Deviens un as de la soupe et de l’art du topping – recette de soupe aux 5 légumes

La soupe c’est bien la recette la plus simple à réaliser mais quand on n’a pas l’habitude quelques petites astuces pourraient bien être utiles. Comme pour tout, c’est aussi une question de pratique plus tu pratiqueras en cuisine plus tu testeras des choses – en acceptant aussi que parfois ça rate – plus tu t’épateras toi-même ! Je te propose aujourd’hui la base de la base, un grand classique dans l’histoire de la soupe : une soupe de légumes. Avec mes petites astuces pour te détacher de la recette et apprendre toi même à varier les plaisirs !

Avant toute chose il convient de catégoriser les soupes. Pour moi il y a 3 grandes familles :

  • Soupe de légumes frais mixés comme celle que je vous fais partager plus bas !
  • Soupe à base de légumineuses (légumes secs : lentilles, pois, fèves et haricots…)
  • Potage avec des morceaux de légumes non mixés dans lesquels on peut aussi retrouver des morceaux de viande, vermicelle & co.

Pour t’accompagner dans ton processus de « je deviens un as de la soupe » je te ferai partagerer rès bientôt une recette à base de légumineuses avec une soupe de lentilles de corail et lait de coco et la délicieuse chorba Algérienne de maman Poire et Cactus avec du boulgour et de la viande de bœuf !

Les soupes peuvent se manger chaudes ou froides et petite astuce -> si tu souhaites garder ta soupe plus longtemps ne mets aucun aliment à base de crème, lait ou fromage pendant la cuisson. Nous viendrons les ajouter à la dernière minute quand nous sortirons notre soupe du réfrigérateur ! Ainsi tu pourras conserver ta soupe 4 à 5 jours au réfrigérateur sans problème.

Pour moi impossible de te parler de soupe et de ne pas te parler de topping. Le topping c’est la « final touch » ton effet whaouuuuuu…. c’est ce que tu vas venir ajouter sur ta soupe avant de la servir et de la déguster. Sur les soupes épaisses le topping c’est hyper/mega/super important parce que déjà visuellement bah.. c’est C.A.N.O.N et ça vient surtout apporter une petite touche gourmande. Parfois une touche croquante aussi qui apporte un joli contraste en bouche avec la douceur du velouté.

En matière de topping c’est toi le chef il n’y a pas de règle.. en fait si… il y en a une : tu mets ce que tu aimes !!! Noix de cajou, fromage, herbes, oignons frits, croûtons, chips de légumes, dés de dinde, graines… Niveau topping je m’éclate et je me lâche total – activation mode improvisation – comme par exemple ma soupe de brocoli et pomme avec son topping de raisins secs et amandes effilées. Alors allez-y, lâchez-vous et éclatez-vous… écoutez votre intuition gourmande et laissez-la vous guider !

  • Temps de préparation : 10 min
  • Temps de cuisson : 30 à 40 min

Boîte à ingrédients :

> La base pour une soupe de légumes :

  • 2 pommes de terre
  • 2 gousses d’ail
  • 1 oignon rouge
  • 1 branche de coriandre (facultatif) – tu peux soit ne pas en mettre ou choisir une autre herbe aromatique comme le persil ou même ajouter une branche de céleri. Personnellement je trouve que ça vient donner du goût et du caractère à la soupe.
  • 1 cube de bouillon de légumes – j’utilise les bouillons aux légumes Jardin Bio sans sel/sans gluten.
  • 600 ml d’eau
  • Poivre au moulin
  • Sel (sauf si tu utilises un bouillon cube qui contient déjà du sel)

> Légumes  :

  • 1 poireau
  • 3 carottes
  • 1 courgette
  • 1 navet

Tu peux varier les légumes en fonction des plaisirs. Juste faire attention aux quantités pour avoir la bonne consistance au niveau de la soupe surtout si tu ajoutes des ingrédients qui contiennent plus d’eau, comme la tomate par exemple. Mieux vaut au départ réduire la quantité d’eau si tu n’es pas sûr et en ajouter en cours de cuisson si nécessaire et si tu trouves la consistance de la soupe trop épaisse. Prenons un exemple à partir de la liste d’ingrédients juste au-dessus. Si tu veux une soupe avec juste des poireaux et carottes tu peux supprimer la courgette et le navet, doubler la quantité de carottes et ajouter 1/2 poireau. L’idée c’est vraiment d’équilibrer au niveau du poids. Quand tu enlèves quelque chose il faut essayer d’ajouter son équivalent en poids. Toujours utiliser des légumes de saison, parce que UN ils ont meilleur goût et DEUX c’est un comportement écoresponsable « je consomme donc je suis » !

> Topping :

  • croûtons natures
  • Gorgonzola – ou un autre fromage, c’est toi qui décides !
  • Poivre au moulin
  • Quelques feuilles de coriandre (facultatif)

Comme je te disais juste plus haut au niveau du topping c’est toi le chef, ici c’est une idée de topping mais en soi tu peux y ajouter ce que tu veux !

Step by step

Step 1 – nettoyer et couper les légumes : éplucher les carottes, le navet, oignon, gousses d’ail et pommes de terre. Couper la partie verte du poireau et son extrémité. Couper les 2 extrémités de la courgette. Laver tous les légumes et la coriandre à l’eau claire. Couper les légumes en morceaux grossiers (inutile de couper les gousses d’ail).

Step  2 : placer tous les légumes dans une marmite. Ajouter la branche de coriandre entière, les gousses d’ail, le cube de bouillon de légumes et l’eau. Couvrir et laisser cuire à feu moyen 30 à 40 min. Vérifier la cuisson en plongeant un couteau dans les morceaux de pomme de terre.

Step 3 : passer le tout au mixeur. Goûter, saler et poivrer si nécessaire. Attention au sel surtout si tu utilises un bouillon qui contient déjà pas mal de sel !

Step 4 –  le dressage/topping : verser la soupe dans les bols et ajouter les croûtons, quelques morceaux de gorgonzola, une feuille de coriandre, un coup de moulin à poivre et servir de suite pendant que la soupe est bien chaude avec le gorgonzola tout fondant sur les croûtons !

Astuce topping : j’ai choisi du gorgonzola dans mon topping parce que j’adore ça et je trouve qu’il se marie bien avec les légumes mais tu peux utiliser n’importe quel fromage et laisser libre cours à ton imagination : gouda, parmesan, comté, morbier, roquefort, brie.. soit tu coupes de petits morceaux (surtout pour les fromages à pâte molle) soit tu râpes le fromage au-dessus de ta soupe avant de servir (comté, gouda, parmesan…).

Mon intuition me dit que tu vas aussi aimer ma soupe de butternut au lait de coco et crevettes épicées ! Ici on se lâche, on est complètement foufou avec des crevettes épicées au ras el hanout pour le topping !

 

 

Recette Street Food Maghreb avec mon sandwich frites, omelette et harissa

Dans la série « je cuisine le monde » il y a le magazine de cuisine Afro Cooking qui regorge de recettes d’Afrique et d’Outre-mer. Magazine dans lequel vous retrouverez ma rubrique Maghreb avec un numéro spécial Street Food que je vous invite à découvrir et à dévorer… A votre avis quelle est la recette en couverture du magazine ? Vous pourriez, bien être surpris :)  Vous retrouvez également dans le dernier numéro mon sandwich frites maison, omelette et que je vous fais partager ici !

 

  • Recette pour 4 personnes
  • Temps de préparation 30 min
  • Temps de cuisson  15 min

Boîte à ingrédients :

  • 2 baguettes
  • 1/2 kilo de pommes de terre
  • 8 œufs
  • 4 càs. d’harissa
  • 2 càs. de miel
  • 1 branche de persil frais
  • Sel et poivre
  • Huile de tournesol

Step by Step

Step 1 : éplucher les pommes de terre et les couper en forme de frites. Rincer à l’eau claire et placer sur un torchon sec pour éliminer toute l’eau. Verser une bonne quantité d’huile dans une  poêle (environ 2cm). Faire chauffer l’huile. Une fois l’huile bien chaude déposer les frites et faire cuire quelques minutes jusqu’à ce qu’elles soient dorées (miaouuuuuum) Retourner les frites de temps en temps lors de la cuisson. Une fois terminée, retirer l’excédent d’huile de la poêle.

Step 2 : battre les œufs dans un saladier. Saler et poivrer. Verser les œufs dans la poêle par dessus les frites et laisser cuire quelques minutes avant de remuer délicatement. Si la poêle n’est pas suffisamment grande procéder en 2 fois. Une première moitié de pommes de terre avec 4 œufs et faire cuire la deuxième moitié de pommes de terre avec les 4 autres œufs restant.

Step 3 : dans un bol mélanger l’harissa, le miel et le persil ciselé.

Step 4 : découper les baguettes en 2. Découper sur la longueur et badigeonner de votre préparation à base d’harissa. Ajouter les frites/omelette et déguster chaud !

Mon intuition me dit que… si l’harissa est trop forte, tu peux toujours préparer ta sauce avec une purée de piment doux, de la sauce tomates ou encore du ketchup !

Boisson gourmande et désaltérante au melon jaune et fleurs d’hibiscus

Un p’tit passage par ici avant de profiter du soleil, qui traverse déjà les fenêtres du salon, pour vous faire un coucou et vous souhaiter un excellent week-end ! Aujourd’hui, je vous fais partager une boisson autant gourmande que désaltérante à consommer bien fraîche. 3 ingrédients suffisent pour la préparation de cette boisson; des fleurs d’hibiscus séchées, du melon et du sirop d’agave.

Commencer par faire bouillir de l’eau, déposer une petite poignée de fleurs d’hibiscus séchées et laisser infuser 20 min hors du feu. Passer au chinois et laisser refroidir le jus. Placer au réfrigérateur une heure.

Couper le melon en 2 et enlever tous les pépins. Couper des tranches dans le melon. Éplucher les tranches et couper le melon en morceaux. Placer les morceaux de melon dans un mixeur, ajouter l’équivalent en poids de jus d’hibiscus. Ajouter pour 200g de préparation, 1 càs de sirop d’agave (mon precieuuuuux) et mixer. Verser dans de grands verres et laisser reposer 5 à 10 min au frais avant de servir !

Voici le dosage pour 2 grands verres :

  • 200 ml de jus d’hibiscus
  • 200 g de chair de melon jaune
  • 2 càs de sirop d’agave

Des bisous tout plein ! ^.^

Mon intuition me dit que… tu vas aussi aimer ma Confiture de melon avec une note de fleur d’oranger et Salade de melon et cassis !! #miam

Recette confiture maison d’abricots, thym et fleur d’oranger

Bonjour mes petits gourmands ! Aujourd’hui je vous propose de nous pencher sur les différents modes de conservation des aliments :

  • la conserve
  • la congélation
  • le séchage par la déshydratation et…
  • LA CONFITURE ! Oh yeah !

L’arrivée des abricots sur les étals de nos primeurs est propice à la réalisation de confiture avec « un petit je ne sais quoi » qui la rendra exceptionnelle et qui enchantera nos petits déj, tartines et brunch tout au long de l’année. Aujourd’hui un classique, une confiture d’abricots & parfumée au thym avec quelques notes de fleur d’oranger ! Oh yeah again !

Mais avant de passer en cuisine je voulais revenir sur la conservation des aliments avec un petit topo sur les différents procédés et leurs bienfaits. La conservation pour moi rime avec consommation citoyenne. Ça permet d’éviter le gaspillage, de consommer des fruits et légumes uniquement de saison et de pouvoir en profiter tout au long de l’année – pour ne pas avoir à en acheter hors saison ;) Voici pour les fruits et légumes du mois de juin !

Mais attention il faut rester prudent avec certains aliments, si tu ne maîtrises pas les techniques de conservation. Comme la viande par exemple plus sujette au développement de germes… Mais ici on consomme très très peu de viande alors tout va bien ! #fruitpower  #vegetablespower

On commence par le mode de conservation le plus simple, la conservation par le froid avec la congélation qui permet de garder les saveurs et valeurs nutritives des aliments. A la maison pas de place pour le gaspillage, je suis du genre à tout congeler : pain, beurre, herbes fraîches déjà ciselées, restes, feuilles de brick… eh oui ! Vous pouvez congeler les feuilles de brick ! Mais il y a quand même certains aliments qui ne peuvent pas passer par la case congélo comme les œufs frais (les œufs durs, ça passe!), les fromages frais à pâte molle et tous les fruits et légumes gorgés d’eau comme la salade, le concombre, le melon, la pastèque… et les tomates fraîches ! > testé et bien désapprouvé !

Nous avons aussi la conservation par la chaleur en montant à haute température les aliments (température sup à 100°C). Les fameux bocaux en verre de nos grands-mères ! Prudence, il vaut mieux être équipé pour ce mode de conservation. Une mauvaise stérilisation des bocaux pourrait favoriser l’apparition de germes pathogènes et être dangereux pour la santé.

Conservation par le sel (morue), le sucre (confiture) ou le vinaigre et huile (citrons confits, tomates séchées, cornichons…). Ce procédé de conservation altère le goût, la texture et les valeurs nutritives des aliments mais il est je pense celui qui laisse le plus libre cours à ton imagination et talent de cuisinier puisque nous pourrons y ajouter un tas d’épices et d’aromates. C’est d’ailleurs le cas pour la confiture que je vous présente aujourd’hui dans laquelle j’ai ajouté du thym. Ce mode de conservation va aussi à l’encontre du manger moins gras, moins salé, moins sucré… bon ok, mais j’ai pour habitude de dire : à consommer avec modération, c’est sûr que si je vide le pot de confiture sur la tartine ça ne va pas aller hein ! ;)

Et enfin la conservation par la déshydratation. C’est un procédé qui permet de garder les saveurs intactes et que personnellement j’adore. On obtient ça avec une source de chaleur soit naturelle en été, soit grâce à votre four. Mais voilà, le souci que j’ai avec ce procédé c’est que je n’arrive pas toujours à préserver/protéger mes aliments de l’humidité et que ça nécessite pas mal de surveillance après séchage.

  • Temps de préparation 10 min
  • Temps de repos 8 à 12h (1 nuit)
  • Temps de cuisson 30 min

Boîte à ingrédients pour environ 3 pots :

  • 400 g d’abricots dénoyautés
  • 400 g de sucre spécial confiture – on en trouve très facilement à côté du sucre cristal
  • 4 branches de thym
  • 2 càs de fleur d’oranger
  • Le jus d’1/2 citron

Step by step

Step 1 : rincer et couper en 2 les abricots avant de les dénoyauter. Placer dans un grand récipient les abricots (sans les couper) et tout le sucre. Mélanger délicatement et laisser macérer la nuit. Les abricots vont rendre du jus et nous obtiendrons un sirop grâce au sucre.

Step 2 : porter la confiture à ébullition et faire cuire à feu vif les 5 premières min. Ajouter le jus de citron et prolonger la cuisson 20 à 25 min en remuant régulièrement. Penser à écumer à plusieurs reprises pendant toute la durée de la cuisson.

Step 3 : retirer du feu et remuer. Ajouter le thym, la fleur d’oranger et mélanger.

Step 4 : verser dans des pots en verre préalablement ébouillantés. Retourner les pots et laisser refroidir.

Step 5 : la dégustation guys…. Miiiiiiiouuuuuum ! ^.^

On peut conserver les pots jusqu’à un an en les gardant à l’abri de la lumière.

Mon intuition me dit que… tu vas aussi aimer ma Confiture de melon et ma Confiture de tomates vertes !

Recette végétarienne lentilles corail lait de coco by illico Fresco

Bonjour lundi ! Bonjour vous ! Il y a quelques jours je vous parlais du panier illico Fresco avec les tagliatelles de courgettes à la feta. Yuuuuuummmy ! Je vous invite à (re)découvrir mon expérience illico Fresco ici et j’en profite au passage pour vous partager une nouvelle recette de ce panier gourmand : une délicieuse recette végétarienne de lentilles corail et lait de coco. Une recette avec cette petite « sweet touch » que j’aime temps, apportée par les betteraves et le lait de coco. Vous pouvez profiter des 20€ offerts sur votre première commande sur illico Fresco pour découvrir ce panier livré à domicile sans passer par la case courses.

Code promo : POIREETCACTUS Des bisous les p’tits choux à la crème et place au plat de résistance ! Smouak.

 

  • Recette pour 2 personnes
  • Temps de préparation : 10 min
  • Temps de cuisson : 20 min

Boîte à ingrédients :

  • 140 g de lentilles corail
  • 20 cl de lait coco
  • 1 oignon
  • 2 betteraves crues
  • 1 càc. de curry en poudre
  • Sel
  • 1 càc. sucre
  • Huile d’olive

Step by step

Step 1 – oignon : éplucher et émincer le plus finement l’oignon.

Step 2 – lentilles : dans un wok chaud, faire chauffer 2 càs. d’huile d’olive, l’oignon, 1 càc. de sucre, 1càc. de curry et une pincée de sel. Remuer et laisser colorer 5 min. Ajouter les lentilles. Mélanger et cuire 2 min. Ajouter le lait de coco, porter à ébullition, baisser le feu et cuire 10 min. Ajouter 10 cl d’eau, mélanger et cuire à nouveau 5 min.

Step 3 – betteraves : pendant la cuisson des lentilles, laver les betteraves, les éplucher, les couper en fines rondelles, puis en fins bâtonnets.

Step  4 – finition : servir directement dans les assiettes avec la betterave crue par-dessus, ajouter 1 pincée de curry en poudre par assiette.

Petit plus : Si vous n’êtes pas fan de la betterave crue, vous pouvez cuire les bâtonnets dans du lait de coco 10 min avant de venir les déposer sur votre préparation à base de lentilles corail. Servir chaud !

Mon intuition me dit que…. tu vas aussi aimer les tagliatelles de courgettes à la feta et tarte salée aux épinards et Bresse Bleu !