Crapaudine des montages : thé Grec des montagnes

Coucou les soleils, comment ça va ? Ceux qui me suivent sur mes réseaux savent que je suis partie en Grèce cet été. Un vrai petit bout de paradis et aussi le paradis des amoureux de la bouffe puisqu’on y mange merveilleusement bien. J’ai découvert que l’olivier régnait en maître sur l’île avec pas moins de 60 oliviers pour 1 habitant.

J’ai également découvert que l’espérance de vie en Crête fait partie des espérances de vie les plus longues en Europe. Les crétois le doivent en partie au climat, à la douceur de vivre, l’alimentation… à défaut de pouvoir s’installer là-bas (pour le moment!) je me suis dit que ça serait pas mal de rapporter avec moi un peu d’espérance à manger. Je suis revenue avec une valise pleine de bonnes choses dont des huiles d’olive, du miel des montages et tout, et tout… et l’excédent de bagage en euros qui va avec of course. Mais bon, comme on dit le bonheur n’a pas de prix hein ;)

Durant mon séjour j’ai été intriguée par leur thé Grec des montagnes. Une plante vivace qui pousse en altitude, aussi appelé « crapaudine des montages », aux vertus médicinales et qui à la réputation d’être le meilleur thé d’Europe. On en trouve dans tous les placards des Grecques qui la consomment depuis l’antiquité.

Une plante riche en anti-oxydants, en fer et en huiles essentielles, c’est un parfait allié pour lutter contre les maux de l’hiver tels que les rhumes, sinusites et autres infections respiratoires. Elle booste également le système immunitaire et est excellente pour le système digestif. Inutile, donc, de vous dire que cette petite merveille faisait aussi partie du voyage lors de notre retour en France. Mais j’ai vu qu’il était tout à fait possible d’en commander sur certaines épiceries en ligne n’hésitez pas à me laisser un petit mot si vous souhaitez avoir les bonnes adresses où commander.

• [ c r a p a u d i n e   d e s   m  o n t a g n e s  ] •

L’infusion est la meilleure manière d’apprécier ce thé. Il ne faut utiliser que les feuilles et les fleurs de la plante (certain grecques utilisent aussi les tiges). Traditionnellement on le consomme dans de l’eau bouillante avec 1 cuillère de plante fraîche et une cuillère de plante séchée – sachant que j’ai n’ai pu rapporter avec moi que des plantes séchées – laisser infuser 5 minutes pour apprécier tout le bouquet aromatique de cette petite merveille du bassin méditerranéen. A consommer froid ou chaud mais personnellement je le préfère tout chaud avec une rondelle de citron et une pointe de miel ! Et je confirme ce thé sans chichi est divin.

Mon intuition gourmande me dit que… gaufres réalisées avec une boisson végétale à base de cajou !

Cake artichaut, feta et huile d’olive de truffe

Bio Planète expert des huiles depuis plus de 30 ans ouvre sa boutique éphémère du 14 au 22 septembre en plein cœur de paris, alors si tu es dans le coin ça sera l’occasion d’y découvrir ou de redécouvrir pas moins de 70 références d’huiles haut de gamme toutes plus gourmandes les unes que les autres pour une cuisine du quotidien aux saveurs raffinées.

Au programme des dégustations autour d’un comptoir à huiles, des conseils et idées recettes avec des ateliers culinaires mais aussi des ateliers slow-cosmétiques DIY autour de l’huile de coco et de l’huile d’avocat vierge. Programme complet et inscription aux ateliers sur la page facebook de Bio Planète France.

Plus, pour toi et rien que pour toi lors de ta visite -15% sur l’ensemble des produits du pop-up sur simple présentation d’un de mes post instagram mentionnant Bio Planète, comme celui-ci,  et un flacon d’huile de 40ml à récupérer toujours sur simple présentation de ce post et sans obligation d’achat.

Mon intuition gourmande, quant à elle, a complètement craqué pour l’huile de truffe qui est venue parfumer ce cake d’amour et qui se marie merveilleusement bien aux artichauts. Un régal & en plus super easy à faire !

  • Difficulté ★☆☆☆
  • Recette pour 1 cake (environ 6 personnes) – j’ai utilisé un moule rectangulaire de 12x25cm.
  • Temps de préparation 20min
  • Temps de cuisson 45min

Ingrédients :

  • Environ 300g d’artichauts (bocal)
  • 90g de feta
  • 150 g de farine
  • 3 œufs
  • 1 sachet de levure
  • 12 cl de lait
  • 8 cl d’huile d’olive & truffe Bio Planète
  • Quelques olives noires
  • Quelques feuilles de basilic
  • Poivre et sel

Préparation :

  1. Préchauffer le four à 180°C.
  2. Mélanger la levure avec la farine tamisée.
  3. Mélanger le lait tiède avec les œufs, le sel et le poivre.
  4. Ajouter la préparation liquide à la farine en 2 à 3 fois et bien mélanger.
  5. Ajouter l’huile d’olive à la truffe, le basilic ciselé, les artichauts, la feta coupée en dès et mélanger de nouveau.
  6. Beurrer et fariner le moule à cake.
  7. Déposer des olives noires sur le dessus.
  8. Enfourner 45min et laisser refroidir à la sortie du four avant de démouler.

Mon intuition me dit que… cake aux asperges vertes et tapenade d’olives noires !

 

Recette de pancakes vegan topping kiwi chocolat

« La tranquillité de l’âme provient de la modération dans le plaisir »… disait Démocrite ! Ce  que je vous propose aujourd’hui ne va pas (à priori) faire du bien à nos âmes et nous faire fondre de plaisir avec cette recette de pancakes. Et vous savez-quoi ? I’m soooo cool with it. Savoir se faire plaisir sans culpabilité aucune c’est important et savoir se faire plaisir avec tout plein de bonnes choses c’est encore plus important. La vraie question est : pourquoi s’en priver en vrai ?

Une recette gourmande de pancakes végan préparée avec de la farine de maïs et de la farine châtaigne qui lui donne ce petit côté brunâtre que j’aime beaucoup. Pas vous ? J’ai utilisé une boisson végétale de riz à la place du lait.

L’occasion pour moi de vous parler de cette nouvelle gamme végétale que j’ai découverte récemment : Santal ! Un gamme de 4 produits dont une aide culinaire, un tartinable et boisson à base de riz ou de soja. Testé & approuvé ! Une gamme savoureuse et gourmande, sans conservateur, sans huile de palme, ni colorant artificiel… un véritable appel à la créativité en cuisine !

Santal fait donc rimer végétal avec plaisir alors définitivement m’sieur Démocrite je pense que nos âmes vont se sentir bien et notre corps aussi. Et là carrément j’vais même citer Ghandi « prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie de l’habiter ». Alors on dit quoi là, hein !?!

Pour le topping, cette ‘final touch’ si cher à mes yeux, des kiwis français de la vallée de l’Adour située dans le sud est de la France. Les seuls à bénéficier d’une appellation IGP depuis 2009 #happytenyearsanniversary.

L’IGP (indication géographique protégée), est un véritable gage de la qualité des produits et ça veut aussi dire, entre autre, que je suis sûre que mon kiwi est bien cultivé au pied des Pyrénées. Bon et puis c’est pas moi qui vais vous apprendre que le kiwi riche en vitamines et en fibres c’est bon pour nos petits corps.

 

• [  r o u g i r   d e   p l a i s i r ] •

 

 

  • Difficulté ★☆☆☆
  • Recette pour une petite dizaine de pancakes
  • Temps de préparation : 5 min
  • Temps de cuisson : 15 min

Boîte à ingrédients :

  • 145g de farine de maïs
  • 50g de farine de châtaigne
  • 250 ml de boisson de riz Santal
  • 1 càs. de levure
  • 2 càs. de sirop d’agave
  • 2 càs. d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel
  • Kiwi d’Adour
  • Chocolat

Préparation :

  1. Déposer tous les ingrédients secs dans un saladier (farines, levure & sel) et mélanger.
  2. Verser au centre la boisson de riz, le sirop d’agave et l’huile d’olive.
  3. Bien mélanger le tout jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et un peu épaisse.
  4. Verser un peu de pâte dans une poêle très légèrement huilée. La pâte devrait s’étaler toute seule et former un joli pancake bien rond.
  5. Laisser cuire un peu moins d’une minute et retourner.
  6. Ajouter avant de servir les kiwis et le chocolat… ou tout ce qui te fera plaisir !

Astuces cuisson : les pancakes cuisent très vite, dès que tu vois des petites bulles se former après avoir mis la pâte dans ta poêle c’est le signal pour la retourner !

Mon intuition gourmande me dit que… un café au lait parfumé, surplombé d’une crème chantilly, pour accompagner cette recette de pancakes ? #love

Quand le pruneau d’Agen s’invite dans ton Super Bowl avec des associations de saveurs surprenantes

Hello, Hello les sunshine !

Il y a peu de temps je vous faisais partager la tournée du FoodTruck Super bowl sur mes réseaux sociaux. 6 bowls à déguster dans tout Paris et un seul objectif; trouver l’ingrédient mystère et… se régaler  – en fait 2 objectifs, le deuxième n’étant pas très compliqué hein #smileycleindoeil –  Alors qui avait trouvé ce fameux ingrédient mystère ? Je sais que cet ingrédient n’avait pas échappé aux yeux de Lynx que vous êtes et qu’il n’a pas fallu très longtemps à certain d’entre vous pour deviner une fois la photo des 6 bowls sur mes réseaux.

 

Alors pour ceux qui auraient raté la tournée je vous propose une petite session rattrapage. Vous connaissez tous mon petit – gros – penchant pour le sucré/salé ? Je peux vous dire que j’ai été ravie puisque l’ingrédient mystère à trouver était le Pruneaux d’Agen. Parmi les 6 bowl proposés le Sashimi a trouvé grâce à mes papilles. Je n’aurais jamais tenté l’association saumon/pruneau, bien que mes expériences en cuisine soient nombreuses, mais j’ai été bluffée ! Mon bowl coup de cœur parmi les 6 qui étaient proposés.

 

Issu d’un terroir unique le pruneau d’Agen est produit sur 6 départements du territoire du Sud-Ouest de la France et bénéficie d’une IGP (Indication géographique protégée) une distinction qui garantie que cette petite merveille est exclusivement obtenue à partir de vergers de Prunes d’Ente plantés dans les zones délimitées de production et qu’elles sont séchées, conditionnées et transformées par les entreprises implantées obligatoirement dans ce même territoire. L’IGP un véritable gage de qualité!

 

Le pruneau est un aliment du quotidien et sa teneur en magnésium et en anti-oxydant en font un allié de taille au quotidien. Je le consomme tel quel en snacking à certain moment de la journée, au petit déjeuner, dans mes boissons, en salade, en plat… les déclinaisons sont nombreuses. Bref, le pruneau c’est un peu mon BFF ! Le pruneaux d’Agen est une merveille en association salée/sucrée. Je vous ai d’ailleurs concocter une recette pour les fêtes, elle ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez sur le blog #staytuned.

 

Je vous propose de revenir en image sur la tournée du FoodTruck Super Bowl avec une brève vidéo à la fin de cet article ainsi que la recette du Sashimi bowl avec une mayonnaise maison aux pruneaux d’Agen à tomber à la renverse. Rien que ça ! ♡

 

• [ l e   p r u n e a u  d ‘ A g e n   ç a   v o u s   v a   b i e n ! ] •

  • Recette pour 1 bowl
  • Temps de préparation 40 mn

Boîte à ingrédients :

  • 15 g de Pruneaux d’Agen émincés
  • 15 g de courgette en ruban
  • 15 g de chou rouge
  • 30 g de riz basmati cuit
  • 30 g de saumon cru façon sashimi
  • Éclats de wasabi

Pour la mayonnaise aux pruneaux d’Agen :

  • Quelques Pruneaux d’Agen dénoyautés
  • 10 cl d’huile de tournesol
  • 1 jaune d’œuf
  • Sel & poivre

Préparation :

  1. Disposer dans un bol 30g de riz basmati cuit au préalable.
  2. Ajouter 30g de saumon cru façon sashimi, 15g de courgette en ruban et 15g de pruneaux d’Agen émincés.
  3. Préparer la mayonnaise aux pruneaux d’Agen et s’assurer que les ingrédients sont à température ambiante au préalable : mélanger le jaune d’œuf, un peu de sel et de poivre, fouetter en versant peu à peu l’huile pour épaissir la mayonnaise. Mixer les pruneaux d’Agen jusqu’à l’obtention d’une pâte, les incorporer à la mayonnaise et disposer 2 cuillères de mayonnaise dans le bol.
  4. Parsemer d’éclats de wasabi en guise de « final touch »
Mon intuition me dit que… le pruneau fait son show à Agen en 2019 une 15ème édition que je n’ai pas l’intention de rater ! E toi ?

Recette de poulet korma à la crème végétale coco

h e l l o    s u n s h i n e  !

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler et de vous faire partager mon coup de cœur de la rentrée – oui, oui la rentrée chez moi c’est en octobre…bon ok je suis en retard ! – Depuis que j’ai découvert cet été la crème végétale coco, dernière innovation produit chez Saint-Hubert, je vois la vie en coco. Je me lève coco & je me couche coco #truestory. Si ça continue comme ça je me transforme en noix de coco ou en danseuse polynésienne telle une vahiné en chantant over the rainbow ahaha je vous entends d’ici « mais qu’est-ce qu’elle a encore fumé celle-là »… ben d’la coco voyons ;)

En version sucrée dans des gâteaux ou salée dans une soupe, une tarte, un cake, une quiche, un gratin… les utilisations et déclinaisons avec la crème coco sont nombreuses. Mais je vais vous dire pourquoi j’ai complètement craqué pour cette crème végétale épaisse et gourmande. Vous connaissez mon penchant pour les recettes sucrées/salées – ce n’est plus un secret pour personne – l’utilisation de la crème coco dans des préparations salées vient apporter cette petite sweet touch et gourmande que j’aime tant !

Dans la recette traditionnelle de poulet korma on utilise du yaourt, que diriez-vous de le remplacer par la crème coco. ? J’vous vois d’ici et mon intuition me dit que ça vous plaît.

Allez la petite  [petite -> euphémisme]  pipelette que je suis retourne au travail et vous souhaite un #HappyFriday – mais je vous laisse en bonne compagnie quand même !

• [ c r è m e    v é g é t a l e    c o c o ] •

  • Recette pour 4 personnes
  • Temps de préparation 20 min
  • Temps de cuisson 15 min

Boite à ingrédients :

  • 500 g de filet de poulet
  • 20 cl crème végétale coco (et gourmande) de Saint-Hubert
  • 100 ml d’eau
  • 100 g de mélange de noix de cajou et amandes natures
  • 2 citrons verts
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1 càc de cumin
  • 1 càc de gingembre en poudre
  • 3 càs de curry
  • 3 feuilles de laurier
  • 30 g de noix de cajou torréfiées
  • 30 g de pistaches
  • 1 branche de coriandre

Préparation :

  1. Découper les filets de poulet en morceaux et les placer dans un saladier. Ajouter le jus de citron, le curry, la coriandre ciselée et réserver. Si possible faire mariner le poulet 1 à 2h avant.
  2. Préparer la pâte à base de noix de cajou et d’amandes. Placer les noix de cajou et les amandes dans un blender ajouter l’eau (100ml) et mixer jusqu’à obtenir une pâte homogène.
  3. Éplucher et émincer l’oignon avant de le faire revenir quelques minutes dans un filet d’huile d’olive accompagné, des gousses d’ail, du cumin, du gingembre et des feuilles de laurier.
  4. Ajouter les morceaux de poulet marinés et les faire saisir à feu vif quelques minutes. Réduire le feu et ajouter la pâte à base de noix de cajou/amandes et allonger avec un verre d’eau. Et enfin, ajouter la crème végétale coco et poursuivre la cuisson à feu doux.
  5. Avant de servir, ajouter sur le dessus des noix de cajou torréfiées, pistaches concassées et quelques feuilles de coriandre fraîche. Accompagner le poulet korma de riz blanc et pain pita… bonheur assuré !
Mon intuition me dit que… dans la série cuisine du monde, il ne faut pas que tu passes à côté de mon tajine tunisien au poulet ! #sendinglove