Interview piquante…. qui s’y frotte s’y pique !

♫♫♫… « Dans la vie il y a qu’des cactus… aïe, aïe, aïe, ouille » ♫♫♫…♫ ça vous rappelle une musique ? Une chanson de Dutronc aux paroles qui semblent légères mais en réalité très engagées. Je m’écarte du sujet – comme d’hab me direz-vous – mais je trouve que ça valait quand même le coup d’être soulevé !

Dans la vie des Cactus il y a sans conteste Camille et Pauline. Les fondatrices, épicuriennes et gourmandes, du Cactus Club, une boutique dédiée à ces drôles de petites – parfois très grandes – plantes dans le 11ème à Paris.

Ces deux sœurs, pétillantes et qui affichent une complicité certaine, âgées respectivement de 27 et 23 ans viennent d’une famille de quatre enfants, dans laquelle le jardinage se transmet de père en filles et la décoration de mère en filles. Le rapport à la nature est primordial, manipuler la terre de ses doigts nus, bichonner ces petites merveilles de la nature, les regarder pousser de jour après jour apportent un profond sentiment de bien-être ! Le contact avec la nature est source de vie et d’apaisement pour Camille et Pauline « s’occuper d’elles, c’est un moment privilégié », « …à leur contact, un sentiment de détente et d’apaisement nous envahit. On ne pense plus à rien ! ».

Je trouve que les personnes qui aiment la nature sont des personnes pleines de vie et qui dit bon vivant dit aussi épicurien gourmand. C’est mathématique, c’est comme 1+1 font 2, quoi ! Sur les 15 dernières années j’ai déménagé pas moins de 10 fois. Je n’ai jamais, jamais eu de plantes peut-être parce que je pensais ne pas avoir la main verte et que ça me fendait le cœur de les faire mourir – Surtout quand tu as une maman qui a juste besoin de regarder une plante pour la faire pousser ! – Depuis un peu plus d’un an c’est devenu vital pour moi d’avoir des plantes à la maison… mon appartement est en train de se transformer en jungle ! C’est donc tout naturellement que j’ai voulu aller à la rencontre de Pauline et Camille et parler de toutes ces choses qui nous font du bien au quotidien.

Elles sont toutes les 2 issues à la base du marketing. Camille a travaillé quelques années dans le milieu de la finance avant de se lancer dans l’aventure avec Pauline, sa cadette, qui a fait le saut juste après avoir obtenu son diplôme sans passer par la case salariat. Ce parcours est à l’image de ce qui est en train de se passer dans notre société. Terminé les destinées toutes tracées, on se libère de tous les dictats et on réalise ses rêves voilà le message que nous délivrent Camille et Pauline au travers de cette belle aventure qu’est le Cactus Club. Une aventure faite d’entrepreunariat et de passion. Réaliser ses rêves #nothingisimpossible !

Elles ont pris la décision de se lancer après un road trip en Californie. Il ne leur a pas fallu plus de 6 mois, beaucoup de travail et une motivation sans faille pour faire sortir de terre le Cactus Club. La boutique a ouvert le 29 avril 2017 et vient donc de souffler sa première bougie.

Leur passion pour les plantes leur a permis d’acquérir toutes les connaissances, année après année, pour devenir aujourd’hui des expertes en la matière. J’ai eu envie de demander à Pauline & Camille quelle était leur plante préférée et elles m’ont confié, que ça changeait en fonction des saisons… tiens, tiens comme c’est drôle ! Je trouve là de grandes similitudes avec la cuisine, non ? La plante préférée de Camille en ce moment c’est la Piléa, une succulente et un cactus, et celle de Camille une Monstera obliqua, une plante tropicale. Le choix des plantes pour la boutique…? C’est au feeling me confient Camille et Pauline. Elles sont choisies une à une, selon leur forme, leur variété et surtout… toujours avec amour !

 

 

Impossible de ne pas demander aux filles 2 ou 3 astuces pour garder en pleine forme nos cactus. Attention… la minute #lesbonstuyaux arrive de suite !

  • RÈGLE N°1 : UN CACHE POT – La base de la base c’est d’avoir un pot percé pour ne pas faire stagner l’eau quand on les arrose. Bah oui un cache pot comme son nom l’indique c’est pour cacher un pot alors ne jamais rempoter votre plante directement dans un cache pot… sauf s’il est percé ;)
  • RÈGLE N°2 : LA LUMIÈRE – Mettre le cactus à la lumière en permanence car il vit dans des régions arides en plein soleil.
  • RÈGLE N°3 : L’ARROSAGE – L’arroser pas souvent mais abondamment, ne pas seulement mettre une cuillère d’eau (comme on l’entend souvent) sinon la racine reste sèche.
  • RÈGLE N°4 : LA FRÉQUENCE D’ARROSAGE – Connaître la fréquence d’arrosage en fonction de la taille du pot, de la variété ou encore de la saison. Certains cactus ne s’arrosent qu’une seule fois par mois, les plus grandes tous les 2 mois.
  • RÈGLE N° 5 : L’ÉCOUTE – Il faut apprendre à faire connaissance avec vos plantes, si vous êtes à leur écoute elles vous diront tout ce que vous voulez entendre. Il faut réussir à interpréter leur langage.
  • RÈGLE N°6 : L’ORIGINE – Et enfin il faut connaître la provenance de la plante, le milieu naturel dans lequel elle vit à la base pour adapter la façon dont vous prendrez soin d’elle.

 

Bon c’est pas tout mais on a très envie d’entendre Camille et Pauline nous parler « bouffe », non ? Alors c’est parti !

Quelle est la texture qui se rapproche le plus de vos personnalités : fondante, croquante, croustillante, moelleuse…?
P : on a du mal avec cette question, moi je dis croquante à l’extérieur, fondante à l’intérieur… c’est dur, moi je dis fondante. Fondante aussi Camille ?
C : on est fondante toutes les deux. (rires!)

Que vous évoque le mot cuisine ?
P : un art, je regarde l’émission après top chef et je suis fascinée. Je suis allée une fois dans un trois étoiles, je peux même pas t’expliquer, te décrire. On est hyper gourmandes ! Quand je vois ce qu’on peut faire, les personnes qui passent des heures et le truc est wahou, je trouve ça incroyable. C’est incroyable ce qu’on peut faire avec la cuisine, ça va loin !
C: ouais, c’est un art !

Quel est l’adjectif qui vous qualifie le mieux en cuisine ?
C : je pense qu’on est généreuses.
P : oui généreuses, je fais toujours pour dix, on a grandi dans une famille de 4 enfants donc on a toujours été habituées aux bonnes portions, puis on est méditerranéen #smileycleindoeil

Plutôt sucré ou salé ?
P : salé à 150%. C’est très marrant parce qu’avant j’étais très salé, je mangeais jamais de dessert rien, je prenais le plateau de fromage. Mais là, depuis l’année dernière, je sais pas si c’est parce que je vieillis mais je mange du chocolat le soir.
C : moi je suis les deux, mais j’aime beaucoup le sucré quand même.

Quelles cuisinières êtes-vous ?
P : malheureusement une cuisinière qui n’a pas le temps, une cuisinière pratique. Pratique mais jamais de conserves ni de surgelés. Si j’ai pas le temps je vais m’acheter une bonne tomate, avec du fromage, du bon jambon,… mais jamais de notre vie notre maman nous a fait manger des petits pots, jamais et il faut croire que c’est resté.
C : oui pratique, c’est du fait maison pratique, un plat de pâtes avec une sauce fraîche par exemple.

Si vous étiez un ustensile de cuisine, lequel ? Et pourquoi ?
C : un couteau, tu peux tout faire avec un couteau c’est plus pratique.
P : une cuillère en bois, parce que j’en utilise souvent et la cuisine méditerranéenne c’est LA cuillère en bois.

Si vous ne deviez manger qu’un seul aliment pour le restant de votre vie, lequel serait-il ?
P : le fromage
C : les pâtes

Quel est le plat/dessert/gourmandise que vous mangeriez sans faim ?
P : les raviolis de la Calabraise, c’est un petit traiteur italien mais ils font tout maison et c’est juste dément. J’ai jamais trouvé un traiteur italien qui faisait de la cuisine aussi bonne. C’est à Hyères les palmiers dans la vieille ville, ça s’appelait Agosta à l’époque j’avais même inventé une chanson pour ça (Pauline qui se lance dans l’interprétation de son hit). Et là notre maman est dans le sud, et quand elle nous rend visite on lui demande de nous en ramener plein et après on congèle tout.
C : les raviolis aussi, mais y a tellement d’autres choses que je mange sans fin, la pizza au Nutella, la blanquette de veau…

Votre plus beau souvenir culinaire d’enfance ?
P et C : le gâteau de semoule au chocolat, ou quand on ramassait des cèpes l’été. C’est vrai que lorsqu’on allait avec notre papa ramasser les champignons on était toutes fières de trouver un beau cèpe et après on le mangeait. Mais c’est vrai le gâteau de semoule au chocolat de notre maman, ça ressemble à rien du tout, mais c’est tellement bon. Le nombre de copines à qui on disait « mange, mange » et qui répondaient « ça me dit rien ». Elles finissaient toujours par succomber – on est très persuasives hihihi- et à trouver ça finalement trop trop bon !

Quelle est la personne qui vous inspire le plus en cuisine ?
P et C : elles tournent la tête, se regardent, hochent la tête, esquissent un sourire, se retournent vers moi et lancent un « MAMAN ! » à l’unisson et sans aucune hésitation.

Quel est votre ‘QG’ culinaire ?
P et C : chez maman

Nous aussi on aimerait bien dîner chez « maman », non ? ;) J’espère que cette interview piquante vous a plu. Les cactus prennent de plus en plus de place dans notre vie et il ne serait pas étonnant de voir arriver ces drôles de plantes dans nos assiettes dans les années à venir. Nous connaissons déjà tous la figue de barbarie le fruit comestible du cactus, mais les raquettes du cactus sont aussi comestibles et au Mexique ils ont une place très importante dans la gastronomie locale, dans les yaourts, les soupes, ou encore au barbecue ! Affaire à suivre donc…

Voici l’adresse et les horaires du Cactus Club, si l’envie d’aller y faire un petit tour vous prend, 29 Rue de la Fontaine au Roi, 75011 Paris.

  • Lundi : Fermé
  • Mardi : 12:00 – 20:00
  • Mercredi : 12:00 – 20:00
  • Jeudi : 12:00 – 21:00
  • Vendredi : 12:00 – 20:00
  • Samedi : 11:00 – 19:00
  • Dimanche : 14:00 – 18:00
Mon intuition me dit… que tu aimerais aussi le Portrait Gourmand de Margaux Motin qui croque la vie comme elle crique les tomates !

Tuto DIY déco de table de Noël avec Géant Casino

Si il y a une période de l’année ou l’on prête une attention toute particulière à la décoration de la table c’est bien pendant les fêtes de Noël et il faut dire que l’occasion s’y prête à merveille… et que l’inspiration est sans fin ! Je vous propose aujourd’hui un tuto do it yourself pour la déco de table réalisé en collaboration avec Géant Casino autour de sa collection de vaisselle «Let it snow ».  Une décoration végétale avec un centre de table fleuri, des marque-noms, des bougies… et de la magie !

Je me suis tellement éclatée à réaliser ce tuto que c’est un bonheur de vous le faire partager aujourd’hui, il est très simple à réaliser pour un résultat vraiment top ! 

Boîte à outils – centre de table végétal :

  • Un grand bocal en verre – prendre un bocal assez haut
  • 1 cintre en métal
  • 1 pince coupante
  • 1 bobine de fil de lin
  • 3 à 5 bougies flottantes Casino
  • 3 à 5 boules blanches décoration sapin de Noël Casino

Végétation :

  • Branches de sapin
  • Eucalyptus
  • Fleurs blanches – gypsophile
  • Fruits des fleurs de Noël – baies rouges
  • Feuillage – fougère

Réalisation de la couronne :

1. Déplier le cintre et former un cercle du même diamètre que le bocal en verre.

2. Découper à l’aide d’une pince coupante en veillant à garder un peu plus de longueur pour rabattre la tige de fer vers l’intérieur et refermer le cercle. S’aider de la pince coupante pour torsader la tige de fer et refermer le tout.

3. Pour le montage de la couronne, commencer par la plante la plus garnie et épaisse donc le sapin et enrouler autour du cercle en fer. Utiliser le fil de lin pour accrocher les branches sur le cercle. Faire un double nœud et laisser dépasser le fil de lin qui viendra lui aussi habiller la couronne.

4. Enrouler ensuite la branche d’eucalyptus et accrocher à la couronne avec le fil de lin.

5. Une fois la couronne bien garnie, avec une jolie épaisseur, accrocher harmonieusement les boules blanches de Noël avec le fil de lin.

6. Accrocher, toujours avec le fil de lin ; le feuillage, les fleurs blanches et les baies rouges.

7. Découper les fils de lin trop long et qui dépassent de la couronne.

8. Équilibrer la couronne en ajoutant du feuillage, du sapin ou encore des fleurs blanches à certains endroits si jamais il y a des irrégularités dans celle-ci.

9. Disposer de l’eau dans le fond du bocal en verre, quelques centimètres d’eau suffisent. Si i y a trop d’eau les bougies seront trop proches de la couronne végétale.

10. Déposer un peu de végétation dans l’eau ; eucalyptus, fougères, baies rouges.

11. Allumer les bougies flottantes et déposer dans le bocal à l’aide d’une cuillère à soupe (pratique pour éviter de se brûler les mimines).

12. Déposer la couronne au dessus du bocal en verre.

Si vous avez une grande table vous pouvez réaliser ce centre de table avec 3 bocaux de tailles différentes et les disposer les uns à côté des autres.

Boîte à outils – marque-place :

  • 1 paire de ciseaux
  • fil à coudre rouge
  • 1 aiguille
  • 1 feuille A4 de papier kraft
  • 1 feuille A4 de papier rouge
  • Étoiles argent pailleté Casino
  • Fil de lin
  • Serviette de table Casino
  • Végétation – les mêmes que pour la couronne

1. Découper des étoiles dans du papier kraft et écrire le nom des invités.

2. Découper une étoile de la même taille dans un papier épais rouge.

3. Enfiler le fil à coudre dans l’aiguille et assembler les 3 étoiles (kraft, rouge et l’étoile argent pailleté).

4. Plier en deux les serviettes de table, entourer avec du fil de lin et faire un nœud.

5. Y glisser une petite branche de sapin, une feuille de fougère et baies rouges.

Boîte à outils – mise en place déco et finitions :

  • 4 bougies blanches Casino
  • Fil de lin
  • Confettis diamants
  • Confettis étoiles argents
  • Sucre glace ou farine
  • Végétation – les mêmes que pour la couronne

1. Placer le centre de table (bocal en verre et couronne) au milieu de la table.

2. Disposer les couverts, déposer les serviettes de table dans les assiettes et ensuite le marque-nom en forme d’étoile.

3. Enrouler les bougies blanches de fil de lin, y glisser de la végétation et faire un nœud puis les disposer sur la table.

4. Disposer sur la table des boules blanches de Noël, les confettis de diamant et les confettis argentées.

5. Disposer de la végétation de part et d’autre sur la table et saupoudrer la table (essentiellement au centre) de sucre glace ou farine en insistant sur la végétation ce qui ne sera pas sans nous rappeler la neige !

Mon intuition me dit que… Vous êtes prêts à échanger la spatule en bois et le fouet contre la pince coupante et la bobine de fil de lin le temps de ce tuto ?