Recette confiture maison d’abricots, thym et fleur d’oranger

Bonjour mes petits gourmands ! Aujourd’hui je vous propose de nous pencher sur les différents modes de conservation des aliments :

  • la conserve
  • la congélation
  • le séchage par la déshydratation et…
  • LA CONFITURE ! Oh yeah !

L’arrivée des abricots sur les étals de nos primeurs est propice à la réalisation de confiture avec « un petit je ne sais quoi » qui la rendra exceptionnelle et qui enchantera nos petits déj, tartines et brunch tout au long de l’année. Aujourd’hui un classique, une confiture d’abricots & parfumée au thym avec quelques notes de fleur d’oranger ! Oh yeah again !

Mais avant de passer en cuisine je voulais revenir sur la conservation des aliments avec un petit topo sur les différents procédés et leurs bienfaits. La conservation pour moi rime avec consommation citoyenne. Ça permet d’éviter le gaspillage, de consommer des fruits et légumes uniquement de saison et de pouvoir en profiter tout au long de l’année – pour ne pas avoir à en acheter hors saison ;) Voici pour les fruits et légumes du mois de juin !

Mais attention il faut rester prudent avec certains aliments, si tu ne maîtrises pas les techniques de conservation. Comme la viande par exemple plus sujette au développement de germes… Mais ici on consomme très très peu de viande alors tout va bien ! #fruitpower  #vegetablespower

On commence par le mode de conservation le plus simple, la conservation par le froid avec la congélation qui permet de garder les saveurs et valeurs nutritives des aliments. A la maison pas de place pour le gaspillage, je suis du genre à tout congeler : pain, beurre, herbes fraîches déjà ciselées, restes, feuilles de brick… eh oui ! Vous pouvez congeler les feuilles de brick ! Mais il y a quand même certains aliments qui ne peuvent pas passer par la case congélo comme les œufs frais (les œufs durs, ça passe!), les fromages frais à pâte molle et tous les fruits et légumes gorgés d’eau comme la salade, le concombre, le melon, la pastèque… et les tomates fraîches ! > testé et bien désapprouvé !

Nous avons aussi la conservation par la chaleur en montant à haute température les aliments (température sup à 100°C). Les fameux bocaux en verre de nos grands-mères ! Prudence, il vaut mieux être équipé pour ce mode de conservation. Une mauvaise stérilisation des bocaux pourrait favoriser l’apparition de germes pathogènes et être dangereux pour la santé.

Conservation par le sel (morue), le sucre (confiture) ou le vinaigre et huile (citrons confits, tomates séchées, cornichons…). Ce procédé de conservation altère le goût, la texture et les valeurs nutritives des aliments mais il est je pense celui qui laisse le plus libre cours à ton imagination et talent de cuisinier puisque nous pourrons y ajouter un tas d’épices et d’aromates. C’est d’ailleurs le cas pour la confiture que je vous présente aujourd’hui dans laquelle j’ai ajouté du thym. Ce mode de conservation va aussi à l’encontre du manger moins gras, moins salé, moins sucré… bon ok, mais j’ai pour habitude de dire : à consommer avec modération, c’est sûr que si je vide le pot de confiture sur la tartine ça ne va pas aller hein ! ;)

Et enfin la conservation par la déshydratation. C’est un procédé qui permet de garder les saveurs intactes et que personnellement j’adore. On obtient ça avec une source de chaleur soit naturelle en été, soit grâce à votre four. Mais voilà, le souci que j’ai avec ce procédé c’est que je n’arrive pas toujours à préserver/protéger mes aliments de l’humidité et que ça nécessite pas mal de surveillance après séchage.

  • Temps de préparation 10 min
  • Temps de repos 8 à 12h (1 nuit)
  • Temps de cuisson 30 min

Boîte à ingrédients pour environ 3 pots :

  • 400 g d’abricots dénoyautés
  • 400 g de sucre spécial confiture – on en trouve très facilement à côté du sucre cristal
  • 4 branches de thym
  • 2 càs de fleur d’oranger
  • Le jus d’1/2 citron

Step by step

Step 1 : rincer et couper en 2 les abricots avant de les dénoyauter. Placer dans un grand récipient les abricots (sans les couper) et tout le sucre. Mélanger délicatement et laisser macérer la nuit. Les abricots vont rendre du jus et nous obtiendrons un sirop grâce au sucre.

Step 2 : porter la confiture à ébullition et faire cuire à feu vif les 5 premières min. Ajouter le jus de citron et prolonger la cuisson 20 à 25 min en remuant régulièrement. Penser à écumer à plusieurs reprises pendant toute la durée de la cuisson.

Step 3 : retirer du feu et remuer. Ajouter le thym, la fleur d’oranger et mélanger.

Step 4 : verser dans des pots en verre préalablement ébouillantés. Retourner les pots et laisser refroidir.

Step 5 : la dégustation guys…. Miiiiiiiouuuuuum ! ^.^

On peut conserver les pots jusqu’à un an en les gardant à l’abri de la lumière.

Mon intuition me dit que… tu vas aussi aimer ma Confiture de melon et ma Confiture de tomates vertes !

Chocolat chaud aux saveurs de l’orient ! Un kit pour faire ton propre chocolat chaud à gagner !

Le 29 novembre prochain se tiendra la 1ère Journée Internationale du Chocolat Chaud. Si, siiiiiiii j’te promets ! Une belle initiative gourmande signée Le Petit Carré de Chocolat pour le plus grand bonheur de tous les amoureux de chocolat… et les amoureux de la vie ! Une journée où douceur, partage et tendresse seront les maîtres mots !

En attendant the big day, je te propose ma version de chocolat chaud aux saveurs d’orient. Un chocolat chaud où la douceur de la fleur d’oranger se mêle à la texture mousseuse de la crème fouetté et aux feuilles de brick croquantes. Un chocolat chaud à partager mardi prochain avec celui, celle, ceux… que tu aimes.

Pour l’occasion je te propose aussi de remporter un kit pour réaliser ta propre version de chocolat chaud. Pour participer au concours on se retrouve sur la page facebook ici ! Ou laisse moi en commentaire #Ilovechocolatchaud

recette_chocolat_chaud_orange_pisatche2recette_chocolat_chaud_orange_pisatcherecette_chocolat_chaud_orange_pisatche3recette_chocolat_chaud_orange_pisatche4recette_chocolat_chaud_orange_pisatche1

Boîte à ingrédients pour 1 chocolat chaud :

Chocolat chaud :

Crème fouettée parfumée à la fleur d’oranger :

  • 50cl de crème liquide
  • 60g de sucre glace
  • 2 c. à soupe de fleur d’oranger

Topping :

  • 1/4 d’une feuille de brick
  • Amandes effilées
  • Pistaches concassées
  • Zestes d’orange

(OPTIONNEL) Tu vas aussi en avoir besoin :

  • Rondins de bois
  • Une cheminée
  • Un plaid
  • Un super friend

Step by Step :

Step 1 : préparation de la crème fouettée à la fleur d’oranger – verser la crème liquide dans un saladier. Ajouter le sucre glace et la fleur d’oranger. Fouetter avec un fouet électrique jusqu’à ce que la crème prenne une consistance mousseuse, un peu comme de la chantilly. Réserver au frais.

Step 2 : préparation du chocolat chaud – dans une casserole faire fondre le chocolat en remuant régulièrement. Ajouter les zestes de la moitié d’une orange et une pincée de cannelle. Laisser chauffer encore quelques minutes. Passer au chinois le chocolat chaud pour récupérer les zestes.

Step 3 : préparation du topping – couper de petits morceaux dans la feuille de brick et placer dans une poêle avec les amandes effilées. Faire chauffer à sec jusqu’à ce que les feuilles de brick et amandes deviennent dorées. Concasser 1 à 2 pistaches.

Step 4 : le dressage – verser le chocolat chaud dans une tasse. Ajouter la crème fouettée et saupoudrer avec les amandes, feuilles de brick, pistaches et de très fins morceaux de zeste d’orange.

Mon intuition me dit… qu’on sera nombreux à trinquer mardi prochain, hein ;)

 

Mille feuilles de crêpes façon tarte au citron !!

Les crêpes c’est bien le truc qu’on peut préparer quasiment quand l’envie nous prend…. C’est une recette composée d’ingrédients de base que nous devrions en principe toujours avoir dans nos placards à savoir la farine, le sucre, les œufs et le lait. C’est bientôt la chandeleur, une raison de plus pour faire des crêpes !! ^^

Les crêpes c’est tellement bon qu’un jour leur est même dédié dans l’année, la chandeleur ! Peu de gourmandises en cuisine ont réussi à avoir leur jour dédié.  Et oui la crêpe est à février ce qu’est la dinde à décembre, la galette des rois à janvier, la citrouille en octobre…

Ce que j’aime par dessus tout quand je fais des crêpes à la maison c’est de voir le tas de crêpes monter, monter, monter au fur et à mesure et bien souvent des petites mains gourmandes passent par là et mettent un frein à la croissance de mon amas de crêpes.

Aujourd’hui, j’ai envie de jouer sur cet amas gourmand et de le présenter ainsi en superposant les couches tel un mille feuilles, et parce qu’on a vraiment envie de se faire plaisir on va se la jouer façon tarte au citron.

Ici j’ai utilisé un emporte pièce de 3 cm de diamètre pour venir découper de petits ronds dans les crêpes et préparer des milles feuilles de crêpes au citron en portions individuelles. Mais vous pouvez de votre côté ne pas utiliser d’emporte pièce et présenter votre mille feuille avec les crêpes entières comme un grand gâteau dans lequel vous viendrez couper des parts avant de servir. Si vous êtes gourmand n’hésitez pas à doubler la liste d’ingrédients ci-dessous pour doubler la hauteur de votre gâteau.

Pour la meringue elle est très simple à réaliser ce qui prend un peu de temps c’est la cuisson. Si vous n’avez pas le temps vous pouvez acheter des meringues déjà toutes prêtes elles se trouvent facilement dans le commerce.

Bon allez il est temps de passer au chose sérieuse et surtout d’enfiler les tabliers… direction la cuisine avant de passer à table !!

recette_mille_feuilles_de_crepe_citron5

  • Temps de préparation : 30 min
  • Temps de cuisson : 1h30
  • Recette pour environ 12 personnes

Boîte à ingrédients :

Pâte à crêpes :

  • 300 g de farine de blé type 45 ou 55
  • 3 œufs
  • ½ litre de lait ½ écrémé
  • 3 c à s de sucre semoule
  • 1 c à s de fleur d’oranger
  • 40 g de Le Fleurier

Meringues à la française :

  • 2 blancs d’œuf
  • 150 g de sucre semoule

Crème citron :

  • 2 citrons
  • 2 citrons verts
  • 3 œufs
  • 100 g de sucre
  • 1 c à s de maïzena

recette_mille_feuilles_de_crepe_citronrecette_mille_feuilles_de_crepe_citron1recette_mille_feuilles_de_crepe_citron2recette_mille_feuilles_de_crepe_citron3recette_mille_feuilles_de_crepe_citron4

Step 1 – préparation de la pâte à crêpes : dans un grand récipient mélangez à l’aide d’un fouet la farine, les œufs, le lait et le sucre jusqu’à obtenir une pâte homogène. Ajoutez la fleur d’oranger.

Astuce : Passez la pâte au chinois pour récupérer les éventuels grumeaux, coquilles d’œuf qui se seraient malencontreusement glissés dans la préparation et qu’on ne saurait voir dans notre crêpe.

Laissez reposer votre pâte au frais 1h, ça nous laisse le temps de passer aux étapes 2 et 3, la préparation de la meringue et de la crème citron.

Step 2 – préparation de la meringue : si possible sortez les œufs 15 min avant la préparation. Séparez les jaunes des blancs et montez vos blancs en neige. Une fois la meringue bien montée, ajoutez en 2 fois le sucre tout en continuant à fouetter vos blancs.

Disposez votre meringue sur votre plaque à four recouverte de papier sulfurisé et enfournez 1h30 à 100°C.

Step 3 – préparation de la crème citron : lavez les citrons, zestez un citron et un citron vert. Mettre le jus des citrons et les zestes dans une casserole, ajoutez le sucre et la maïzena. Faites chauffer à feu doux tout en remuant. Une fois que votre préparation s’épaissit sortez du feu et ajoutez les œufs. Remettez sur le feu et continuez à remuer jusqu’à obtenir une crème épaisse.

Step 4 – cuisson des crêpes : faîtes fondre 40 g de Le Fleurier dans un bol. Utilisez un papier absorbant que vous venez tromper dans le bol de Le Fleurier pour graisser la poêle. Réservez votre papier absorbant que vous réutiliserez toutes le 2 crêpes.

Astuce : La technique infaillible pour avoir la bonne dose de pâte pour une crêpe c’est d’utiliser une louche. Une louche comme doseur pas mal non ? Calibrez votre dose par rapport à la première crêpe.

Alors c’est parti pour la première crêpe !! Il paraît que la première crêpe c’est toujours celle qui est ratée. Moi je dis que c’est un prétexte qu’on a inventé pour pouvoir s’enfiler la première crêpe l’air de rien, moi la première…

À l’aide de votre louche versez la pâte dans votre poêle graissée, patientez quelques secondes et retournez votre crêpe. Au choix soit vous la retournez à l’aide d’une spatule soit vous usez de la technique du lancer de crêpe. Comptez environ 30 secondes par face à feu moyen.

Recette réalisée en partenariat avec Le Fleurier

 

Rose des sables au chocolat blanc

Habituellement je prépare mes roses des sables au chocolat au lait… Là il me restait quelques abricots secs de ma dernière préparation de muffin tout choco au coeur fondant et comme je suis pour une « politique » 0  gaspillage je me suis dis… Tiens pourquoi ne pas les utiliser pour mes roses des sables, d’autant plus que l’équation « fruits + chocolat blanc = bombe gustative« , n’est un secret pour personne !!

J’y ai ajouté quelques pistaches concassées façon la fée dans la Belle au bois dormant « Salagadou, la menchikabou, la bibidi Bobidi Bou. Mélangez tout ça et vous aurez quoi? »…des roses des sables à faire rougir les tomates. Ouiiiii, je sais « à faire rougir les tomates » expression désuète des années 80… ^^

rose_des_sables_chocolat_blanc_poiretcactus.com2rose_des_sables_chocolat_blanc_poiretcactus.com5rose_des_sables_chocolat_blanc_poiretcactus.com1Boîte à ingrédients: 

  • 170 g de corn flakes (non sucrés)
  • 350 g de chocolat blanc
  • 90 g d’abricots secs
  • 100 g de beurre
  • 100 g de pistaches concassées
  • 1 c à c de fleur d’oranger

Step 1 : cassez le chocolat blanc en petits carrés, le beurre en petits cubes et faites fondre au bain-marie. Bien mélanger à l’aide d’une cuillère en bois jusqu’à obtention d’un mélange complètement lisse.

Step 2 : décortiquez et concassez vos pistaches, coupez vos abricots secs en petites lamelles. Placez dans un saladier, les céréales, les pistaches et abricots secs. Versez votre préparation au chocolat blanc dans le saladier et la fleur d’oranger. Mélangez.

Step 3 : sur une plaque recouverte de papier aluminium formez des petits tas avec votre préparation et placez au frais pendant une heure avant de déguster.

Muffins au chocolat blanc, framboises et cacahuètes grillées

Les anniversaires sont toujours une belle occasion de se faire plaisir… Ma copine bloggeuse The Bad Robot fête ses 1 an aujourd’hui et à cette occasion j’ai voulu lui offrir un plaisir gourmand en élaborant une recette personnalisée. Mais avant il faut se prêter à un petit jeu de questions/réponses :

P&C : Qu’est-ce que t’évoque le mot cuisine?

TBR : Expérimentation et tradition

P&C : Quel adjectif te qualifie le mieux?

TBR : Mon entourage me qualifie de tyrannique, pas dans le mauvais sens, j’aime beaucoup que tout soit fait comme je l’ai dit. Je dirais plus que je suis ordonnée et je ne suis pas un despote.

P&C : Quelle est ta couleur préférée?

TBR : En vérité je n’ai pas vraiment de couleur préférée à proprement parler mais je dirais que j’affectionne le noir. Simple, classique, élégant et cela va avec tout.

P&C : Si tu ne devais plus manger qu’un seul aliment pour le restant de te vie, lequel serait-il?

TBR : Des cacahuètes ou des amandes ou encore des pistaches. J’ai du mal à faire mon choix en vérité car je suis fan de ces petits « apéritifs » du type noix de cajou etc…

P&C : Quelle texture te ressemble le plus, fondant, croquant, croustillant, moelleux,…? 

TBR : Peut être croustillant, comme les Pringles.

P&C : Est-ce que tu es plutôt dessert fruitée ou chocolaté?

TBR : Un peu des deux en fait, je ne refuserais jamais une tarte au pomme ou un fondant au chocolat, je suis pas très difficile niveau dessert.

P&C : Quel est ton plus grand souvenir sucré d’enfance? 

TBR : J’aimais beaucoup le gâteau au chocolat et à la crème de marron de ma mère. Elle en faisait un aussi avec de la poudre d’amande. Une tuerie !

Je propose donc à The Bad Robot un Muffin (pour ne pas dire une tuerie culinaire), à la fois chocolaté et fruité avec des framboises, accompagné d’un soupçon de fleur d’oranger le tout parsemé de cacahuètes grillées pour finir sur une note croquante en bouche.

poiretcactus-muffins-chocolatblanc-framboises2

Boîte à ingrédients (pour environ 6 muffins) :

  • 2 œufs
  • 150 g de farine
  • 40 g de sucre cristal
  • 40 g de sucre de canne
  • 1 sachet de levure chimique
  • 6 cl de lait
  • 4 cl d’huile de tournesol
  • 150 g de framboises
  • 150 g de chocolat blanc
  • 1 c à s de fleur d’oranger
  • cacahuètes (pas salées) concassées

Vous allez en avoir besoin : un moule à 6 muffins (environ 6/7 cm de diamètre), un fouet et un mixer.

Step 1 : commencez par mélanger le sucre (cristal & roux) et les œufs dans un récipient. Ajoutez un à un la farine, la levure, l’huile, le lait et enfin la fleur d’oranger. Faites fondre au bain-marie 50 g de chocolat blanc puis incorporez-le à votre préparation.

Step 2 : Passez le restant de chocolat blanc au mixer quelques secondes. Remplissez vos moules avec votre pâte, ajoutez par dessus le chocolat blanc concassé et les framboises. Enfournez pendant 35 mn à 175°C.

Step 3 : Faites griller vos cacahuètes à la poêle, pas besoin de mettre de l’huile ou du beurre dans votre poêle. Passez un couteau dans vos Muffins si le couteau ressort sec c’est qu’ils sont cuits. Sortez vos Muffins du four et démoulez.

Step 4 : Comme à chaque fois la ‘final touch’ en saupoudrant de cacahouètes grillées.

Encore un joyeux anniversaire à The Bad Robot !!