Chroniques/ green life/ Mes intuitions salées

Mon fait-tout est fait en quoi ? L’utilisation de l’inox en cuisine.

Nous sommes de plus en plus attentifs à ce que nous mangeons et la prise de conscience face à ce qui se trouve dans nos assiettes semble être sur la bonne voie. La même conscience n’est pas encore tout à fait accordée aux matériaux que nous utilisons pour faire mijoter tous nos bons petits plats de saison et faits maison

Pourtant tous les matériaux ne se valent pas, tant sur le plan de la santé que sur celui de l’hygiène et du goût. Petit tour de table de nos casseroles, poêles et autres cocottes, façon « Que choisir ? » ;) 

Les poêles antiadhésives, sur une base aluminium ou tout inox sont revêtues de Téflon ou PTFE qui permet l’anti-adhérence de l’article de cuisson. Le PTFE n’est en soit absolument pas toxique, ce qui peut l’être en revanche ce sont les solvants qui servent à le faire adhérer au support (inox ou aluminium). Ces solvant peuvent parfois contenir du PFOA (perfluorooctanoïque) ou PFOS (perfluorooctanesulfonique) qui sont des substances qui, une fois la poêle mise en chauffe, vont s’évaporer et être potentiellement toxique qui l’utilisateur.

Il reste quelques applicateurs en France tels que CRISTEL qui garantissent leurs articles de cuisson sans PFOA ni PFOS lors de leur application. Le gage d’un article sain pour l’homme et son environnement. En outre, CRISTEL propose le rechapage de l’article anti-adhérent quand celui-ci est usé, ce qui évite de jeter l’article mettant ainsi fin à l’obsolescence programmée.

Le revêtement céramique, lui, n’est pas suffisamment résistant à l’utilisation, il a tendance à facilement s’user et reste difficile à contrôler en cuisson car trop conducteur de chaleur. En outre, le plomb et le cadmium contenus dans ce revêtement peuvent finir dans la nourriture que nous ingérons et par conséquent dans notre organisme. Il en est de même pour l’aluminium et le cuivre. 

Parmi tous les matériaux l’inox semble être le plus sûr pour la cuisson de nos aliments et pour notre santé. L’inox, alliage de fer et de carbone, est un acier inoxydable. À cet alliage, on peut ajouter d’autres éléments, comme du chrome, qui a la particularité de résister à la corrosion, c’est-à-dire à la rouille, et du nickel qui améliore les propriétés mécaniques. On y trouve également du molybdène ou du titane qui améliorent la résistance aux températures extrêmes.

Depuis que j’ai essayé l’inox, je ne peux plus me passer de ce mode de cuisson. L’inox présente de nombreux avantages. Il permet de cuisiner sans ajout de matière grasse pour une cuisine saine et équilibrée. Les valeurs nutritionnelles ainsi que les saveurs et les couleurs des aliments sont préservées en totalité. L’inox n’émet aucune toxine au contact des aliments ce qui garantit un usage quotidien et sûr.

Solide, écologique, haut de gamme… avec un bon entretien ce métal, particulièrement résistant, a une longue durée de vie. Le temps ne semble absolument pas avoir d’emprise sur lui puisque c’e­­­st un matériau qui conserve son brillant au fil des années. Cerise sur le gâteau, et pas des moindres, le nettoyage de l’inox est facile et rapide. Quand la température de cuisson de cuisson est respectée, les aliments n’adhèrent pas ce qui facilite le nettoyage. Il passe également au lave-vaisselle sans problème.

L’inox, robuste et inoffensif pour nos petits corps, si toutefois vous choisissez un inox de qualité. La mention « inox 18/10 » permet de s’en assurer. Pour l’inox 18/10, le 18 correspond à un ajout de 18% de chrome et le 10 correspond, lui, à un ajout de 10% de nickel. Il existe d’autres types d’inox, comme le  18/0 ou le 18/8, le 18/10 étant de meilleure qualité adaptée à la cuisson.

Aujourd’hui il existe de nombreuses marques et je dois avouer que mon chouchou en la matière c’est CRISTEL pour de nombreuses raisons ; une entreprise française, engagée, basée à Fesches-le-Châtel dans le Doubs qui propose différentes gammes de produits au design très attrayant et élégant. Pour plus de détails je vous invite à consulter mon article sur la maison CRISTEL ses valeurs et son engagement quotidien.

 

Et du coup ! bah !… moi je profite de mes dernières tomates cerises de la saison. Une cuisson sans matière grasse, déglacée simplement au vinaigre balsamique. Une pincée de fleur de sel, à servir sur une tranche de pain et une bonne burrata… le début du bonheur ! 

Mon intuition gourmande me dit que… Ma visite à l’usine Cristel, matériel de cuisine haut de gamme en inox made in France !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply