Browsing Tag:

recette facile à réaliser

Desserts

Partant pour revisiter la recette de tatin classique avec des kakis ?

h e l l o   t u e s d a y . . .  h e l l o   s n o w . . . !

Comment ça va les soleils ? C’est bientôt la fin de la saison des kakis, mon fruit préféré de la saison & mon rayon de soleil en hiver, et ça me rend un peu triste tout ça.

Quand j’ai une pensée un peu tristounette j’ai pour habitude de générer une pensée positive pour contre balancer et créer un équilibre. Parce que tout est question d’équilibre que ce soit en cuisine, avec l’équilibre des saveurs et des couleurs, ou dans nos vies au quotidien – team #positivemind hand’s up !

Alors j’me dis qu’il faut laisser dame nature faire son travail et profiter de ce que chaque saison a à nous offrir. Apprécier le doux souvenir que le kaki nous aura laissé. Le désirer profondément, au fil du temps qui passe, pour le retrouver comme si c’était la première fois la saison prochaine.

Mon premier kaki, à chaque nouvelle saison, a vraiment un goût particulier… il a un goût de bonheur et l’expression « il faut voir la pluie pour apprécier le soleil » prend tout son sens.

Bon, cela étant dit, il nous reste quand même encore un peu de temps pour profiter des kakis et ce weekend c’était la régalade à la casa avec une tatin revisitée. Du caramel, une pâte feuilletée, des kakis… un four, des potes [parce que le bonheur ça se partage]… et le tour est joué !

J’ai utilisé le kaki Ribera del Xùquer AOP, ferme et croquant, il tient bien la cuisson. Cette variété de kaki est cultivée en Espagne au bord du fleuve Jùcar. Fruit du plaqueminier, un arbre originaire de Chine – pour la blague, j’ai pensé pendant longtemps que les kakis poussaient dans des kakitier hihihi. Le kaki, ce fruit cultivé depuis plus de 2500 ans, est gorgé de vitamines. Sans pépin, sans noyaux, ferme et croquant il s’emporte partout – pour le déjeuner ou pour la petite pause du goûter ! Et vous, vous connaissez ce fruit ? #teamkakiforvever ou pas ?

• [  k a k i   r i b e r a   d e l   x ù q u e r   a o p ] •

 

  • Recette pour 6 personnes
  • Temps de préparation 30 min
  • Temps de cuisson 40 min
  • Moule de 25 centimètres de diamètre

Boîte à ingrédients :

  • Une pâte feuilletée
  • 150 g de sucre
  • 50 g d’eau
  • 4 kakis
  • 1 citron vert bio non traité

Préparation :

  1. Placer le moule à l’envers sur la pâte feuilletée et découper un cercle dans la pâte du même diamètre que le moule.
  2. Piquer la pâte à l’aide d’une fourchette et réserver.
  3. Préchauffer le four à 180°C.
  4. Préparation du caramel – bien surveiller le caramel pendant toute la durée de la préparation  :  verser le sucre et l’eau froide dans une casserole bien propre. Porter à ébullition sans remuer. Une fois que le caramel commence à se former remuer très délicatement, en remuent la casserole, pour mélanger au caramel le restant de sucre. Sortir du feu dès que le caramel est prêt et plonger le cul de la casserole dans une eau glacée pour stopper la cuisson.
  5. Verser, tout de suite, le caramel dans le fond du moule.
  6. Disposer en rosace les kakis, découpés en rondelles, par dessus le caramel.
  7. Recouvrir avec la pâte feuilletée et enfourner 30min.
  8. Sortir du four et retourner la tatin.
  9. Avant de servir, ajouter des zestes de citron vert qui apporterons une petite touche de peps !
Mon intuition gourmande me dit que… dans la famille des recettes rapides et simples à réaliser on s’ferait bien une version de tarte salée avec ma flamiche aux poireaux et saumon #soleil & #love dans vos #coeurs

Plats/ RECETTES

Dans la famille des recettes réconfortantes, je voudrais la flamiche aux poireaux et saumon please !

Quiches, tartes, tourtes & Co… hello la famille des recettes simples, rapides et déclinables à l’infini en fonction des envies. Aujourd’hui on met le feu avec un four à 210°C et une flamiche dont l’épaisseur a de quoi faire rougir nos jolies bouilles de gourmands.

La bouille face – collée – à la vitre du four… je rêve d’être ce fromage qui fond de plaisir sur son lit de poireaux ! Et ouais, le fromage c’est so sexy.

Une recette que j’aime beaucoup préparer en hiver, pour son côté généreux & réconfortant. Je la cuisine habituellement, dans son plus simple appareil, nature… mais il semblerait que M’sieur saumon avait aussi envie d’être de la partie ! Extra.

• [  r a p i d e  ,   s i m p l e   &   r e c o n f o r t a n t  ] •

  • Recette pour 4 à 6 personnes
  • Temps de préparation : 30 min
  • Temps de cuisson : 60 min
  • Cercle de 22 cm de diamètre et 4,5 cm d’épaisseur

Boîte à ingrédients :

  • 3 poireaux
  • 3 œufs
  • 300g de saumon
  • 2 càs. de crème épaisse
  • 60g de parmesan – ou plus ;)
  • 2 pincées de gros sel
  • 1 càc. de noix de muscade en poudre
  • Moulin à poivre

Pâte brisée :

  • 250g de farine
  • 125g de beurre pommade
  • 1/2 càs. de sel
  • 90 ml d’eau
  • Cumin
  • 1 càc. de noix de muscade

Préparation :

  1. Couper les poireaux en tronçons de quelques centimètres de long, bien rincer à l’eau claire.
  2. Placer les poireaux dans un fait-tout, les recouvrir d’eau, ajouter le gros sel et faire cuire.
  3. Préchauffer le four à 210°C
  4. Préparation de la pâte : placer dans un saladier la farine et le beurre coupé en morceaux. Mélanger jusqu’à obtenir une préparation sableuse. Ajouter les épices et le sel. Ajouter l’eau et mélanger jusqu’à obtention d’une pâte homogène.
  5. Fariner le plan de travail et abaisser la pâte.
  6. Placer la pâte dans le moule et piquer le fond à l’aide d’une fourchette. Placer au four 10 à 15 minutes pour la précuire et obtenir une légère dorure.
  7. Bien égoutter les poireaux. Réserver.
  8. Faire dorer dans un filet d’huile d’olive les morceaux de saumon. Les placer sur un papier absorbant et réserver.
  9. Mélanger les poireaux, les œufs, la farine, la crème. Ajouter la noix de muscade et le poivre. Mélanger.
  10. Disposer les morceaux de saumon dans le fond de tarte et verser la préparation à base de poireaux.
  11. Ajouter le parmesan de façon à recouvrir tout le dessus de la flamiche et placer environ 30 minutes au four.
Mon intuition gourmande me dit que… you gonna love it et qu’il ne reste plus qu’a préparer la salade verte !  #love

 

 

 

Confiture/ Gourmandises

Toast d’avocat, confiture de fraise et framboise intenses Bonne Maman

Hello !

Que diriez-vous d’une recette qui pourrait se résumer en 3 mots : simple, gourmande et originale ?

Simple et rapide à réaliser. Et oui il ne te faudra pas plus de 5 min pour réaliser ces toasts. J’ai pensé à supprimer l’étape du grille pain pour gagner du temps, et descendre sous la barre des 5 minutes pour le temps de préparation, mais impossible de se priver du bonheur intense de croquer dans des toasts croustillants.

Gourmande avec ses allures de petit déjeuner sucré. L’occasion de goûter à la nouvelle confiture Bonne Maman fraise framboise plus intense en fruit et moins sucrée.

Originale car on aurait plus tendance à associer la confiture avec des choses sucrées, mais mon petit bec gourmand qui raffole des associations sucrées/salées n’a pas pu s’en empêcher et je dois t’avouer que le résultat est surprenant. A tester de toute urgence ! J’ai utilisé la confiture de fraise framboise mais tu peux aussi réaliser cette recette avec de la confiture d’abricot, de myrtille ou encore de pêche et ça… bah c’est vraiment cool ! A chaque matin sa confiture ^.^

Pour réaliser ces toasts tu vas avoir besoin de pain, d’un avocat, de confiture fraise & framboise intenses Bonne Maman de graines de chia et de feuilles de basilic.

Faire toaster les pains et les badigeonner d’avocat écrasé. Ajouter des tranches d’avocat, de la confiture, des graines de chia, des feuilles de basilic et le tour est joué !

• [ a v o c a d o   t o a s t ] •

Mon intuition me dit… merci à Bijoux Chérie pour ce superbe bracelet en forme de fleur que j’adore et qui ne quitte plus mon petit poignet ! #flowerpower

Poisson/ RECETTES

Spring rolls aux légumes crues, mangue et saumon

Dans mon précédent article je vous parlais de la cuisine crue, et parce que la gourmandise n’attend pas il est temps d’entrer dans le vif du sujet avec ces rouleaux de printemps à la garniture… presque… crue et une association de saveurs à tomber ! Une recette de rouleaux de printemps garnis aux légumes crus, mangue et saumon ça n’attend pas… enfin si, elle n’attend que vous justement ;)

  • Recette pour 10 rouleaux de printemps
  • Temps de préparation : 30 min
  • Temps de pause : 1h

Boite à ingrédients :

  • 2 pavés de saumon Casino Terre & Saveurs
  • 1 paquet de 10 galettes de riz (pour rouleaux de printemps)
  • 2 ​carottes
  • ​¼ de ​chou rouge
  • ¼ de chou vert
  • 1 ​mangue
  • 1 ​betterave chioggia
  • 1 branche de coriandre fraiche
  • 2 citrons verts
  • 1 morceau de gingembre frais
  • 1 càs de miel
  • Sel et poivre

Préparation :

  1. Commencer par préparer la marinade. Presser le jus des citrons et ajouter le miel. Ciseler finement la coriandre et hacher très finement le morceau de gingembre frais, ajouter le tout à la préparation à base de citron. Saler, poivrer et mélanger.
  2. Faire mariner le saumon : placer le saumon dans un plat et verser la marinade. Réserver au frais minimum1h.
  3. Peler les carottes. Laver tous les légumes ; carotte, chou rouge, chou vert, betterave chioggia et les couper en fines lamelles. Peler la mangue et la couper également en fines lamelles.
  4. Montage des rouleaux de printemps : déposer les galettes de riz une à une quelques secondes dans une eau tiède pour qu’elles ramollissent.
  5. Placer toujours une à une les galettes de riz sur un torchon et garnir, à quelques centimètres du bord arrondi, avec des lamelles de saumon mariné, les légumes et la mangue coupés en julienne. Rouler une première fois avant de venir délicatement rabattre vers le centre le côté gauche de la galette, puis le côté droit. 6. Finir de rouler jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de galette.
  6. La galette devrait coller toute seule. Placer dans un plat en veillant à séparer les rouleaux de printemps pour ne pas qu’ils collent entre eux.
Mon intuition me dit que tu vas aussi aimer mes rouleaux de printemps au melon, fraises et basilic !

RECETTES/ TENDANCE EN CUISINE

Raw food ou l’instant confidence,… si on parlait crue ?

Coucou ! Comment ça va chez vous en ce début de semaine ? Voila un moment que je voulais vous parler d’un livre qui a retenu toute mon attention et au sujet d’une tendance culinaire. Mais le temps semble courir plus vite que moi, malgré mes années de pratique de course à pieds hihihi !!

Vous voyez de quoi je veux parler ? Ce sentiment de courir tous les jours après le temps et de se dire que nous n’aurons jamais assez d’une vie – même 3 vies – pour faire tout ce que nous rêvons de réaliser. Eh bien, ici, sur le blog, c’est un peu pareil ! Il y a tellement de choses dont j’ai envie de vous parler pour les partager avec vous… C’était d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles j’avais créé cette rubrique « Tendance en Cuisine » pour vous faire partager mes découvertes et papoter avec vous.

Et puis voilà à force de courir après tout, tout le temps on se rend compte que nous ne sommes plus forcément dans l’instant présent ou en tout cas que l’on n’en profite pas pleinement comme nous le devrions. Bon tout ça pour vous dire que ce n’est pas grave si on n’arrive pas à rayer toutes les lignes de notre « to do list » à la fin de la journée et que ce qui est important c’est d’avoir pris du plaisir à faire toutes les choses déjà accomplies ! C’est un peu ce fameux truc de « voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide ». C’est un adage, qui mériterait un soupçon de poésie, mais c’est assez bien résumé en somme.

Aujourd’hui je vous propose de prendre, le temps d’un instant, pour partir à la découverte de la cuisine crue. Une tendance appelée « Raw Food » peut-être en avez-vous déjà entendu parler ?

La cuisine crue c’est un mode d’alimentation aussi appelé crudivorisme qui consiste à transformer le moins possible les aliments et éviter tout mode de cuisson, pas au-delà de 42° en tout cas, pour préserver tous les bienfaits nutritifs des aliments.

 

Ce mode d’alimentation vivante a émergé aux États Unis d’où le nom « Raw Food« , l’engouement qu’il suscite est dû au fait qu’il renvoie à un mode de consommation sain.

Les bienfaits d’une alimentation crue proviennent essentiellement dans le fait de la conservation de toutes les valeurs nutritives des aliments en raison de l’absence de cuisson. Notez que même si l’alimentation crue est très appréciée par les végétariens ou végétaliens dans certaines variantes du crudivorisme la consommation de viande ou de poisson n’est pas exclue à condition de choisir des produits de qualité. Huuuummm toi aussi tu le sens ce bon tartare de cabillaud aux agrumes avec ce zeste de citron vert et cette herbe fraiche :)

 

La promesse de la gastronomie crue c’est la promesse d’une nourriture pleine de saveurs, on parle d’un puissant niveau gustatif ! La cuisine crue, c’est aussi revisiter tous les aliments, elle est un véritable réservoir de créativité et c’est une cuisine sensorielle parce que, ne nous y méprenons pas, la cuisine crue ce n’est pas que de la salade, ça peut aussi être très sexy…. chocolat ;) Nombreuses sont les « techniques » comme le trempage, le mixage, le marinage, la congélation, la déshydratation, la fermentation… ça semble sans fin, magiiiiiique !

 

Je vous invite à découvrir,  le grand livre de la cuisine crue de Christophe BERG, disponible chez Natura Sense, un cuisiner au parcours atypique, à la cuisine métissée et épicée. Une première approche simple pour s’initier aux plaisirs de la cuisine crue et aiguiser votre créativité. Dans cet ouvrage on trouve des recettes simples comme du caramel de datte-orange, salade thaïe, tartare d’avocat-courgette, barres énergétiques, smoothies ou encore des warps à la crème de carotte enveloppés dans des feuilles de chou (un délice!). Mais on y trouve aussi des mets un peu plus sophistiqués et parfois surprenants comme par exemple son gâteau au chocolat et citron et son gâteau aux carottes.

 

Il nous explique aussi dans son ouvrage, que je trouve très pédagogique, les différentes façons de crue-siner un aliment. Comme avec la noix de coco mature ou jeune par exemple, où il nous explique comment ouvrir une noix de coco, récupérer l’eau de coco, sécher la pulpe de coco, faire du beurre de coco et du lait de coco.

 

Manger exclusivement cru est un terrain d’expression encore peu connu qui ne concerne encore qu’une poignée de personnes. Certaines personnes ont fait du cru leur seul moyen d’alimentation.
Bon, la cuisine crue a bien des vertus mais il ne faut pas oublier que l’arrivée de la pasteurisation et les différents modes de cuisson des aliments qui se sont développées ont tout de même permis d’éviter les risques sanitaires. N’oublions pas qu’en dessous de 60 degrés les bactéries ne sont pas tuées (les vilaines!) Il convient donc aussi de se poser la question : « La cuisine exclusivement crue est t’elle bonne pour la santé ? » Tous les intestins ne supportent pas le cru alors que certains métabolismes absorberont mieux les aliments crus. C’est pour ça qu’il est aussi essentiel d’avoir l’avis d’un spécialiste avant d’entreprendre un changement radical dans son alimentation. Certains témoignages de personnes étant passées à une alimentation exclusivement crue sont bouleversants et la situation parfois irréversible.
A mon sens, je pense que c’est important d’avoir une alimentation aussi variée qu’équilibrée avec du cru et du cuit. Au risque de me mettre à dos tous les crudivores, je ne suis pas pour une alimentation exclusivement crue. Mais on peut dire que c’est une cuisine créative, pleine de ressources, qui a le mérite de donner des idées aux personnes qui consomment peu de fruits et légumes.
Mon seul regret c’est le fait de ne pas trop pouvoir utiliser d’épices dans la cuisine crue. On peut en mettre mais les épices ont besoin d’être mijotées pour faire exploser toutes leurs saveurs. D’où l’utilisation des huiles essentielles en cuisine crue qui n’ont pas besoin d’être cuites ou chauffées pour faire écho dans un plat.
Mon intuition me dit que tu pourrais peut-être bien aimer cette cette salade de tagliatelles de courgettes crues et sauce pesto d’avocat.