Browsing Tag:

stylisme culinaire

RECETTES

Eglefin et tagliatelles de carottes et panais

Je retrouve pour la deuxième année consécutive le stand PAVILLON FRANCE sur le Salon International de l’Agriculture pour une Food Battle. Un stand, à côté duquel il est difficile de passer, avec son aquarium géant.

PAVILLON FRANCE c’est la marque collective (non commerciale) impliquant tous les acteurs de la pêche française valorisant ses métiers, ses engagements et ses produits. Elle est portée par l’association France Filière Pêche et a pour but d’aider les consommateurs à identifier, à découvrir et à apprécier, tout au long de l’année, plus de 200 espèces de poissons, coquillages et crustacés au meilleur de leur fraîcheur. Elle accompagne les consommateurs dans leur choix de produits de la mer en les informant sur les espèces, leur mode de pêche, mais aussi en proposant des conseils, astuces et recettes pour apprendre à consommer les produits de la mer en toute simplicité. Amateur de poisson ou amateur à en devenir n’hésites pas à faire un tour sur le site de PAVILLON FRANCE.

Est-ce que j’ai encore besoin de vous dire combien j’adore les Food Battle. 30 minutes top chrono pour sortir une recette à partir d’un panier que je découvre sur place. Je découvre aussi l’espèce que je vais cuisiner. Je sais que pour beaucoup cuisiner du poisson peut paraître compliqué et en décourager plus d’un. Cette Food Battle est aussi une chouette façon de vous montrer que 1/ cuisiner du poisson c’est pas si compliqué et que 2/ ça ne nécessite pas de passer des heures en cuisine et 3/ qu’avec 3 fois rien on peut faire un super plat !!

J’arrive sur place, j’enfile mon tablier et découvre sur mon plan de travail mon panier où trône les légumes de saisons, condiments et épices.

Je découvre aussi l’espèce que je vais cuisiner : un filet d’églefin ! En toute transparence je n’avais encore jamais cuisiné ce poisson. De prime abord j’avais l’impression d’être face à un cabillaud, je décide donc d’improviser et d’attaquer comme si c’était du cabillaud.

Pour accompagner mon églefin je réalise des tagliatelles de carottes et panais avec des zestes de citron pour une touche acidulée, du curry et juste ce qu’il faut de sel et de poivre pour relever le tout. Les légumes coupés en tagliatelles, à l’aide d’un économe, apportent la petite touche d’originalité au plat. Il ne me reste plus qu’à vous donner mes astuces et conseils pour une cuisson parfaite de mes pavés d’églefin. Je dépose peau vers le bas mes pavés dans un mélange beurre/huile d’olive bien chaud. Une fois les pavés de poisson cuits au ¾ les retourner et poursuivre la cuisson hors du feu quelques minutes (ne jamais couvrir) servir de suite chaud.

De retour du salon je m’empresse de faire quelques recherches sur l’espèce que je viens de cuisiner. Mon intuition ne m’avait une fois de plus pas trompé, l’églefin se trouve être le cousin méconnu du cabillaud. En réalité, c’est le poisson le plus couramment utilisé pour le fameux « fish & chips » anglais, alors peut être en as tu déjà mangé sans même le savoir.

L’églefin, pêché dans la Manche et Mers Celtiques, est un poisson à la chair fine et délicate. C’est un poisson des profondeurs, amateur de fonds sableux. Il mesure 50 centimètre en moyenne mais peut atteindre 1 mètre de long. Deux signes distinctifs pour le reconnaitre : la tâche noire marquée à la base de sa nageoire, et un petit barbillon sur la mâchoire inférieure.

Une chair riche en protéines, très maigre au goût subtil, qui fait de l’églefin un poisson parfaitement équilibré. Alors absolument plus aucune excuse… à vos tabliers ce soir on mange de l’églefin !

  • Difficulté ★☆☆☆
  • Recette pour 4 personnes
  • Temps de préparation 30 min
  • Temps de cuisson 15 min

Boîte à ingrédients :

  • 4 pavés d’églefin
  • 3 carottes (multicolores)
  • 1 panais
  • 1/2 mangue
  • 2 gousses d’ail
  • 1 oignon
  • 1 citron jaune
  • 1 citron vert
  • 2càs d’huile d’olive
  • 1 càc de curry
  • 10g de beurre
  • Sel et poivre

Préparation :

  1. Éplucher et hacher finement l’ail. Éplucher et émincer l’oignon.
  2. Éplucher les carottes et le panais. Y découper des tagliatelles à l’aide d’un économe.
  3. Faire revenir l’ail et l’oignon dans un filet d’huile d’olive. Y ajouter les tagliatelles de légume, le jus de citron jaune et faire revenir à feu vif quelques minutes pour conserver le croquant des légumes.
  4. Ajouter les morceaux de mangues, le curry et prolonger la cuisson quelques minutes.
  5. Débarrasser et dresser les tagliatelles dans une assiette creuse.
  6. Faire chauffer l’huile d’olive et le beurre dans la même poêle.
  7. Une fois la Poêle bien chaude y faire cuire les pavés d’églefin préalablement salés et poivrés.
  8. Déposer délicatement les églefins sue les tagliatelles de légumes.
  9. Ajouter les zestes de citron et un tour de moulin à poivre.

Mon intuition gourmande me dit que…

fruits/ Mes intuitions sucrées/ RECETTES

Recette facile de crêpes aux kiwis, clémentines et sirop de fruit de la passion et gingembre.

Les crêpes c’est LA recette qui illustre le mieux simplicité et gourmandise en cuisine. Peut-être que le fait qu’elle nous replonge dans nos souvenirs d’enfance joue aussi un rôle dans notre affection si particulière pour cette recette. Entières, pliées, roulées, natures, avec du sucre, de la confiture ou du chocolat, avec les doigts ou des couverts…. les crêpes c’est un peu « dis moi comment tu manges tes crêpes, je te dirais qui tu es ! » Moi ce que je préfère c’est les agrémenter de fruits en fonction des saisons. Et toi ?

  • Difficulté ★☆☆☆
  • Recette pour une dizaine de crêpes
  • Temps de préparation 10min
  • Temps de pause 60min
  • Temps de cuisson 20 à 30min

Boîte à ingrédients :

Préparation :

  1. Verser la farine dans un saladier.
  2. Mélanger le lait, les œufs et le sucre.
  3. Verser la préparation à base de lait en 3 fois dans la farine. Bien mélanger entre chaque ajout.
  4. Couvrir et laisser reposer la pâte à crêpe 1 heure à température ambiante.
  5. Huiler la poêle avec un tissu imbibé d’huile.
  6. Une fois la poêle bien chaude y faire cuire les crêpes.
  7. Éplucher les clémentines et les kiwis. Les couper en morceaux.
  8. Ajouter les fruits au dessus des crêpes et saupoudrer de sucre en poudre Pure canne Blond ou verser 1 cuillère de sirop au fruit de la passion et gingembre.

Mon intuition gourmande me dit que… Tartelettes printanières sans cuisson aux kiwis et pistaches !

Mes intuitions salées/ poissons/ RECETTES

Moules de Bouchot de la Baie du Mont Saint-Michel et fondue de poireaux au fromage

Pas mal de recettes iodées arrivent sur le blog en ce mois de décembre. On commence avec une escapade sur la Baie du Mont Saint-Michel avec les Moules de Bouchot accompagnées d’une fondue de poireaux au fromage.

J’ai grandi dans ma chère et tendre région Haut-de-France à quelques kilomètres de la Baie de Somme. Petite, les dimanches en bord de mer et le passage chez le poissonnier en fin de journée pour acheter des moules avant de reprendre la route était une tradition pour clôturer le weekend avec un repas iodée à la maison.

J’adorais la façon dont ma mère préparait les moules je les trouvais uniques. Pour moi les moules, en dehors de la maison, c’était le fameux « moules/ frites » souvent nature au vin blanc. A la maison tout prenait une autre dimension avec des moules à l’huile d’olive, coriandre, sauce tomate et ras el hanout. Un bonheur !

Comment préparer des moules ?

L’idéale c’est déjà de les cuisinier fraîches le jour même. Mais si le temps manque sache que tu peux les conserver au réfrigérateur jusqu’à 2 jours. La préparation des moules demande un peu de temps parce qu’il te faudra les nettoyer et les inspecter une à une. A l’aide d’un couteau gratter les coquilles pour enlever les petits filaments que l’on appelle « Byssus » ou « barbe ». Les rincer soigneusement à l’eau claire et frotter les coquillages pour enlever toutes traces de sable.

Jeter toutes les moules ouvertes ou avec la coquille cassée, elles ne sont pas bonnes à la consommation. Lors du rinçage jeter également toutes les moules qui remontent à la surface de l’eau, également impropres à la consommation.

Sache que la cuisson des moules ne nécessite pas d’eau. La cuisson, en cocotte ou à la vapeur, est très rapide 5 à 10 min maximum et les moules vont relâcher de l’eau. Une fois que toutes les moules sont ouvertes, c’est good. Jeter toutes les moules qui ne se sont pas ouvertes lors de la cuisson et surtout, surtout conserver et réutiliser le jus de cuisson pour préparer une sauce ou, comme dans la recette ici, préparer la fondue ta de poireaux.

  • Difficulté ★☆☆☆
  • Recette pour 4 personnes  
  • Temps de préparation 45min
  • Temps de cuisson 35min

Boîte à ingrédients :

  • 2L de Moules de Bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel (soit 1/2L par personnes)
  • 4 poireaux
  • 1 gousse d’ail
  • 2 échalotes
  • 1 càs. de moutarde
  • 200g de camembert
  • 40g de beurre
  • Branches de persil plat
  • 1 pincée de fleur de sel
  • Moulin à poivre

Préparation :

  1. Gratter et laver les moules.
  2. Éplucher et couper en fines rondelles les échalotes.
  3. Dans une marmite faire fondre 20g de beurre et ajouter les rondelles d’échalote.
  4. Faire revenir quelques minutes avant d’ajouter les moules et une pincée de fleur de sel.
  5. Mélanger, couvrir la marmite et laisser cuire 5 à 10min.
  6. Une fois que les moules sont ouvertes ajouter, hors du feu, le persil ciselé et mélanger.
  7. Récupérer le jus de cuisson et réserver les moules au chaud.
  8. Couper les poireaux en rondelles et rincer soigneusement à l’eau claire.
  9. Faire revenir dans une marmite la gousse d’ail dans du beurre.
  10. Ajouter les poireaux et faire revenir quelques minutes.
  11. Ajouter le jus de cuisson des moules, la moutarde et laisser cuire 25min en remuant de temps en temps.
  12. Ajouter le camembert couper en morceaux en milieu de cuisson.
  13. Dresser dans une assiette creuse la fondue de poireaux ajouter les moules sur le dessus et un tour de moulin à poivre avant de servir.

Mon intuition gourmande me dit que…. Tarte rustique poire et caramel

Mes intuitions salées/ RECETTES/ Soupe/ viandes

Recette de la Loubia algérienne pour réchauffer les petits cœurs

Dans la catégorie « plats mijotés » la Loubia tient une place de choix à la maison d’autant plus que c’est une recette algérienne que je tiens de ma mère.

La Loubia ça te parle ? C’est un plat qui s’apparente à une soupe mais certains l’appellent Tagine de Loubia. On va dire… un plat en sauce avec des haricots blancs, des tomates pelées, oignon…. le tout épicé et avec une cuisson à feu doux de 2h pour un bœuf bourguignon si tendre qu’il fond dans la bouche. 2h c’est le minimum puisqu’il m’arrive, si j’ai un peu de temps devant moi, de laisser mijoter à feu très doux 3h. La Loubia fait partie de ces plats encore meilleurs le lendemain.

Une recette qui me vient donc de ma mère et que j’ai gardée inchangée à un détail près. La balance magique de ma mère : son œil… c’est un truc qu’elle m’a transmis en cuisine et je réalise toujours ma Loubia (et beaucoup d’autres recettes) à l’œil. Cette fois je l’ai réalisée avec ma balance à portée de main pour que tu puisses la faire à la maison. Des Smouak épicées les soleils et à très vite ♥

•[ l o u b i a    a l g e r i e n n e ]•

 

  • Difficulté ★☆☆☆
  • Recette pour 6 personnes
  • Temps de préparation 30min
  • Temps de cuisson 2h30 à 3h30

Boîte à ingrédients :

  • 500g de bœuf bourguignon
  • 500g de haricots blancs déjà préparés en bocaux
  • 4 gousses d’ail
  • 2 gros oignons
  • 100g de tomate concentrée
  • 300g de tomates pelées
  • 2 pincée de fleur de sel
  • 4 feuilles de laurier
  • 40g d’huile d’olive
  • 1 bouquet de coriandre fraîche
  • 3 càs. de ras el hanout (mélange d’épices)
  • 1 pincée de cannelle
  • 800 ml d’eau
  • 1 càs. de harissa (facultatif)
  • Citron vert
  • Tour de moulin à poivre

Préparation :

  1. Couper les morceaux de bœuf bourguignon en cubes. Réserver.
  2. Éplucher et émincer les oignons. Hacher l’ail.
  3. Faire revenir, dans une marmite, les oignons et l’ail dans de l’huile d’olive.
  4. Ajouter le ras el hanout, la pincée de cannelle, les feuilles de laurier et prolonger la cuisson quelques minutes.
  5. Ajouter les morceaux de bœuf et faire revenir quelques minutes avant d’ajouter la sauce tomate concentrée. Mélanger.
  6. Ajouter 300ml d’eau, couvrir et laisser mijoter à feu moyen 10 min.
  7. Ajouter 500ml d’eau, les tomates pelées, une poignée de coriandre fraîche finement ciselée, couvrir et laisser mijoter 1h30 à 2h00 à feu doux.
  8. En fin de cuisson ajouter 1 poignée de coriandre fraîche ciselée et les haricots blancs (j’utilise le bocal avec la sauce – pas besoin de les rincer).
  9. Bien mélanger et laisser chauffer 5 min.
  10. Goûter et ajuster l’assaisonnement si nécessaire.
  11. Astuce : ajouter du jus de citron vert et un tour de moulin dans votre assiette juste avant de déguster.

Mon intuition gourmande me dit que…. deviens un as de la soupe et de l’art du topping, recette de soupe aux 5 légumes.

 

Entrées/ Mes intuitions salées/ RECETTES

Recette de tiramisu aux tomates d’antan

Qui a dit que le tiramisu était forcément sucré ? Un crumble à la pistache en guise de biscuit, une mousse de charnue, une brunoise de tomates d’antan ananas, green et noir Prince de Bretagne, du zeste de citron, du basilic et le tour est joué… un tiramisu pétillant coloré et presqu’aussi gourmand qu’un tiramisu au choco, non ?

•[ t o m a t e s   a n a n a s,   g r e e n   e t   n o i r ]•

  • Difficulté ★★☆☆
  • Recette pour 4 vérines
  • Temps de préparation 45min
  • Temps de cuisson 10min
  • Temps de pause 1h30

Ingrédients :

  • ½ tomate ananas d’antan
  • ½ tomate green d’antan
  • ½ tomate noir d’antan
  • 2 tomates charnues
  • Quelques tomates cerise
  • 20cl de crème liquide – 30% de matière grasse
  • 2 citrons verts bio non traités
  • 2g d’agar agar
  • 1 branches de basilic
  • 30g de farine
  • 30g de beurre
  • 30g de pistache
  • Sel & poire

Préparation :

  1. Plonger les tomates quelques minutes dans un grand volume d’eau bouillante.
  2. Égoutter et enlever le pédoncule et la peau de la tomate avant de les laisser refroidir.
  3. Mixer les tomates avec quelques feuilles de basilic. Ajouter le jus d’un demi citron, saler, poivrer.
  4. Ajouter l’agar-agar, mélanger et placer au réfrigérateur 1h.
  5. Mélanger du bout des doigts dans un saladier la farine, le beurre et les pistaches, réduites préalablement en poudre, jusqu’à obtention d’un mélange sableux.
  6. Placer la préparation sur un papier cuisson et enfourner 10 min à 180°C jusqu’à ce que le crumble brunisse. Sortir du four et laisser refroidir.
  7. Couper les tomates d’antan en dès, placer dans un petit saladier et ajouter quelques feuilles de basilic ciselé, le jus d’un citron vert.
  8. Saler, poivrer, mélanger et réserver au frais.
  9. Monter la crème en chantilly et ajouter petit à petit le jus de tomates charnues.
  10. Mélanger délicatement et placer dans une poche à douille. Réserver au frais une demi heure.

Préparation :

  1. Placer dans le fond des vérines une couche de crumble, ajouter le mélange de dès de tomate d’antan.
  2. Ajouter une couche de mousse de tomate charnue à l’aide de la poche à douille.
  3. Saupoudrer de crumble, ajouter ½ tomate cerise, 1 feuille de basilic et du zeste de citron.

Mon intuition me dit… tiramisu revisité à la crème de coco et abricots !