter environ 1 à 2 min. Déposer ensuite la feuille de riz sur une serviette sèche.

Step 3 : commencer à garnir le rouleau de printemps. Déposer près du bord 2 cuillères à soupe de melon. Découper les fraises en tranches et les déposer sur le melon.

Step 4 : commencer à rouler en rabattant la partie inférieure arrondie sur la garniture. Rabattre le côté gauche et droit de la feuille pour bien enfermer la garniture et terminer de rouler.

J’allais ajouter un Step 5 mais comme vous le savez toutes les recettes sur le blog qui se veulent simple à réaliser – avec un effet wahouuuuuuuu – ne sont jamais en plus de 4 étapes. Alors on va dire que ce Step 5 est optionnel même si ça serait un péché que de la rendre optionnel pour les amoureux de chocolat.

Step 5 – optionnelle : faire fondre à bain marie une tablette de chocolat noir que vous viendrez déposer sur la table juste avant de servir les rouleaux de printemps…. inutile de vous expliquer à quoi ça pourrait bien servir !

Vous pouvez préparer les rouleaux de printemps juste avant de les servir. Si vous souhaitez les conserver, les enrouler dans un film plastique un à un pour éviter que les feuilles ne sèchent. A conserver bien au frais 1 à 2 jours max.

Mon intuition me dit que…. Tu vas avoir du chocolat plein les doigts !! #miam #kiss #love

Concours : tentez de remporter le dernier livre de Sanjee « Inde, toutes les bases de la cuisine indienne »

Après une Bataille Food​ épicée et colorée autour de la cuisine indienne, je vous propose de poursuivre ce doux voyage et de tenter de remporter le livre dédicacé de la pétillante Sanjee du blog Bollywood Kitchen « Inde, toutes les bases de la cuisine indienne ».

Si le cœur vous en dit vous pouvez découvrir tous les participants de la dernière bataille food #23 organisé par Dorian à la fin de mon article ici.

livre recette cuisine indienne

Pour participer, c’est simple on s’inscrit ici ou sur la page facebook Poire & Cactus. Un simple commentaire pour que votre demande d’inscription au concours soit prise en compte. Vous pouvez inviter 2 de vos ami(e)s en les nommant dans votre commentaire pour augmenter vos chances de gagner !

Pour que l’inscription soit validée vous devez  :

  • 1/ Relayer le concours sur facebook en le partageant en mode public
  • 2/  Liker la page facebook Poire & Cactus et… si le cœur vous en dit vous abonner à la newsletter du blog.

Je validerai votre inscription en répondant à votre commentaire ici ou sur facebook avec un like. La clôture du concours aura lieu le vendredi 22 mai 2015 à minuit.

Le gagnant sera tiré au sort et révélé sur la page facebook du blog le samedi 23 mai 2015 et le livre sera envoyé dans les jours qui suivent par la poste.

Ce concours est réservé aux personnes majeures et à la France Métropolitaine.

Mon intuition me dit que vos papilles se laisseraient bien tenter par un voyage culinaire en Inde !!

Au pays des mille et une nuits, il existe mille et une façons de cuisiner la feuille de brick… aujourd’hui dans l’assiette, brick au thon et champignons

Comment ça va chez vous les petits choux à la crème et au caramel beurre salé ? Ici c’est la course dans tous les sens du terme. Beaucoup de projets en cours pour le blog que vous découvrirez très prochainement et c’est aussi la course dans le sens propre du terme… j’ai eu cette idée folle de m’inscrire au Marathon de Paris pour 42km de bonheur.. ou pas !! L’athlétisme à bercé toute mon enfance et la course à pieds est un sport que j’affectionne tout particulièrement. Le Marathon de Paris et mon V.E.R.Y B.I.G challenge sportif de 2015. Entre vous et moi, mon seul objectif est de franchir la ligne d’arrivée en vie !! Une affaire à suivre…

Bon et bien si on passait en cuisine… Au pays des mille et une nuits il existe mille et une façons de cuisiner la feuille de brick que ce soit pour l’apéro, entrée, plat ou dessert. En triangle, demi-lune, mille feuille, aumônière, cigare… Bref, il y en a pour tous les goûts et toutes les papilles !! Ce que j’entends souvent dès qu’on parle de feuille de brick c’est que les pliages sont compliqués et bien mes gourmands, c’est faux. Aujourd’hui, je vous propose une façon simple de cuisiner avec la feuille de brick.

Un pliage réalisé en un tour de main pour un résultat garanti. Laissez le four se charger de la cuisson, croustillante juste comme il faut sur le dessus et une feuille de brick tendre et imbibée de jus à l’intérieur. Un délice !!

Vous pouvez trouver très facilement la feuille de brick en grande et moyenne surface souvent au rayon des pâtes brisées et feuilletées. Elles sont vendues par 10, ici j’ai utilisé un plat de taille moyenne 24x18cm, et j’ai réussi à y faire entrer mes 10 feuilles de brick fourrées… Bon d’accord, 9… la dixième il n’y avait rien à faire elle ne voulait pas entrer dans le plat. Qu’à cela ne tienne, je l’ai regardé et je lui ai dit « tu ne me résisteras pas », du coup elle a fini à la poêle en demi-lune avec un œuf et une tonne de persil, mmiouuuuuuuuumm c’était bon !!

feuille de brick au thonfeuille de brick au thon champignonfeuille de brick au thon

  • Temps de préparation : 40 min
  • Temps de cuissons : 30 min
  • Vous allez en avoir besoin : plat à four – pour la liste d’ingrédients ci-dessous j’ai utilisé un plat de taille moyenne 24×18 cm. Si vous utilisez un plat 2 fois plus grand, doublez simplement la liste d’ingrédients.

Boîte à ingrédients pour 4 à 5 personnes :

  • 10 feuilles de brick
  • 250 g de thon
  • 15 cl de crème liquide
  • 2 oignons
  • 1 tomate
  • 250 g de champignons
  • 25 g de persil – je suis toujours T.R.È.S généreuse sur les herbes, en même temps c’est tellement bon !!
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • 1 c à s de ras el hanout
  • Sel & poivre

Step 1 – préparation de la garniture : lavez vos champignons, épluchez-les et coupez-les en lamelles. Épluchez vos oignons, lavez-les et comme pour les champignons coupez-les en lamelles il ne nous reste plus que la tomate, même chose on la passe sous l’eau et on la coupe en petits morceaux.

Faites chauffer l’huile d’olive dans une poêle et ajoutez tous vos légumes, salez, poivrez ajoutez le ras el hanout et faites revenir le tout, laissez cuire mais pas trop longtemps. L’idée n’étant pas d’en faire une ratatouille mais de conserver une bonne consistance de vos légumes, il faut qu’il soit encore un peu fermes. N’hésitez pas à ajouter un peu d’eau de temps en temps pour faciliter la cuisson et éviter que les légumes brûlent dans le fond de la poêle.

Step 2 : ajoutez dans votre poêle, la crème liquide, le thon et le persil ciselé. Laissez cuire encore quelques minutes. J’adore les herbes aromatiques et en règle général je suis généreuse, mais vous pouvez tout aussi bien réduire la quantité de persil à votre convenance.

Step 3 – le pliage de la feuille de brick : ici mes gourmands pas de « attention cette étape est primordiale soyez vigilant !! » J’ai même envie de vous dire peu importe si le pliage et réussi ou pas le principal c’est que tout rentre dans votre plat, une fois au four et cuit personne ne se rendra compte de la toute petite fissure que vous avez faite dans la brick.

Une fois fasse à votre feuille de brick placez 2 cuillères à soupe de votre préparation au centre et répartissez de façon homogène sur la longueur de gauche à droite, pas besoin d’en mettre jusqu’au extrémités. Rabattez la partie supérieure de la feuille vers le bas et roulez comme si vous formiez un cigare ou un rouleau, au choix. Et enfin dernière étape, la technique de l’escargot… Je m’explique, prenez l’extrémité droite de votre feuille de brick et enroulez la vers l’intérieur, continuer ainsi jusqu’à arriver à l’extrémité gauche qu’il vous faudra rabattre et coincer.

Step 4 – la cuisson : une fois votre feuille de brick prête placez-la dans votre plat, et venez y déposer les autres bricks les unes à côté des autres jusqu’à occuper tout le plat. Pas besoin d’ajouter quoi que ce soit, vos bricks sont déjà imbibées avec votre préparation à base d’huile et de crème. Placez au four à 180°, soyez patient dans une vingtaine de minute vous allez pouvoir passer à table.

20 petites minutes qui vous laisse largement le temps de préparer votre accompagnement… une salade de concombre, olives noires et un filé d’huile d’olive fera très bien l’affaire. Ayé, vous êtes au top du top avec un repas de petit chef simple à réaliser !! Allez moi je vous laisse, il faut que j’aille courir… Des bisous, bisous et à très vite pour de nouvelles aventures culinaires !!

Rencontre Chef à Chef, messieurs aujourd’hui le Chef est une Femme !!

On dit toujours que « derrière tout grand homme,  il y a une femme » je réitère l’adage et j’ajouterai même « derrière tout grand Chef il y a une maman, une sœur, une grand mère… » ces femmes de l’ombre jouent un rôle important, elles transmettent, elles sont la connexion entre hier et demain. Le Chef Elise a voulu leur rendre hommage, sortir ces femmes de l’ombre pour les éblouir de toute la lumière… et oui messieurs, rangez le temps d’un instant vos tabliers, aujourd’hui Le Chef est une Femme !!

Le Chef Elise me propose une rencontre Chef à Chef, impossible de ne pas honorer cette rencontre. Le principe est simple, proposer au Chef une recette que nous réaliserons ensemble au sein de l’atelier Loft. Après le lancement récent de la Collection Culinaire printemps/été du Chef la recette se devait d’être printanière !! Ça tombe bien le primtemps est ma saison préférée !!  La douceur des prémisses de l’été, l’éclosion des bourgeons, le renouveau, l’exaltation des couleurs,….  Tout comme ces doux rayons de soleil de mai qui inondent l’atelier Loft.

_DSC9694

Le Chef me fait très vite sentir comme à la maison, d’anecdotes en anecdotes nous nous retrouvons très vite derrière les fourneaux. Ma rencontre avec le Chef Elise fait partie de ce que j’appelle une vraie et belle rencontre. La vie est parfois – souvent – faite de choses simples la cuisine aussi, il suffit d’un rien pour sublimer un plat, nous y voilà… Une rencontre, une cuisine, un grand moment !!

Chef a Chef  18

 

Pour cette rencontre la sardine est à l’honneur avec des boulettes de sardines accompagnées d’une salade sucrée/salée de poivrons rouges & mangue.

Le Chef Elise, à la cuisine très intuitive, va de fil en aiguille attraper une tomate par-ci, une asperge par-là, un peu de mozzarella… pour nous confectionner en un tour de main son Mille Feuilles de sardines, mozzarella et asperges.

 

 

 

Un grand moment d’échange et parce que des moments comme ça et bien ça se partage on commence tout de suite avec la recette du Chef Elise:

MILLE FEUILLES DE SARDINES, MOZZARELLA ET ASPERGES

Chef a Chef  29

Ingrédients pour 4 personnes:

  • 2 petites sardines fraîches par personne
  • 4 asperges vertes
  • 2 belles tomates
  • 1 citron vert
  • 1 boule de mozzarella galbani
  • Quelques brins de cerfeuil
  • 1/2 botte de ciboulette
  • Sel et poivre

mille_feuille_lechefestunefemme.com

1) Préparation des sardines

Demandez au poissonnier d’écailler, de vider et de désarêter les sardines.
Essuyez-les et vérifiez qu’il n’y a plus d’arêtes
Salez et poivrez les sardines puis saisissez-les dans une poêle bien chaude avec un filet d’huile d’olive.
Réservez sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

2) Préparation des asperges.

Épluchez les asperges vertes à l’aide d’un économe
a) Taillez deux d’entre elles en tronçons et faites-les saisir à vif dans une poêle avec de l’huile d’olive pendant 1 minute, salez et poivrez légèrement, débarrassez dans un saladier.
b) Faites des tagliatelles avec les 2 asperges restantes , salez-les et arrosez-les d’un filet d’huile d’olive, de zeste et de jus de citron vert.

3) Les tomates et la mozzarella

Lavez les tomates et coupez-les en rondelles, faites la même chose avec la mozzarella.

Montage du Mille Feuilles: Déposez la sardine sur la plaque puis les rondelles de tomates et la mozzarella, finissez avec la deuxième sardine et une rondelle de mozzarella.

Cuisson: Préchauffez le four à 150° et enfournez le Mille feuilles de sardines pendant 5 minutes puis à 200° pour faire gratiner la mozzarella
Servez aussitôt

Un Mille Feuille salé, huuuuummmmm… ça donne envie, non?… et voici ma recette:

BOULETTES DE SARDINES ET SALADE DE POIVRONS ROUGES, MANGUE

Boulette de semoule ok

Ingrédients pour 4 personnes:

  • ½ kilo de sardines fraîches – choisir de préférence de petites sardines
  • 60 g de semoule moyenne
  • 50 g d’ail
  • 20 g de coriandre
  • ½ mangue
  • 500 g de poivrons rouges
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • 1 à 2 c à s de ras el hanout
  • 40 g d’amandes effilées
  • Sel & poivre

Boulette_sardine_poiretcactus.com

Boulettes de sardines :

1. Commencez par enlever les écailles des sardines à l’aide d’un couteau. Coupez la tête des sardines, faites une incision sur toute la longueur des sardines et videz-les. Enlevez délicatement l’arrête centrale, la queue de la sardine doit normalement venir avec. Ne pas oublier d’enlever l’arrête dorsale. Passez les sardines sous l’eau et bien les nettoyer. Coupez-les sardines en petits morceaux. Salez, poivrez et réservez dans un récipient.

2. Placez votre semoule dans un bol et y verser un demi verre d’eau, mélangez à la main et laissez reposer 20 minutes. Ajoutez 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, salez et mélangez en malaxant délicatement la semoule dans le paume de vos mains, si la semoule est trop sèche ajoutez quelques cuillères d’eau et réservez.

3. Ciselez votre coriandre et hachez l’ail avant de les mélanger avec les sardines que vous avez préalablement découpé en petits morceaux. Ajoutez le ras el hanout, la semoule, salez, poivrez et mélangez.

4. Formez des boulettes (environ 12/14) et faites-les cuire à la vapeur 20 minutes.

Salade de poivrons rouges & mangue :

1. Lavez vos poivrons rouges et placez-les dans un plat, enfournez à 180° pendant 40 min. Sortez vos poivrons du four et placez-les environ 10 à 15 minutes dans un sachet plastique fermé – ça facilitera l’étape suivante.

2. Coupez vos poivrons en 2, retirez la queue, les pépins et la petite peau qui recouvre le poivron. Coupez-les en fines lamelles.

3. Épluchez la mangue et découpez la en petits morceaux. Ajoutez la mangue aux poivrons, une cuillère à soupe d’huile d’olive, salez et poivrez. Saupoudrez d’amandes torréfiées pour apporter du croquant.

Merci au Chef Elise pour cette belle rencontre Chef à Chef et ce moment de douceur culinaire. Il ne vous reste plus qu’à filer chez le poissonnier. Ce weekend, c’est sardines au menu !!